San Francisco : City Trip de 3 jours

Dernière mise à jour : 5 juil. 2021



Dans cet article, je vous propose de nombreuses activités à réaliser pour découvrir cette magnifique ville de San Francisco lors d'un city trip de 3 jours. La liste n'est pas exhaustive. Faute de temps, nous n'avons malheureusement pas pu tout voir. Mais je pense que vous aurez matière à passer un agréable séjour et à vous imprégner de l'ambiance qu'il y règne. Je vous propose également des itinéraires à faire à pied. Néanmoins, le plus agréable est encore de se perdre et de marcher le nez en l'air en vivant l'instant présent.

C'est ainsi que je vous propose de découvrir les quartiers de Mission, Castro et Fisherman's Wharf, de découvrir un joli point de vue sur la ville et la baie à partir de Twin Peaks, mais également de découvrir les jolies maisons victoriennes avec les Painted Ladies ou la rue la plus sinueuse de San Francisco avec Lombard Street. Je vous invite également à monter à bord du mythique Cable Car qui fait la renommée de la ville, tout autant que le Golden Gate Bridge. Et bien plus encore. Aussi, je vous souhaite une agréable visite !



Sommaire


Mission District



Pour une balade artistique aux couleurs vibrantes, rendez-vous dans le quartier "The Mission". Le quartier a hérité de son nom après la sixième des missions espagnoles réalisées en Californie, et il a conservé la mission Saint François d'Assise, le plus vieux bâtiment de la ville. "The Mission" est un quartier de San Francisco réputé pour être le coin des artistes. Nombre d'entre eux y ont établi leur QG et ne se contentent pas de colorier sans dépasser : ils expriment leur art sur les murs, les fameux murals, en suivant le modèle du Mexicain Diego Riviera, époux de Frida Kahlo. Une ambiance latino flotte toujours dans l'air, et le quartier accueille aujourd'hui sur ses murs plus de 600 peintures et décorations. Découverte de ce quartier coloré, où art et architecture ne font plus qu'un. Voici un petit itinéraire pour découvrir ces magnifiques murals (Distance parcourue : 5,8km, Durée : 1h10 sans les pauses)

  • Démarrer à l'angle de la 23rd St et Harrison St --> peintures murales

  • Prendre la direction Sud sur Harrison St vers 24th St

  • Prendre à gauche sur 24th St --> peintures murales

  • Prendre à droite sur Florida St

  • Prendre à droite sur 25th St --> peintures murales : Balmy Alley

  • Prendre la direction Nord sur Balmy St vers 24th St

  • Prendre à gauche sur 24th St --> peintures murales à l'angle de la S Van Ness Ave

  • Prendre à gauche sur Lilac St

  • Prendre la direction Sud sur Lilac St vers 26th St --> peintures murales : Lilac Street

  • Prendre à droite sur 26th St --> peintures murales

  • Prendre à droite sur Mission St

  • Prendre la direction Est sur 23rd St vers Capp St --> peintures murales

  • Prendre à gauche sur Shotwell St --> peintures murales

  • Prendre la direction Ouest 22nd St vers S Van Ness Ave --> peintures murales à l'angle de Bartlett

  • Prendre la direction Nord sur Valencia St vers Hill St

  • Prendre à gauche sur 19th St --> Mission Dolores Park

  • Prendre à droite sur Dolores St

  • Prendre à gauche sur 18th St --> Maison bleue de Maxime Leforestier au 3841

  • Revenir sur ses pas sur 18th St --> peintures murales au n° 3543 entre Lapidge St et Linda St : Women's Building

  • Prendre à gauche sur Valencia St

  • Prendre à droite sur Sycamore St --> peintures murales

  • Prendre à gauche sur Clarion Alley --> peintures murales

  • Prendre à droite sur Valencia St

  • Prendre à gauche sur 16th St --> Basilique Mission Dolores, Old Mission, jardins, cimetière (payant)

  • Prendre à droite sur Dolores St

  • Prendre à droite sur 15th St

  • Aller jusqu'au croisement avec Valencia St --> peintures murales Harrison St

Balmy Alley a la plus importante concentration de peintures murales de San Francisco. Les premières débutèrent dans les années 1970 où des jeunes chômeurs étaient payés pour embellir le paysage urbain. Dans le milieu des années 1980, les fresques étaient utilisées comme critiques des abus politiques et comme revendications des droits de l'homme en Amérique centrale. Aujourd'hui, la ruelle contient des peintures murales sur un éventail de sujets comme le Sida en Afrique ou le phénomène de gentrification du quartier. Ces actions, encouragées par la San Francisco Art Commission, se renouvellent régulièrement.


