Hongrie : City Trip de 4 jours à Budapest

Dernière mise à jour : 5 août




II y a des capitales européennes qui t'attirent plus que d'autres. Et Budapest en fait incontestablement partie. Encore assez peu connue, cette ville de Hongrie est pleine d'histoire et a beaucoup à offrir.

Située sur les deux rives du Danube, avec à l'Ouest la colline de Buda et à l'Est le centre historique de la ville de Pest, on peut y voir plusieurs visages. Celui huppé avec ses petites maisons colorées, son château et le Bastion des pêcheurs et celui plus authentique avec ses immeubles style art nouveau, ses cafés historiques, son quartier juif, sans oublier les fameux thermes qui font la réputation de la ville.


C'est tout cela que je vous propose de découvrir, en visitant la jolie ville de Budapest à mes côtés. Imprégnez-vous de son ambiance et surtout, prenez le temps de vivre l'instant. Vous tomberez sous son charme à coup sur.


Je vous emmène vivre un city trip de 4 jours à Budapest (séjour réalisé en juin 2022) à la découverte de ses merveilles. Je vous explique tout sur l'organisation de ce séjour, mais également mes coups de cœur, les bons plans et le budget à prévoir.



Sommaire


 

Nos incontournables à Budapest


Comme il est toujours plus facile de se repérer à l'aide d'une carte, voici un plan de la ville de Budapest.


Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des lieux à voir à Budapest. Nous n'avons pris aucun guide pour faire ces visites et découvertes et c'est la meilleure option pour découvrir la ville selon ses envies du moment. Pas de contrainte, un rythme adapté à notre besoin de flânerie. Rien de mieux pour s'imprégner de l'ambiance et ressentir de belles émotions.




Quartier du château


Plateau calcaire de 1km de long, la colline du Château (Varhegy), classée au patrimoine mondial par l'Unesco, surplombe le Danube. L'enceinte fortifiée se compose de deux parties. Au nord, le quartier ancien aligne les façades Renaissance et baroques pleines de charme. Au sud, le Palais royal est l'écrin de musées remarquables.



  • Palais royal

Rasé et reconstruit à maintes reprises au cours des sept derniers siècles, l'ancien Palais royal de Buda fut établi par Béla IV au milieu du XIIIe siècle. Détruit durant la bataille contre les Ottomans en 1686, il fut ensuite rebâti par les Habsbourg, qui n'y passèrent que très peu de temps. Il abrite aujourd'hui deux musées importants et la bibliothèque nationale.


Au nord-ouest de la vaste cour du Palais Royal, la fontaine Mathias, de style romantique, représente le jeune roi Mathias Corvin en tenue de chasse. En bas, à sa droite, se trouve Szep Ilona (la belle Hélène), héroïne d'une ballade romantique du poète Mihaly Vorosmarty : tombée amoureuse de ce fringant "chasseur", elle mourut le cœur brisé en apprenant qu'il s'agissait du roi Mathias, dont elle ne se sentait pas digne.

Bon Plan Voyage :

Ne manquez pas la relève de la garde au palais Sandor (aujourd'hui, c'est le siège des bureaux de la présidence de la République). Celle-ci a lieu toutes les heures de 9h à 17h. Elle se situe en haut du magnifique escalier Habsbourg datant de 1903.

Petit bémol si vous avez déjà assisté à la relève de la garde à Londres. Celle-ci ne dure que 5 minutes et ne fait intervenir que 5 gardes. On n'est pas dans la même catégorie !



  • Colline du Château

Pour une première découverte de Budapest, rien ne vaut une balade sur la colline du Château. Ce secteur recèle un concentré de ce qu'offre la capitale hongroise : de l'histoire, de l'architecture, des panoramas fabuleux ... et des hordes de visiteurs. Pour les éviter, venez tôt le matin.


A partir du Palais Royal, remontez les escaliers Habsbourg et contournez le palais Sandor par la gauche. Vous arrivez devant l'ancien ministère de la Défense, bombardé durant la Seconde Guerre mondiale, puis cible de l'Otan pour une éventuelle frappe nucléaire pendant la guerre froide. Actuellement en travaux, il abritera les bureaux du Premier Ministre.


