top of page

Baie du Cotentin : 2 jours de Slow Travel

Dernière mise à jour : 7 juil. 2023


Baie du Cotentin : 2 jours de Slow Travel

On situe tous la Normandie, mais savons-nous localiser le Cotentin sur une carte de France ? Connaissons-nous les particularités de son territoire et son histoire ?

Dans cet article, je ne vous propose pas de tout passer en revue, 2 jours de balade n'y suffisent pas. Mais je souhaite vous présenter un endroit plein de charme : les Marais du Cotentin. Ils ont des petits airs de Baie de Somme, mais vous allez voir que ce territoire vaut vraiment le détour avec de nombreuses activités et visites à réaliser pour en découvrir les secrets.


Je vous remets ici l'article sur la Baie de Somme, si cette destination vous attire également.


Ce que j'ai également envie de vous partager, c'est un autre mode de voyage qui devient à la mode : le Slow Travel. Et le Cotentin s'y prête très bien. Je vous explique ce qu'est le Slow Travel, juste après.


C'est tout cela, et bien plus encore, que je vous propose de découvrir lors de ce séjour de 2 jours en Baie du Cotentin.



Sommaire



 

Notre itinéraire de 2 jours en Baie du Cotentin



Comme il est toujours plus facile de se repérer à l'aide d'une carte, voici un aperçu des points d'intérêt lors de notre découverte rapide de la Baie du Cotentin.

Itinéraire Découverte Baie du Cotentin

Au cœur du Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin, chaque saison offre un paysage apaisé, de nouvelles balades en bateau, en barque, à vélo ou à pied et des moments chaleureux en terrasse ou au coin d'un feu de bois.

La Baie du Cotentin est aussi un refuge pour des milliers d'oiseaux migrateurs qui profitent chaque hiver des marais blanchis par les pluies.

Ici se mêlent de vastes champs en herbe et une plage préservée ; des espaces où la liberté, offerte par des milliers de soldats américains en 1944, résonne fort dans les cœurs et dans les esprits.


C'est parti pour la découverte de la Baie du Cotentin sur 2 jours de visite version slow travel.




Qu'est-ce que le slow travel ?


Voilà déjà 3 fois que vous lisez ce terme de Slow Travel et vous n'y comprenez rien. Vous vous dites que c'est un anglicisme supplémentaire qui arrive dans le domaine du tourisme. Vous n'avez pas tout à fait tort. On peut donc le traduire par Tourisme Lent. Je pense que là, je retiens déjà un peu plus votre attention.

Aujourd'hui, nous avons tendance à vouloir faire plein de choses en peu de temps. Comme on dit, le temps c'est de l'argent et en vacances, c'est encore plus vrai puisque nos jours de congés nous sont comptés. Mais quand on rentre de vacances, on a souvent l'impression d'avoir couru partout, de ne pas avoir profité de l'instant et de rentrer aussi fatigué qu'en partant. D'où l'idée ici, de prendre notre temps quitte à en faire moins. Qu'est-ce qui est le plus important ? Cocher sur sa liste un maximum de choses ou savourer chacune des expériences vécues ?

En prenant le temps de vivre l'instant, vous serez moins soumis au stress, vous vivrez des expériences uniques et intenses, vous irez à la rencontre des autres (ou les autres iront à votre rencontre parce que vous serez plus disponible). Tout ce temps alloué à l'instant présent vous permettra de développer votre imagination, votre relationnel et vous permettra de mieux ressentir vos émotions. Pas mal comme approche, non ?

Cette optique de slow travel vous tente ? N'hésitez pas à me laisser un commentaire en bas de l'article.

Et en attendant de vous lire, voici quelques activités à réaliser dans le Cotentin, où le temps n'a pas d'emprise sur nous.




La Maison du Parc


Rentrons tout de suite dans le vif du sujet !

Situés à l'ouest de la Normandie, les marais du Cotentin et du Bessin sont une des plus vastes zones humides herbagères de France.