Painted Ladies



Ce charmant parc haut perché donne définitivement envie de vivre à San Francisco. C'est là que l'on retrouve l'alignement de maisons victoriennes le plus célèbre de la ville, les fameuses Seven Painted Ladies (les sept soeurs), sur Steiner Street (710-720), à l'angle de Grove. En fond, à vos pieds, se détachent les buildings du centre-ville. Généralement faites de bois de séquoïa, les ladies comportent habituellement trois étages, une tour octogonale ou ronde et un porche. On en compte près de 48 000 dans la ville de San Francisco, toutes construites entre 1849 et 1915. Pour la photo carte postale, c'est en fin de journée que la lumière est la plus belle. Le gazon est aussi idéal pour un pique-nique. Mentionnons encore quelques très belles maisons de l'autre côté du parc, à l'angle de Fulton et Scott.


Castro District



Le Castro (ou The Castro, en anglais) est l'un des quartiers les plus célèbres de San Francisco, réputé pour sa communauté gay très active. Très animé et parsemé de références à la culture homosexuelle, Castro a su pleinement s'épanouir au sein de la ville. Le Castro est sans aucun doute un quartier unique en son genre. Il est le symbole de la liberté que revendique fièrement la ville de San Francisco. Parsemé de boutiques à la fois étranges et amusantes, de restaurants et de pâtisseries délicieuses, c'est un endroit à ne pas manquer ! On y trouve également de nombreuses maisons victoriennes plus jolies les unes que les autres, apportant un charme particulier au quartier.

Voici un petit itinéraire pour découvrir ce charmant quartier (Distance parcourue : 800m, Durée : 10mn sans les pauses)

  • Démarrer au 17th St & Castro St : terminus de la ligne de tramway F Market

  • Prendre la direction Ouest sur 17th St vers Jane Warner Plaza

  • Prendre à gauche sur Jane Warner Plaza

  • Prendre à gauche sur Castro St --> The Castro Theatre

  • Prendre la direction Sud sur Castro St vers 18th St --> Castro St : fresques murales aux multiples couleurs + visiter la boutique d'Harvey Milk, au 575

  • Prendre la direction Nord sur Castro St vers 18th St

  • Prendre à gauche sur 18th St

  • Prendre à droite sur Collingwood St

  • Prendre à droite sur Market St --> Pink Triangle Park and Memorial : se promener dans Pink triangle Park en dégustant un cheese creme baggels + longer Market Street en profitant des nombreuses enseignes


Twin Peaks



Situé en plein cœur de la ville, Twin Peaks est un quartier dont on repart avec des images plein la tête. Installé sur deux des plus hautes collines de la ville, c'est là le perchoir idéal pour admirer la baie de San Francisco et s'abstraire du tumulte du centre-ville sans pour autant s'éloigner. L'ascension démarre par la découverte de magnifiques demeures d'architectes.

Voici un petit itinéraire pour découvrir ce point de vue (Distance parcourue : 2,4km, Durée : 40mn sans les pauses)

  • Démarrer au Pink triangle Park and Memorial

  • Prendre la direction Sud-Ouest sur Market St vers Collingwood St

  • Tourner à droite à Short St

  • Prendre à gauche sur Market St

  • Prendre à droite sur Glendale St

  • Prendre à gauche sur Corbett Ave

  • Prendre à droite sur Hopkins Ave (prendre les escaliers)

  • Prendre à droite sur Vista Ln (prendre les escaliers)

  • Prendre à droite pour rester sur Vista Ln (prendre les escaliers)

  • Prendre à gauche sur Twin Peaks Blvd

  • Arriver au 501 Twin Peaks Blvd


Corona Heights Park



Situé à l'ouest du quartier de Castro, le Corona Heights Park est célèbre pour son pic rocheux qui offre une vue superbe sur la majeure partie de la ville de San Francisco. Mais à titre personnel, cela ne vaut pas Twin Peaks. Si un choix était à faire entre les deux points de vue, je vous conseille de privilégier Twin Peaks.