Remontez Uri utca vers le nord. Le Hilton Budapest intègre des parties d'une église dominicaine médiévale et d'un collège jésuite baroque. Non loin, au centre de Szentharomsag ter, se dresse la réplique d'une statue de la Sainte Trinité (Szentharomsag szobor), une "colonne de la peste" érigée au début du XVIIIe siècle en témoignage de reconnaissance par des habitants de Buda ayant échappé à la maladie.


L'étroite Tancsics Milaly utca est bordée de petites maisons colorées ornées de statues. A l'entrée de nombreuses cours, des niches en pierre du XIIIe siècle appelées sedilia servaient sans doute d'étals aux marchands.


Tout au bout de la rue, le grand bâtiment au toit de tuiles polychromes abrite les Archives nationales (Orszagos Leveltar ; 1920), qui accueille parfois des expositions. A l'ouest de Becsi kapu ter (place de la Porte de Vienne), où se tenait un marché au Moyen-Age, on voit quatre belles maisons bourgeoises, du n°5 au n°8.



  • Bastion des Pêcheurs

Vous l'attendiez tous, le voici enfin le monument le plus connu de Budapest : le Bastion des Pêcheurs.

Cela vaut le coup de flâner sur les terrasses de cet incroyable ensemble de tourelles d'inspiration médiévale (début XXe siècle), pour la vue grandiose sur la ville. Au Moyen Age, la guilde des pêcheurs défendait cette partie du château. Les sept tours symbolisent les sept tribus magyares fondatrices du pays.

Tarif : 1000HUF

Anecdote Voyage :

Le Bastion des Pêcheurs est le monument de la ville le plus visité. Si vous souhaitez en profiter tranquillement, vous n'aurez pas d'autre choix que de venir tôt le matin. Nous y étions entre 8 et 9h et il y avait déjà des touristes mais nous avons pu en profiter pour prendre des photos sans trop de monde. Par contre, après 9h, c'est mort ! Vous n'aurez pas un moment de répit.

Autre point qui a son importance, l'accès au Bastion est gratuit. Le billet que vous prenez en supplément vous permet de monter en haut de deux tours et emprunter une coursive. Pour moi, ça ne vaut clairement pas la peine. La vue d'en bas (soit seulement 7 mètres en dessous) est encore plus jolie puisque vous pouvez jouer avec les décors.



  • Église Mathias

Nettement moins connue que le Bastion, l'église Mathias se trouve pourtant juste à côté et mérite vraiment, mais vraiment qu'on s'y arrête. Si je vous dis que c'est mon grand coup de cœur de Budapest, ne prenez pas ça à la légère. Je pense que vous pouvez me faire toute confiance.

C'est ici que le roi Mathias Ier épousa Béatrice en 1474. Certaines parties remontent à plus de cinq siècles (les sculptures surmontant le portail sud, la partie centrale), mais l'église a été profondément restaurée au XIXe siècle dans un style néogothique. Les vitraux, les fresques et les éclatantes décorations datent de cette époque. En 1867, François-Joseph 1er et Élisabeth (dite Sissi) y furent couronnés souverains de Hongrie, avec Franz Liszt à l'orgue. A l'intérieur, notez les vitraux, les fresques et les décors muraux signés des peintres romantiques Karoly Lotz et Bertalan Székely.

Tarif : 2000HUF

Anecdote Voyage :

Pour les autres sites comme le Bastion ou les thermes je savais à peu près à quoi m'attendre avec des photos vues sur les réseaux sociaux, mais cette église, je n'en avais jamais entendu parler. Alors découvrir un tel lieu, c'est juste incroyable. Et puis pour la fan de Sissi que je suis, comment ne pas m'extasier en pénétrant dans le lieu où elle a été couronnée reine de Hongrie ?

Prenez le temps de circuler dans cette magnifique église, de monter l'escalier sur la gauche de l'autel et d'arpenter les coursives. Vous vous trouverez au plus près des fresques et des vitraux. Un régal pour les yeux.



  • Bazar du Château

Ce parc d'agrément (1893) rénové qui vient de rouvrir comprend plus d'une douzaine d'édifices néogothiques et néo-Renaissance : théâtre, palais des Congrès et salles d'expositions dans les palais sud et le palais des Gardes. Depuis Lanchid utca, escalier et ascenseur mènent au jardin néo-Renaissance, tandis qu'escaliers, ascenseurs et escalator gravissent la colline du Château.