Au cœur du marais, à Carentan, la Maison du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin est l'endroit idéal pour se balader, découvrir et comprendre les marais, en autonomie ou accompagné, toute l'année.


Afin de comprendre les origines et la vie des marais, je vous propose un ...

Point culture :

La formation des Marais du Cotentin et du Bessin remonte à 8000 avant J.C.. A cette époque, il s'agit de profondes vallées. La fonte des glaciers provoque une augmentation du niveau de la mer. Par un mécanisme naturel lié aux marées, des couches d'argile et de sable se déposent au fond des vallées. Ce phénomène répété crée des cordons dunaires que l'on peut observer à l'embouchure de la baie des Veyx.

Quelques 1000 ans plus tard, en raison de ces dunes, la mer ne pénètre plus que difficilement dans les vallées, occasionnant l'accumulation de dépôts tourbeux provenant de l'eau douce. Ce processus dure pendant plus de 5000 ans avant que la mer ne réussisse à nouveau à pénétrer dans les vallées. Ces dépôts successifs permettent la formation des marais avec un sol très riche.

Néanmoins, ceux-ci sont fréquemment inondés en hiver avec l'eau de pluie qui arrive difficilement à s'évacuer, hormis durant les marées basses. C'est pour cette raison que des aménagements (canaux, fossés, chaussées, voies ferrées ...) ont été réalisés à partir du XVIe siècle, afin d'assainir les marais et d'en permettre l'exploitation. La mise en place des portes à flots a révolutionné la vie dans les marais du Cotentin. Il s'agit d'ouvrages qui sont actionnés par la seule force des eaux. En effet, elles se referment à marée montante pour éviter que l'eau salée ne pénètre dans les terres. Et à marée basse, elles s'ouvrent permettant à l'eau des rivières de s'évacuer vers la mer. Ce procédé permet ainsi d'exploiter les prairies en y mettant des vaches ou des chevaux 6 mois dans l'année.

En hiver, l'eau envahit les marais ; on dit alors qu'ils blanchissent. Vaches et chevaux sont remplacés par les oiseaux migrateurs. Toute l'année, on peut découvrir toute la biodiversité exceptionnelle de ces espaces protégés et les oiseaux qui y trouvent refuge, comme les cigognes, les martins-pêcheurs, les hirondelles des rivages et tant d'autres !

L'Espace Naturel Sensible des Marais des Ponts d'Ouve et le jardin des Têtards permettent de profiter de cet environnement préservé en s'aventurant sur une île de 100ha au cœur des marais grâce à des sentiers de découverte de 2 à 6 km. Ils présentent un ensemble de milieux humides (prairies, roselières, fossés, mares et plans d'eau) favorables à l'accueil des oiseaux tout au long de l'année. Plusieurs observatoires permettent de voir les oiseaux sans les déranger.


Chaque saison dévoile ses atouts :

  • l'hiver et sa blanchie, les centaines d'oiseaux sur le plan d'eau,

  • le printemps et la nidification des cigognes, les passereaux chantant dans les roseaux,

  • l'été et ses travaux des champs, les libellules virevoltant au-dessus des mares,

  • l'automne et le retour des migrateurs nordiques.


Bon plan :

La visite de la Maison du Parc peut se faire librement ou accompagnée d'un guide. Je vous conseille vivement la seconde option. En effet, votre guide aura de très bonnes connaissances en ornithologie et pourra vous montrer en détail (avec l'aide de son matériel de pro) les oiseaux présents sur les différents points d'eau ou dans les prairies. Il sera également riche d'enseignements et vraiment, ça fait toute la différence par rapport à une visite libre.

Tarif : Visite libre : 5€ ; Visite guidée : 8€




Les Barques du Marais


Quoi de mieux pour découvrir les Marais que de naviguer en son cœur ? C'est ce que propose Les Barques du Marais, dont le ponton est accessible juste en sortant de la Maison du Parc. On ne peut pas faire plus facile !