Voici un petit itinéraire pour découvrir ce point de vue (Distance parcourue : 2,6km, Durée : 40mn sans les pauses)

  • Démarrer au 501 Twin Peaks Blvd

  • Prendre la direction Nord-Ouest sur Twin Peaks Blvd

  • Tourner à gauche vers Twin Peaks Blvd

  • Prendre à gauche sur Twin Peaks Blvd

  • Prendre à droite pour rester sur Twin Peaks Blvd

  • Continuer sur Clayton St

  • Prendre à droite sur 17th St

  • Prendre à gauche sur Roosevelt Way

  • Tourner légèrement à droite pour continuer sur Roosevelt Way

  • Prendre légèrement à droite à New Corona Heights Trail

  • Arriver à New Corona Heights Trail


Lombard Street


Pour vous rendre à Lombard Street, il n'y a rien de plus simple : empruntez le Cable Car et descendez à l'arrêt Hyde St & Lombard St. Avant de vous rendre dans ladite rue, prenez le temps de vous arrêter quelques instants. Attendez qu'un nouveau Cable Car arrive et observer sa descente en provenance de la colline. Retournez-vous, en contre-bas, vous pouvez apercevoir la prison d'Alcatraz. Si la visite des lieux n'est pas prévue au programme, vous aurez malgré tout une vue sur l'île.

Lombard Street est une rue de San Francisco traversant presque entièrement la ville d'Est en Ouest, de l'Embarcadero au parc Presidio. Si son sommet offre une superbe vue sur la ville, la baie et l'île d'Alcatraz, cela n'explique pas le succès dont elle jouit.

Lombard Street est aujourd'hui l'une des destinations favorites des touristes. Elle possède un bloc assez unique en son genre dans le quartier de Russian Hill, à tel point que cette portion de rue a reçu le qualificatif de "rue la plus sinueuse des Etats-Unis". Cette rue est aussi particulièrement belle et très fleurie au printemps et en été grâce aux multiples hortensias qui constituent des massifs blancs et roses.

Les sinuosités de Lombard Street proviennent d'un dessin d'architecte imaginé en 1922 afin de baisser à 10% la pente de la rue, au lieu de 27% à l'origine, le but étant de permettre aux chevaux d'emprunter la route. A l'époque, les gens étaient surement bien loin de se douter que cela deviendrait un des spots les plus touristiques et les plus appréciés de San Francisco !


Fisherman's Wharf



S'il y a un quartier que beaucoup associent à San Francisco, que ce soit leur première visite ou non, c'est bien Fisherman's Wharf. Le joyeux son de cloche émanant des deux lignes de cable cars du quartier, les attractions, les bruits et odeurs le long de la très fréquentée Jefferson Street, les usines en brique rouge rénovées, les marmites fumantes de crabes Dungeness sur le trottoir : tout cela contribue à faire de Fisherman's Wharf l'une des attractions touristiques les plus en vue de la ville, année après année.

Ils crient, ils sentent mauvais, et pourtant ils sont devenus l'attraction majeure du port de San Francisco. Les "sea lions" ont débarqué par hasard en 1990, à la suite du violent tremblement de terre de Loma Prieta. Quelques dizaines s'installent alors à Fisherman's Wharf. Bien nourris, ils commencent à se reproduire et la colonie envahit bientôt le quai Pier 39. Les San Franciscains finissent par les adopter, et les joyeux lurons deviennent rapidement des stars inattendues.

Sous les yeux ébahis des visiteurs, les phoques font leur show. Ils chahutent, n'hésitent pas à renverser leurs voisins d'un coup de nageoire, se pavanent sous le soleil. Pas étonnant qu'on les surnomme les "sealebrities".