Bon Plan Voyage :

Vous voulez faire quelques économies ? C'est par ici qu'il faut monter pour accéder à la colline du Château. En effet, les escaliers vous feront de belles jambes mais surtout escalators et ascenseurs sont gratuits contrairement au funiculaire. En plus, vous aurez tout loisir de profiter de la vue sur le Danube et de vous balader dans les jardins.

Autre astuce et pas des moindres pour les mères pisseuses comme moi, les toilettes publiques sont moins chères en bas de l'ascenseur qu'en haut. De plus, j'ai trouvé portes closes aux toilettes du château. C'est donc un bon plan à retenir !



  • Bains Gellért

Impossible de venir à Budapest sans tester les bains qui ont fait la renommée de la ville et de la Hongrie en générale. Plusieurs thermes sont disponibles à Budapest. J'en ai testé deux que je vous propose de découvrir dans cet article. On commence donc par les thermes Gellért.


Construit en 1918 au pied d'une colline abritant plusieurs sources médicinales, ce bâtiment abrite le Danubius Hotel Gellért, un hôtel légendaire, ainsi que d'immenses thermes de style Art nouveau. Ces derniers sont composés de six bassins à différentes températures (de 35°C à 40°C), aux eaux riches en calcium, magnésium et bicarbonate. Idéal pour apaiser de douleurs articulaires ou pour un moment de bien-être avec sauna et hammam, dans un décor fabuleux.

Tarif : 2100HUF

Bon Plan Voyage :

Outre le maillot de bain (que vous pouvez louer pour 2000HUF si besoin), prévoyez une paire de claquettes et une serviette. De plus, le port du bonnet de bain est obligatoire dans les piscines ; apportez le votre ou procurez-vous un jetable à 1000HUF. Personnellement, j'avais pensé à récupérer celui mis à disposition à l’hôtel, dans les produits de bain. Bonne astuce, non ?




Quartier historique de Pest


La "ville intérieure", splendeur d'architecture Art Nouveau, constitue le cœur de Pest. On y trouve de grands monuments comme le Parlement hongrois, mais aussi des quartiers chargés d'histoire ou encore des lieux de vie plein de gaité. C'est parti pour la visite.


  • Architecture Art Nouveau

Je vous parle de cette architecture Art Nouveau, mais peut-être qu'il serait utile de préciser ce que c'est et à quelle époque ce style est apparu.

Les exemples d'architecture Art Nouveau - et de sa variante viennoise, la Sécession - sont légion aux quatre coins de Budapest. Ses courbes sinueuses, ses formes mouvantes et asymétriques, ses céramiques colorées et autres éléments décoratifs émergent d'un océan de bâtiments baroques raffinés et de délicats édifices néoclassiques.

Ce style artistique et architectural s'épanouit en Europe et aux États-Unis à partir de 1890, jusqu'en 1910 environ. D'abord apparu en Grande-Bretagne dans le prolongement du mouvement Arts & Crafts fondés par William Morris (1834-1896), l'Art Nouveau met l'accent sur les procédés manuels et entend créer un nouveau style organique, en réaction à la reproduction mécanique et à la standardisation engendrées par la révolution industrielle.

Ce style s'étend bientôt à toute l'Europe, revêtant au passage des caractéristiques distinctes, qu'elles soient locales et/ou nationales. A Vienne, les "Sécessionnistes" créent une variante locale, plus géométrique : le Sezessionstill. A Budapest, émerge un style éclectique et typiquement hongrois, avec des façades d'inspiration traditionnelle ornées de figures allégoriques et historiques, de motifs folkloriques, de céramiques Zsolnay et d'autres matériaux locaux.

Au début du XXe siècle, cependant, l'Art Nouveau et ses variantes sont jugés étriqués, désuets, voire vulgaires. Heureusement pour les Budapestois, la torpeur économique et politique de l'entre-deux-guerres, puis les quarante années de "grand sommeil" qui suivent la Seconde Guerre mondiale, permettent à de nombreux édifices Art Nouveau de subsister - beaucoup plus en vérité que dans les grandes villes de l'Art Nouveau que sont Paris, Vienne et Bruxelles.