Les Barques du Marais proposent une découverte silencieuse et en toute autonomie des marais du Cotentin à bord d'une barque électrique, pendant une heure ou deux dans les marais de la Taute. Au milieu des prairies, nous avons toutes les chances d'observer hérons, cigognes ou martins-pêcheurs. On peut également partir pour un tour de 3 heures incluant un temps d'encrage pour une pause pique-nique à bord du bateau, au milieu des marais. Tout est fait pour répondre à nos envies de découverte et de détente.


Anecdote voyage :

Nous embarquons, en compagnie de Vincent, à bord d'un petit bateau électrique pour parcourir les marais de la Douve. Des spécialités gourmandes locales sont installées sur la table que nous accompagnons de bières ou limonades du cru. Et oui, il y a bien des bières normandes !

Les conditions sont réunies pour arpenter les marais de façon très agréable. En ce printemps, les aubépines sont en fleurs. Les pétales virevoltent au vent et viennent se poser tel un tapis blanc à la surface de l'eau. Les bocages verdoyants accueillent de nombreux animaux. Dans les prairies, chevaux et vaches se relaient permettant un meilleur entretien des parcelles. En effet, ces herbivores ne mangent pas les mêmes plantes. Dans les haies, de nombreux oiseaux y font leur nid. En préservant cet écosystème, c'est toute une variété d'animaux qui peut s'épanouir.

Tout au long de notre balade nous apercevons hérons cendrés, aigrettes, martins pêcheurs. Ces derniers sont très vifs et nous les voyons passer furtivement d'un arbuste à l'autre. Nous n'avons malheureusement pas la chance d'assister à un de ces fameux plongeons, technique bien éprouvée pour pêcher de petits poissons. Mais ce que nous voyons très distinctement, ce sont des ragondins qui traversent la rivière d'une rive à l'autre. Bien que cela puisse être mignon, ces grosses bêtes créent de graves dégâts sur les rives. En effet, ils creusent de nombreux terriers dans les berges, fragilisant celles-ci et provoquant des effondrements. Ce sont tous les bas côtés qui sont ainsi fragilisés. Pour y remédier, une "chasse" au ragondin a été mise en place par la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON) qui offre 3,50€ par queue de ragondin (oui, c'est bien la preuve à fournir), soit un budget annuel de 35000€.

Aujourd'hui, les canaux constituent un environnement de plaisance où l'on peut naviguer en toute quiétude pour profiter de cette magnifique nature sauvage. Mais il était une époque où ces canaux constituaient un réseau de transport fort utile. En effet, les marais étaient majoritairement inondés, empêchant de se déplacer par la terre. Dès l'an 1000, des gabares étaient utilisées pour transporter des marchandises. Ce transport s'est développé jusqu'au XIXe siècle avec le transport du lait ainsi que du beurre. Le beurre d'Isigny est connu mondialement pour sa grande qualité. C'est ainsi que l'on peut voir, sur les rives, de petites maisons qui permettaient de collecter les impôts lors du passage de marchandises.

Si vous souhaitez vous aussi embarquer une petite collation faite de produits locaux, vous pouvez constituer votre panier gourmand à la Guinguette des Marais située en face du ponton d'embarquement. Quoi de mieux pour passer un agréable moment ?


Tarif : location de barque électrique pour 9 personnes, formule pique-nique 3h : 120€




Saint-Sauveur-le-Vicomte


En direction du nord, le Clos du Cotentin rassemble trois cités : Valognes, Bricquebec-en-Cotentin et Saint-Sauveur-le-Vicomte. Remarquables pour la richesse de leur patrimoine, elles offrent un plongeon dans l'histoire. Arrêtons-nous particulièrement à Saint-Sauveur-le-Vicomte. Je vous propose de découvrir rapidement ce château. Mais auparavant, laissez-moi vous conter l'histoire de cette forteresse anglaise présente en Normandie.