Golden Gate Bridge



Il n'est pas possible de venir à San Francisco sans dire bonjour au symbole même de la ville : le Golden Gate Bridge.

A l'instar du monde antique et de ses 7 merveilles, notre monde moderne a également ses 7 merveilles, véritables exploits architecturaux du 20ème siècle. Inauguré en 1937, gigantesque artère de communication entre la ville de San Francisco et le Marin County, le Golden Gate Bridge est l'une de ces splendeurs. Emblème de la Californie et plus largement du monde occidental, ouvrage d'art utile, prouesse technique ... le pont de San Francisco regroupe bien des attraits, mais il fascine également par son élégante silhouette.

Sa couleur "orange internationale" a été choisie pour sa résistance aux intempéries et sa visibilité dans le brouillard (chaque année, 20 000 litres de peinture sont nécessaires à l'entretien du pont). Entre le ciel azur et le bleu de l'océan Pacifique, à 67 mètres au dessus des flots, ce géant de fer à la couleur vermillon impressionne, captive tous les regards.


Baie de San Francisco



Il est toujours intéressant d'aller chercher un autre point de vue. C'est ce que je vous propose de faire en traversant la baie de San Francisco en bateau. Cela a plusieurs avantages : voir le Golden Gate Bridge de la mer, se rapprocher de l'île d'Alcatraz et rejoindre Sausalito. L'accès au ferry se fait au niveau du Pier 41. Pour plus de renseignements, je vous invite à consulter le site visitonssanfrancisco.com Durée : 30min, Tarif : 11,40€ A/R /pers


Sausalito



Pendant la prohibition, Sausalito accueillait de nombreux tripots qui vendaient de l'alcool. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, un chantier assemblait des navires de guerre. Il devint ensuite une casse pour bateaux. Dans les années 1960-1970, les hippies investissent les lieux et résident dans des bateaux-maison (house-boats) faisant de Sausalito une ville flottante unique dans la baie de San Francisco. Péniches rafistolées et house-boats sophistiqués composent des villages flottants aux superstructures les plus excentriques.

Finalement, la cité a fini par s’embourgeoiser et les loyers ont grimpé rapidement. Autrefois haut lieu de la contre-culture, Sausalito est désormais un des sites préférés des Bourgeois-bohèmes qui ont fait fortune dans la Silicon Valley. Je vous conseille de bien prendre votre temps pour visiter cette ville. Nous l'avons fait en coup de vent et sommes certainement passés à côté de beaucoup de choses. Dommage !


Autres points d'intérêt


  • L'île et la prison d'Alcatraz

Dès le vol d'arrivée à San Francisco, on distingue déjà cette fameuse île posée au milieu de la baie : "The Rock".

La prison d’Alcatraz n’a pas toujours été un endroit où les gens voulaient aller, mais aujourd’hui, c’est l’un des sites les plus populaires de la ville, son image mystique ayant été romancée par les films célèbres sur les criminels qui ont vécu ici ou tenté de s’en échapper. Aujourd’hui, il est possible de visiter Alcatraz, et même sans détenus, il y règne une atmosphère assez mystérieuse.​

Pensez à réserver votre billet le plus tôt possible, notamment si vous souhaitez vous y rendre durant l’été. Le prix du billet inclut la traversée en ferry et l’audioguide (très bien fait) disponible en français. On embarque depuis le Pier 33 pour cette visite que vous n’oublierez probablement pas de sitôt !

Tarif : 45€/pers

  • North Beach

Amoureux des bonnes choses, North Beach sera probablement votre QG ! Vous y trouverez des restaurants italiens plus bons les uns que les autres, des cafés servant du vrai café. Un petit détour par la Colombus Tower et la Transamerica Tower, puis il est grand temps de grimper jusqu’à la Coit Tower pour y admirer la vue. Enfin pour clôturer cette belle ballade, entamez la descente via les marches du Telegraph Hill.