Le maître hongrois de l'Art Nouveau se nomme Odon Lechner (1845-1914). Si son projet budapestois le plus ambitieux reste le musée des Arts décoratifs, son chef-d’œuvre absolu est la Caisse d'épargne de la Poste royale. Parmi les constructions intéressantes signées d'autres architectes, citons le somptueux intérieur des bains Gellért et l'Académie de musique Franz Liszt, ainsi que la galerie marchande Parisi Udvar et le magasin Philanthia.

Partons à la découverte de quelques uns de ces magnifiques monuments Art Nouveau.

Il y a les Bains Gellért que je vous ai présentés ci-dessus, mais également l'Académie de musique Franz Liszt. Installée dans un bâtiment Art Nouveau de 1907, l'Académie de musique attire des étudiants du monde entier et organise, dans ses deux salles, des concerts d'exception. Même si vous n'assistez pas à un spectacle, l'intérieur rénové, richement décoré de fresques et de céramiques Zsolnay, vaut la peine d'être visité.

Bon Plan Voyage :

N'hésitez pas à franchir les portes de ce magnifique bâtiment. L'accès à l'accueil est gratuit. Vous ne pourrez pas entrer dans les deux salles de concert, mais vous aurez déjà un aperçu de la magnificence des lieux.


Dans la section Infos Pratiques, je vous partage plusieurs adresses pour manger. Il y a une adresse qui avait retenu mon attention mais où, finalement, nous ne nous sommes pas posés. Il s'agit de la Parisi Udvar. Les prix nous ont semblé trop excessifs. Il faut aussi apprendre à faire des concessions. Néanmoins, il n'était pas question pour nous de ne pas voir ce lieu chargé d'histoire.

Cette galerie couverte fait penser aux galeries parisiennes. Elle a été construite en 1909 et on peut admirer son plafond richement décoré. Aujourd'hui, on y trouve un hôtel de luxe comportant 103 chambres et une magnifique salle de restaurant.



  • Le Parlement

Édifice le plus vaste de Hongrie, le Parlement s'étend sur quelque 268 mètres le long du Danube, à Pest, depuis Kossuth Lajor tér. Son emplacement n'est en rien dû au hasard : placé ici, il fait contrepoids au Palais Royal qui se dresse sur les hauteurs de Buda, de l'autre côté du fleuve. Manière pour les Hongrois d'affirmer à l'empereur d'Autriche qu'ils se rêvaient un avenir loin de son pouvoir.

Dessiné par Imre Steindl en 1885, le bâtiment mêle plusieurs styles architecturaux (néogothique, néoroman, néobaroque). Quelques 90 sculptures de personnages illustres contemplent le fleuve depuis la façade ouest. L'entrée principale, la porte des Lions, donne sur la place V Kossuth Lajos tér où se trouve désormais un centre des visiteurs (côté nord).

Bon Plan Voyage :

Nous n'avons pas pris le temps de visiter cette institution mais j'ai quand même quelques infos importantes à vous partager si vous organisez votre séjour à Budapest (c'est quand même tout l'intérêt de cet article).

Vous pouvez participer à l'une des visites de 45 minutes proposées en huit langues. Les visites en français ont lieu tous les jours à 11h et 13h30. Mais pour cela, vous devez réserver vos places sur le site Jegymester.

Il n'y a pas de visite guidée en période de session parlementaire et lors des jours fériés.

Enfin, si vous aimez assister à la relève de la garde, sachez que des gardes sont en service 24h/24 dans la salle de la Coupole. La relève de la garde a lieu à l'extérieur toutes les heures de 8h à 19h.

Tarif : 1600HUF


Bon Plan Voyage :

Autre bon plan (et oui, nous ne sommes pas avares chez EspritGlobeTrotteuse) nous vous recommandons vivement de réaliser une croisière sur le Danube. Quelque soit le moment de la journée, vous prendrez plaisir à contempler différemment les monuments de la ville le long du fleuve. Mais le must est quand même de réaliser cette croisière au moment du coucher du soleil. Vous profiterez d'une douce lumière de fin de soirée ainsi que des monuments éclairés. Le Parlement est magnifié dans cette jolie mise en scène. Nous sommes passés par Hello Tickets pour réserver notre croisière d'une heure.