Point culture :

L'origine du château de Saint-Sauveur-le-Vicomte se situe dans la seconde moitié du Xe siècle. Son premier seigneur attesté, prénommé Roger, portait sous le duc Richard Ier de Normandie le titre de vicomte du Cotentin, charge qu'il transmit ensuite à ses successeurs, Néel Ier, puis Néel II. Ayant participé en 1047 à la révolte dite du Val-ès-Dune, Néel II perdit alors face à Guillaume le Bâtard - le futur Conquérant de l'Angleterre - son titre de vicomte et une grande partie de ses domaines.

Par mariage, la baronnie de Saint-Sauveur entre au XIIe siècle en possession de la famille Tesson, puissant lignage de seigneurs anglo-normands. A la mort de Raoul Tesson, en 1214, la baronnie passe aux Harcourt, autre grande famille de l'aristocratie normande, qui donnera à Saint-Sauveur sa figure historique la plus marquante en la personne de Geoffroy d'Harcourt. Armé chevalier en 1326, ce dernier hérite de la baronnie vers 1330. Redoutable guerrier, il entre en conflit contre son voisin et rival, le seigneur de Bricquebec, et encoure pour cela la condamnation du roi de France qui confisque ses biens et ordonne la destruction de son château. Tandis que la guerre de Cent ans (1337-1453) est déjà commencée, Geoffroy se réfugie à la Cour d’Édouard III d'Angleterre, dont il devient le soutien et le guide lors de la grande chevauchée de l'été 1346, qui conduira son armée, débarquée au port de Saint-Vaast-la-Hougue, jusqu'au champ de bataille de Crécy.

Avant de trouver la mort au combat en 1356, Geoffroy d'Harcourt avait transmis son château en héritage à Édouard III d'Angleterre. Au cours des vingt années suivantes, la forteresse abrite ainsi les troupes anglaises, qui soumettent la région au pillage. Il faut attendre 1375 pour que le roi Charles V de France parvienne, au terme de l'un des premiers sièges d'artillerie de notre histoire militaire et au prix d'une lourde rançon, à reprendre la forteresse.

Après la fin de la guerre de Cent ans, le château reprend son rôle de centre administratif et juridique propre au chef d'une grande baronnie. Il ne retrouvera plus désormais sa fonction militaire qu'en étant mêlé ponctuellement aux guerres de Religion, en 1574, et aux troubles de la Ligue en 1503. En 1682, Louis XIV permet l'établissement d'un hospice dans l'édifice. L'ensemble est classé au titre des Monuments historiques en 1840. Lors du débarquement allié de juin 1944, la vieille forteresse est frappée par plusieurs obus.

Après ce point culture, je souhaite vous emmener à la base de loisirs de Saint-Sauveur-le-Vicomte, toujours dans l'optique de faire du slow travel en Baie du Cotentin. Cette base de loisirs offre de nombreux services. Vous pouvez y séjourner puisque la commune met à disposition une aire de stationnement pour campings-cars, ainsi que 2 gites à la location. En terme d'activités, petits et grands seront gâtés. Au programme canoë kayak, tir à l'arc, escalade et parcours d'orientation. Mais pour découvrir la baie du Cotentin, c'est bien de l'activité kayak dont je souhaite vous parler. Équipé de canoë mono ou biplace, vous pourrez arpenter la Douve, une rivière très paisible. Avec cette activité de canoë kayak, nous rajoutons une notion sportive mais également de recentrage sur soi. En effet, vous serez seul avec vous-même à contempler la végétation environnante, les oiseaux qui s'envolent à votre approche. Vous aurez peut-être la chance d'apercevoir le plongeon d'un martin pêcheur. Des conditions idéales pour profiter de l'instant présent. Ici, la rivière est tellement calme que vous pouvez faire l'aller-retour à la base sans problème. Ainsi, vous gérez votre temps comme vous le souhaitez. C'est le principe même du slow travel !