  • Le Golden Gate Park

Plus grand que Central Park à New York City, le Golden Gate Park est le plus grand espace en plein air de la ville. Si vous y allez, vous pourrez voir des moulins à vent hollandais, un troupeau de buffles, des bateaux télécommandés, des musées et jardins, et beaucoup d’endroits pour se détendre ou faire un pique-nique.​

  • Chinatown

Vous avez peut-être été à Chinatown dans d’autres villes, mais le quartier chinois de San Francisco est un tout autre royaume. Il est à la fois le plus important en dehors de l’Asie et le plus ancien du genre en Amérique du Nord. Presque entièrement détruit dans le tremblement de terre de 1906, Chinatown a été entièrement reconstruit dans un style chinois et est encore plus attrayant qu’avant la catastrophe. Avec ses temples, théâtres, ateliers, petites entreprises, magasins, antiquaires et boutiques de souvenirs, des salons de thé et des pharmacies avec de vieilles panacées, Chinatown est devenu l’un des principaux quartiers de San Francisco. Si vous voyagez à SF pendant un événement chinois important, vous risquez d’assister à des célébrations élaborées. Celles du Nouvel An chinois (fin janvier – mi février) sont souvent considérées comme les meilleures en Amérique du Nord.

  • L'exploratorium

L’Exploratorium est un musée de la science de premier plan. Il cible principalement les enfants et les familles, mais peut vraiment être apprécié par n’importe qui. Il y a un grand nombre d’expositions couvrant divers domaines d’intérêt, qui sont tous conçus pour éduquer et divertir. Les enfants ont tendance à adorer ce musée, avec toutes sortes d’expériences et de choses intéressantes à faire. Étonnamment, qu’ils aient des enfants ou non, la plupart des adultes font aussi l’éloge de l’Exploratorium. Ce musée se trouve sur le front de mer, le long de l’Embarcadero.

Tarif : 24€/pers

  • Le Palace of Fine Arts

Le Palace of Fine Arts (Palais des Beaux-Arts) de San Francisco est la dernière structure restante de l’exposition internationale de Panama-Pacific organisée en 1915. Le palais a été restauré, ainsi que les motifs. Le théâtre qui s’y trouve peut accueillir environ 1000 personnes.


Comment se déplacer en ville ?



Après les formalités de contrôle pour rentrer sur le territoire américain, la première question qui se pose est "Comment rejoindre le centre ville de San Francisco ?" Il y a un moyen de transport très pratique qui s'appelle le BART (Bay Area Rapid Transit). C'est le moyen le plus rapide pour rejoindre le centre ville : 30 minutes environ. La station se trouve au terminal international, à côté de la porte G, niveau 3. Il y a un départ de train toutes les 20 à 30 minutes. Vous arriverez en gare de "Market Street". Pour plus de précisions sur ce mode de transport et les tarifs proposés, je vous invite à parcourir le site bart.gov.

Une fois arrivé en centre ville, pour les déplacements en ville, il y a bien sûr l'option marche à pied. Mais vous verrez rapidement que cette ville est assez fatigante. Elle est constituée de multiples collines qu'il faut monter et descendre pour visiter les différents quartiers. Aussi, je vous conseille de vous munir d'un Pass MUNI pour la durée de votre séjour. En effet, c'est vite plus rentable que d'acheter des tickets à l'unité. Ce Pass permet d'emprunter les transports en commun : bus, tram et cable car. Il existe trois formules : 1j (12$ + 3$ pour la Clipper Card), 3j (29$) ou 7j (39$). En sachant qu'un trajet aller en cable car coûte déjà 7$. Vous pouvez faire l'acquisition de ce Pass à l'aéroport, au niveau du retrait des bagages, au guichet "Information". Il existe également plusieurs points de vente en ville. Vous trouverez une carte de ceux-là ici.

Il est également possible de louer des vélos pour partir explorer la ville. Mais comme je vous l'ai expliqué précédemment, San Francisco est une ville construite sur 43 collines. Il faut donc avoir du mollet pour en gravir les nombreuses côtes. Vous pouvez opter pour un vélo électrique qui vous facilitera la tache. Nous avions envisagé cette option pour faire la traversée du Golden Bridge et arriver sur l'autre rive pour visiter Sausalito. Mais nous avons privilégié le ferry. Les locations de vélo se font majoritairement près du port pour un tarif de 65.90€/pers/j.