Tarif : 16€




  • Mémorial des "Chaussures au bord du Danube"

Un petit spot à découvrir juste après votre visite du Parlement. Sur votre gauche (lorsqu'en face, vous regardez vers le Danube), descendez au bord du fleuve pour arriver au mémorial des "Chaussures au bord du Danube". C'est un lieu dédié aux victimes de la Shoah à Budapest. Sur une quarantaine de mètres, retrouvez des chaussures en métal posées là pour représenter les milliers de juifs fusillés qui devaient au préalable ôter leurs chaussures.

Anecdote Voyage :

En préparant ce séjour, j'avais connaissance de ce lieu chargé d'histoire et il était inconcevable pour moi d'en faire abstraction. Aussi durs que peuvent être les souvenirs de cet épisode tragique, il est important de tout faire pour ne pas oublier et donc pour que cela ne se reproduise pas à nouveau. C'est donc avec beaucoup d'émotion, de respect et de recueillement qu'on s'imprègne des lieux.



  • La Basilique Saint-Étienne

La basilique Saint-Étienne est l'église catholique la plus importante de Hongrie, parce qu'elle renferme la relique la plus vénérée du pays : la main droite momifiée d’Étienne Ier, premier roi du pays (997-1038), canonisé en 1081. Sa construction dura plus d'un siècle, jusqu'en 1905. Le dôme s'étant effondré en 1868, la structure fut rebâtie dans un style néo-Renaissance par Miklos Ybl, l'architecte de l'Opéra.

La façade de l'église est encadrée par deux clochers, dont l'un abrite une cloche lourde de 9,25 tonnes. Au dessus de ces tours, la coupole culmine à 96m. Une terrasse offre une vue sublime sur la ville. On la rejoint soit par un ascenseur et une quarantaine de marches, soit par un escalier de 302 marches.

A l'exception des mosaïques dorées de Karoly Lotz (artiste majeur du début du XXe siècle) qui tapissent le dôme, l'intérieur de la basilique est plutôt sombre et austère. Parmi les œuvres remarquables qu'elle recèle figure la statue par Alajos Strobl du roi et saint sur le maître-autel et, à droite, le tableau de Gyula Benczur dépeignant Saint Étienne confiant la Hongrie à la Vierge Marie et l'Enfant Jésus.

La Chapelle de la Sainte-Dextre renferme la main droite momifiée de Saint Étienne (dont l'authenticité n'a pu être attestée). La relique fut renvoyée en Hongrie par l'impératrice Marie-Thérèse, en 1771, après avoir été découverte dans un monastère en Bosnie. Dérobée par les fascistes à la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle fut rapidement restituée.

A droite en entrant dans la basilique, un petit ascenseur vous conduit au trésor du deuxième étage, qui renferme des objets ecclésiastiques : encensoir, calice, ciboires ...

Tarif : 2750HUF (visite basilique + tours et trésor)

Bon Plan Voyage :

Si vous souhaitez avoir une vue panoramique sur la ville, l'accès aux tours de la Basilique est un must. Vous aurez ainsi une vue à 360° sur les toits de Budapest, mais également un aperçu du château et du Bastion des Pêcheurs situés sur la colline de Buda. Nous y sommes allés en début de séjour, ce qui nous a permis de bien nous repérer par la suite pour nos balades en ville.



  • Opéra national hongrois

Conçu par Miklos Ybl en 1884, ce bâtiment néo-Renaissance fait partie des édifices les plus élégants de la capitale. Les statues de muses et de grands compositeurs d'opéras, tels Puccini, Mozart, Liszt et Verdi, occupent des niches en façade. L'intérieur éblouit par ses colonnes en marbre, ses voûtes dorées au plafond et ses lustres, sans oublier son acoustique quasi parfaite. Si vous ne pouvez assister à un opéra, participez à l'une des trois visites de 45 minutes quotidiennes. Les billets sont disponibles au comptoir dans le hall.