Tarif : location kayak heure : 9,60€ ; demi-journée : 16,80€




Quinéville


Cette fois-ci, nous prenons la direction de la côte pour profiter des belles plages de sable blond de la Baie du Cotentin. Il serait dommage d'être si près de la mer et de ne pas y aller.

Quelle activité nautique allons-nous pouvoir faire ? Sur le papier, il est indiqué char à voile. Je trépigne d'impatience de m'essayer à cette activité qui est toute nouvelle pour moi. Vous commencez à me connaitre, et on ne peut pas dire que je sois une grande intrépide, mais j'essaie toujours de me surpasser. Je suis donc ravie de cette nouvelle aventure. Mon bagage a été prévu en connaissance de cause : vêtements de pluie, et chauds, boots, maillot de bain. Me voilà parée ! Jusqu'à ce qu'on nous annonce que l'activité est annulée en raison du manque de vent. Il faut le faire! Absence totale de vent en Normandie. Qui peut le croire ?

On ne se laisse pas aller et on trouve une activité de remplacement : le longe-côte. Qui a déjà expérimenté ? Encore une grande découverte pour moi. A tous ceux qui pensent qu'il s'agit d'une simple petite marche dans l'eau, détrompez-vous! Nous sommes là pour faire du sport.


Anecdote voyage :

Avant toute chose, il nous faut nous équiper ! Nous revêtons une combinaison de surf et des chaussons pour aller dans l'eau. Même en ce mois de mai, l'eau n'est qu'à 14°C. Si nous voulons rester une heure dans l'eau, il nous faut une bonne protection.

Nous pénétrons doucement dans la mer. Doucement est le terme adéquat. A marée basse, la mer est très reculée et la plage offrant un très faible dénivelé, il nous faut marcher un bon moment avant d'avoir de l'eau à la taille. Pour la pratique du longe-côte, le niveau de l'eau doit se situer entre le nombril et la poitrine, de telle sorte que la résistance à l'eau soit suffisante pour réaliser des gestes toniques. Notre moniteur nous indique les mouvements à réaliser. Toujours des mouvements amples où il faut chercher loin devant soi. La marche se fait en parallèle à la plage, en avant, en arrière ou sur les côtés. Sans s'en rendre compte et sans violence, nos muscles sont sollicités et travaillent activement. Durant cet exercice de longe-côte, nous avons aussi pris le temps de contempler la vie qui se déroulait sur la plage et notamment les chevaux de course qui viennent s'entrainer sur le sable puis se détendre dans l'eau de mer. Il est déjà temps de faire demi-tour et de regagner le Centre Nautique Est Cotentin de la base de Quinéville. La marée est montée et la plage nous semble déjà bien plus petite qu'une heure auparavant. Le ciel se charge de lourds nuages noirs. Arriverons-nous à temps à l'abri ? Et bien non! Le déluge s'abat sur nous avant d'atteindre le local. Peu importe, nous avons vécu une belle expérience et c'est le plus important.




Utah Beach


Savez-vous que les plages du débarquement Utah et Omaha Beach se situent dans la Baie du Cotentin ? L'histoire de ces lieux est si important que nous ne pouvions en faire l'impasse lors de notre week-end dans le Cotentin. Faute de temps, nous nous sommes limités à la plage d'Utah Beach mais vous avez de nombreux musées forts intéressants qui retracent le déroulé de cet épisode historique. Pour resituer dans l'histoire, je vous propose un ...


Point culture :

Ici, sur cette presqu'île, les hommes sont toujours arrivés par la mer ... Le 6 juin 1944, c'est au tour des Alliés d'y débarquer pour libérer l'Europe lors de l'opération Overlord. Ce "jour le plus long", véritable tournant dans la Seconde Guerre mondiale, ouvre la voie de la libération pour la France. Après trois mois de combats, la Normandie est délivrée de l'occupation allemande, mais profondément meurtrie. A Utah Beach, sur la plage même où les Américains ont débarqué, le Musée du Débarquement permet d'imaginer l'assaut des côtes par des milliers d'hommes. Le D-Day Expérience à Saint-Côme-du-Mont et l'Airborne Muséum à Sainte-Mère-Eglise retracent la préparation et le lancement des opérations aéroportées : 15.500 parachutistes des 82e et 101e Airborne Divisions sautent sur les marais avec pour objectif les villes de Carentan et Sainte-Mère-Eglise. Le Normandy Victory Muséum à Catz témoigne, lui, de la bataille des haies : pendant onze semaines après le jour J, l'armée américaine livre de difficiles combats dans le bocage contre les troupes allemandes.

Pour se protéger des tentatives de débarquement depuis la Grande-Bretagne, ces dernières édifièrent le Mur de l'Atlantique le long de la côte occidentale de l'Europe. Plusieurs ouvrages subsistent dans la Manche. Dotée d'impressionnants souterrains, la batterie d'Azeville protégeait les plages de la côte est du Cotentin. A Cherbourg, la batterie du Roule défendait toute la rade. Les cimetières, allemands à Huisnes-sur-Mer, La Chapelle-en-Juger, Orglandes et américain à Saint-James, témoignent de la rudesse des combats et invitent au recueillement.

Utah Beach, comme d'autres lieux cités précédemment sont chargés d'histoire. Des installations nous permettent de nous remémorer les évènements qui se sont déroulés ici. Rendez-vous au mémorial, arpentez cette plage immense où ont eu lieu d'âpres combats. Revivez ces moments chargés en émotions. Continuons à faire vivre cette histoire dans la mémoire collective et faisons en sorte qu'elle ne se reproduise pas.


J'espère que cette découverte de la Baie du Cotentin vous a plu. Je vous partage désormais les infos pratiques pour organiser votre séjour dans ce joli territoire..



 

Infos pratiques pour organiser son séjour en Baie du Cotentin



  • Quand y aller ?

On peut se rendre en Baie du Cotentin toute l'année. L'hiver est propice à la découverte des marais blancs, c'est vraiment un tout autre paysage qui s'offre à nous à cette période. Néanmoins, c'est du printemps à l'automne que la météo est la plus favorable pour exercer des activités de plein air et pour profiter de la beauté de la nature. Pour les activités nautiques, prévoir des équipements adaptés et étanches pour se protéger du froid.


  • Comment se déplacer ?

Pour vous rendre à Carentan, je vous recommande le train. Le trajet se fait en moins de 3 heures à partir de Paris. Toutefois, sur place, il vous faudra quand même une voiture pour effectuer les différents déplacements entre les sites de visite.


  • Où dormir ?

Durant ce séjour en Baie du Cotentin, nous avons posé nos valises dans le magnifique Domaine d'Utah Beach qui a développé plusieurs concepts.

Tout d'abord il s'agit d'un hôtel de charme avec une ambiance familiale et authentique. Ici, rien d'extravagant, bien au contraire. Tous les objets ont été chinés avec passion et donnent à chaque pièce une chaleur incroyable. En passant la porte, on a l'impression de pénétrer dans une maison de famille et ça, j'apprécie tellement. Je m'y sens direct très bien. L'hôtel Le Grand Hard propose 19 chambres toutes différentes, décorées avec soin. Sur réservation, vous pouvez vous octroyer un moment de détente en profitant d'une séance de massage ou d'accéder au spa/hammam.


Anecdote voyage :

Il faut que je vous dévoile la chambre préférée du maitre des lieux et qui en l'occurrence a été mienne durant une nuit. Cette pépite se situe dans une ancienne grange, à l'étage, sous les toits. En pénétrant dans la chambre, on est de suite sous le charme de la déco raffinée ainsi que des objets qui apportent une ambiance chaleureuse à la pièce. Mais ce qui surprend le plus, c'est la présence d'une balançoire dans la chambre. Non mais sérieux, qui a déjà eu une balançoire dans sa chambre ? Forcément, je n'ai pas pu m'empêcher d'y jouer un moment. Comment ne pas retomber en enfance ?