Tarif : 2490HUF

Anecdote Voyage :

Curieux comme nous sommes, nous avons franchi les portes d'entrée sans véritablement savoir si nous aurions accès au site. Rien que le hall nous en met plein la vue. Et que dire de ce magnifique escalier ? N'hésitez pas à accéder à la boutique. L'architecture en elle-même vous ravira. Ce sont de petites découvertes qui vous font dire que cette ville a connu un passé très faste et glorieux.



  • Grande Synagogue

Vous l'aurez compris, il n'est pas possible de venir à Budapest sans s'intéresser au passé juif de la ville et surtout aux différents évènements survenus durant le XXe siècle. En tout cas, pour Jean et moi, c'est une page de l'histoire du pays que nous souhaitons honorer. Après les "Chaussures au bord du Danube" c'est au quartier juif que nous nous intéressons. Nos pas nous orientent en premier vers la Grande Synagogue.


En briques vernissées rouges et jaunes, et coiffée de deux tours à bulbe, c'est la plus grande synagogue au monde après celle de New York : elle peut accueillir 3000 fidèles. Construite en 1859 et appartenant au courant néologue (non orthodoxe), elle réunit des éléments architecturaux de styles romantique et mauresque. L'édifice est aussi désigné sous le nom de synagogue de Dohany utca.

Rappelant par certains aspects les églises chrétiennes - la rosace centrale arborant une inscription extraite du deuxième livre de Moïse -, cette synagogue est parfois qualifiée de "cathédrale israélite". Elle a été restaurée dans les années 1990, en grande partie grâce à des dons privés, dont 5 millions de dollars offerts par Estée Lauder, d'origine hongroise.


Les sculptures de l'Arche d'Alliance ont été réalisées par l'architecte romantique hongrois Frigyes Feszl, à qui l'on doit aussi les fresques géométriques multicolores. Franz Liszt et Camille Saint-Saëns se sont essayés aux grandes orgues de 1859, un instrument à 6000 tuyaux.

Dans le parc commémoratif Raoul Wallenberg, au nord de la synagogue, en face de VII Wessenlenyi utca 6, le mémorial de l'Holocauste, un "arbre de vie" réalisé par le sculpteur Imre Varga en 1991, se dresse au-dessus des fosses communes des victimes des nazis de 1944 à 1945. Dans le jardin planté de mûriers sont enterrés les 2281 morts du ghetto (1944-1945).


Tarif : 4000 HUF

Bon Plan Voyage :

Tenue correcte exigée pour toute personne souhaitant visiter la synagogue. Vous devrez avoir épaules et genoux couverts. Hommes et femmes confondus. Si ce n'est le cas, à la caisse, vous pourrez emprunter un foulard ou une jupe pour vous couvrir. Malgré la chaleur, conservez ces couches supplémentaires par respect pour les pratiquants.



  • Quartier juif

Et si nous partions découvrir le quartier juif ? Chargé d'histoire c'est aussi le lieu de rencontres et de vie. Ce quartier a toujours été majoritairement occupé par la communauté juive. C'est ici, en 1944, que ses membres furent contraints de vivre derrière des palissades en bois durant l'occupation nazie. Les rues invitent à un voyage dans le temps.


Art urbain

A deux pas de la Grande Synagogue, le long d'un parking, se trouvent deux grandes fresques. Celle de gauche (2013) célèbre le 60e anniversaire de la victoire de l'équipe de football de Hongrie, la "Golden Team", première équipe d'Europe continentale à battre l'Angleterre à Wembley (6-3). Celle de droite représente un Rubik's Cube géant, ce casse-tête inventé par le sculpteur et professeur d'architecture hongrois Erno Rubik en 1974.


Monument à Carl Lutz

Au n°12 Dob utca, notez le monument à Carl Lutz, consul suisse qui, comme Raoul Wallenberg, procura de faux papiers à des Juifs en 1944. Il représente un ange déroulant un long pan de tissu vers une victime à terre.


Gozsdu Udvar

La prochaine allée à gauche est un passage appelé Gozsdu udvar (1901). Principal point de chute des noctambules, il regroupe des bars, des cafés et des restaurants et vit le soir au rythme de la musique et de la fête.


Mémorial du Ghetto

Tournez à droite et prenez Kiraly utscar. Si la porte du n°15 est ouverte, entrez dans la cour pour découvrir un fragment de 30m de long du mur du ghetto, restauré en 2010. Sinon jetez un coup d’œil par la fente dans la porte. Des lampes votives et des pierres ont été déposées devant le mur en hommage aux victimes de l'Holocauste.