Tarif : Chambre à partir de 98€ la nuit

Le Domaine offre également la possibilité de manger sur place avec son restaurant Chez Arsène. Nom donné en l'honneur du grand-père du maître des lieux. Ici, tous les plats sont élaborés à partir de produits locaux et bio. A tel point que la viande est directement issue de l'exploitation agricole du Domaine. L'Utah Beef est une viande bovine produite par de belles vaches limousines élevées en plein air et nourries exclusivement à l'herbe des pâturages. Impossible de trouver viande plus saine. Je vous invite donc à tester les plats à base de viande pour découvrir la tendreté de celle-ci.

Le petit-déjeuner est également servi dans le restaurant, sous forme de buffet. Très copieux, il saura vous donner l'énergie dont vous aurez besoin pour une belle journée de découvertes en Baie du Cotentin.


  • Où manger ?

Durant ce séjour en Baie du Cotentin, nous avons testé 2 autres adresses que celle citée précédemment .


Située au bord de la Douve, cette petite auberge pleine de charme a été construite au XVIIIe siècle.Elle a été rachetée en 2021 par un couple qui en est tombé immédiatement amoureux. Il faut dire que le cadre est plutôt plaisant avec cette rivière qui forme des méandres, ces prairies qui offrent des pâtures aux vaches, sans oublier ces arbres en fleurs qui parfument l'air de la campagne.

Côté cuisine, Kevin et Kantita nous propose une carte alliant les origines corses de monsieur avec des touches thaïlandaises pour madame. Un doux mélange qui se savoure dans l'assiette. La carte est mise à jour quotidiennement pour s'adapter aux produits frais et locaux glanés auprès des producteurs des environs.

Vous passerez indiscutablement un très agréablement moment dans cette auberge, attablé au coin du feu de cheminée, à regarder ce magnifique paysage de bocage par la fenêtre et à vous régaler des mets préparés avec amour par nos hôtes.

Il existe 2 formules déjeuner au choix : Entrée - Plat ou Plat - Dessert à 25€, et Entrée - Plat - Dessert à 29€. Fort raisonnable !



Si je vous propose cette adresse, ce n'est pas vraiment pour sa nourriture. Quoi ? Trop bizarre ! EspritGlobeTrotteuse vous recommande un resto mais pas pour ce qu'il y a dans l'assiette ? Une première! Elle a perdu le fil. Mais non, je vous rassure, on y mange bien mais cela reste pour moi une brasserie comme on en trouve un peu partout.

Ce qui fait vraiment l'attrait de cette adresse, c'est son décor. Déjà, nous nous trouvons à Utah Beach, haut lieu d'histoire et fortement lié au débarquement de 1944. A l'origine, cette petite maison est une cabane de pêcheurs mais de 1942 à juin 1944, c'est devenu un poste de commandement Tod. Le bunker attenant hébergeait le central téléphonique de l'armée allemande. Repris par l'armée américaine en juin 44, elle est devenue le centre de communication de la marine américaine qui assurait le trafic entre la flotte et le front.

Donc imaginez que vous rentrez dans un restaurant où la déco est totalement inspirée par cette période ? Des mannequins en cire représentant un soldat américain et une infirmière sont accoudés au bar. Des posters et autres affiches commémorant l'évènement sont accrochés aux murs. De nombreux messages et témoignages tels des graffitis s'inscrivent dans les espaces vides. Ici et là, des objets emblématiques de cette époque viennent enrichir la déco et nous replongent en juin 1944. Transistors, drapeaux, uniformes, sacs de parachutisme ... Et pour le côté culture G, sur la table, vous aurez une carte vous indiquant la chronologie des évènements survenus lors de ce D-Day.

Parlons quand même un minimum de ce que vous trouverez dans l'assiette : salades et burgers taille XXL, à l'image des portions américaines.




 

Notre avis



Pourtant normande d'adoption, je n'avais pas encore eu l'occasion de me rendre dans le Cotentin. Je n'avais donc pas d'attente particulière et étais ouverte à toute découverte. Et quel fut mon enchantement quand j'ai posé les pieds dans cette magnifique Baie du Cotentin ! La nature sauvage y resplendit de beauté. Bien que la main de l'homme soit venue façonner ce paysage de canaux et verts pâturages, la vie sauvage y a trouvé sa place. Les oiseaux migrateurs viennent se poser le temps de reprendre des forces ou de mettre au monde la génération future, les vaches et chevaux entretiennent les prairies...

Que dire de toutes les activités possibles permettant de profiter au mieux de cet écosystème ? Canoë, bateau électrique, marche, mais aussi char à voile, longe côte. La Baie du Cotentin nous invite à la déconnexion, à profiter de l'instant présent et à se ressourcer.

Tenté par un slow travel en Baie du Cotentin ?



 

Vos retours



J'espère que cet article vous a plu. Si c'est le cas, n'hésitez pas à l'épingler sur Pinterest et à me laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.


128 vues12 commentaires

Posts récents

Voir tout

12 Comments


Guest
Jul 09, 2023

Une nouvelle fenêtre de plus ouverte sur la Normandie. Et oui, il n'y a pas que le camembert à déguster mais bien d'autres choses encore que cet espritglobetrotteuse a si bien su nous faire découvrir (comme d'hab).

Like
EspritGlobeTrotteuse
EspritGlobeTrotteuse
Jul 09, 2023
Replying to

Merci beaucoup. En effet, la Normandie est riche de lieux à visiter, le paysages à arpenter et de sites à découvrir. J'ai à coeur de vous partager tout cela.

Like

Guest
Jul 09, 2023

Très bel article, nous allons profiter de nos vacances à St Vaast pour découvrir ces lieux


Like
EspritGlobeTrotteuse
EspritGlobeTrotteuse
Jul 09, 2023
Replying to

Merci beaucoup. Je suis ravie que cet article te donne de l'inspiration pour tes futures vacances. Les marais du Cotentin sont vraiment magnifiques. Vous allez vous régaler.

Like

rathier_myriam
rathier_myriam
Jul 07, 2023

Très bel article bien détaillé pour y passer un petit week-end. Je pense que mon gros coup de coeur serait de visiter les réserves ornithologiques et les jolis coins de rivière à faire doucement en canoë. 😍

Like
EspritGlobeTrotteuse
EspritGlobeTrotteuse
Jul 07, 2023
Replying to

Ce que tu décris, c'est exactement l'âme des Marais du Cotentin. C'est sur, ca te plairait.

Like

Dominique Minaud
Dominique Minaud
Jul 07, 2023

Encore un bel article bien fourni en anecdote, bonnes adresses et histoire ! Une envie de plu. merci

Like
EspritGlobeTrotteuse
EspritGlobeTrotteuse
Jul 07, 2023
Replying to

Merci beaucoup Domi pour ce très joli commentaire. Tu sais combien j'aime illustrer mes textes avec des anecdotes pour vous faire ressentir l'expérience que j'ai vécu. Et si ca te donne envie, j'ai atteint mon objectif!

Like

Guest
Jul 06, 2023

Article fort complet et argumenté que j'ai eu plaisir à lire ce soir au bord de ma piscine. Nous ne connaissons pas le Cotentin , c'est une belle découverte.

Like
EspritGlobeTrotteuse
EspritGlobeTrotteuse
Jul 07, 2023
Replying to

Merci beaucoup pour ce très joli commentaire. Si mon blog devient une lecture estivale, me voilà comblée!

Like
bottom of page