  • Les Grandes Halles de Budapest

Vous aimez découvrir les marchés locaux lors de vos séjours ? Alors j'ai l'adresse parfaite pour vous sur Budapest. Je vous recommande le Nagycsarnok. C'est le plus grand marché couvert de Budapest. S'il attire de nombreux touristes, il reste idéal pour faire ses courses. Les spécialités hongroises y sont moins chères que dans les boutiques de Vaci utca - terrines de fois gras, guirlandes de paprika séché, boîtes de paprika en poudre et une variété inimaginable de miels.

Retrouvez dans la rubrique "Infos Pratiques" une adresse où manger des plats traditionnels hongrois.

Anecdote Voyage :

Jean est un grand amateur de caviar. Et sur les étals du marché, il a trouvé son bonheur à un prix très intéressant. Enfin à première vue. Parce qu'au moment de la dégustation, en France, quelle déception ! Il s'est révélé grossier, et sans saveur. Ce n'est donc pas un achat à effectuer sur le marché. Rien de tel que le caviar russe (nous en avions ramené de Moscou) ou de France. Eh oui, il y a du très bon caviar dans la région bordelaise. Je vous ai en déjà parlé dans un précédent article que vous pouvez retrouver ici. "3 jours dans le Bassin d'Arcachon".



  • Les Bains Széchenyi

Quoi de mieux pour une dernière après-midi à Budapest que de profiter des biens faits et plaisirs des thermes ?

Pour cela, direction le bois de la Ville (Varosliget). Il concentre un grand nombre de sites majeurs de Budapest. Outre un musée d'art de renommée mondiale et un plus petit consacré à l'art contemporain, on y trouve aussi la place la plus impressionnante de Budapest, le zoo, les bains Széchenyi et un beau château du XIXe siècle.

Vous l'avez donc compris, go pour les bains Széchenyi. Véritable pâtisserie architecturale dressée dans le bois de la Ville, les bains Széchenyi datent du début du XXe siècle. Leur source d'eau chaude fut découverte lors du forage d'un puits à la fin du XIXe siècle. Avec 15 bassins intérieurs et 3 extérieurs, il s'agit des plus grands thermes médicinaux d'Europe.

Tarif : 6200 HUF

Anecdote Voyage :

En ce mercredi après-midi, nous nous rendons aux bains dans l'espoir de passer un moment reposant. C'est sans compter sur l'affluence qu'on y rencontre. Plus aucun transat disponible, les bancs sont tous pris d'assaut, même les petites chaises où on peut juste poser une serviette sont occupées. Dans les piscines extérieures, c'estnoir de monde. Contrairement aux bains Gellért où le calme et la volupté sont au rendez-vous, ici, on peut assimiler ces bains à un parc d'attraction. Et pour cause, dans le grand bassin, ce sont des jets, mais aussi des piscines à courant qui font la joie des baigneurs. Musique et boissons sont là pour divertir le visiteur. Nous y restons malgré tout plusieurs heures à profiter de la chaleur de l'eau et nous y détendre. Mais vous l'aurez compris, ça ne vaut pas les bains Gellért qui restent pour nous un petit bijou loin de l’agitation de la ville (et bien moins cher, qui plus est).




 

Notre Budget pour un city trip de 4 jours à Budapest



En complément des différentes informations budgétaires indiquées dans les incontournables de Budapest, voici une répartition des différentes dépenses réalisées :


Durée du séjour : 4 jours

  • Transport : 35% soit 175€/pers.

Comme vous vous en doutez, lors d'un city trip, le plus gros poste de dépense est le transport. Et encore, je trouve qu'on ne s'en sort pas si mal, avec seulement 175€ par personne. Surtout que cela comprend le billet d'avion A/R, mais également le RER à Paris pour rejoindre et revenir de l'aéroport CDG, la navette pour rejoindre le centre ville de Budapest ainsi que la carte de transport pour 72h. Pour le détail sur les moyens de transport, je vous mets tout dans le chapitre "Info pratiques".

Nous sommes partis avec Easyjet et tout est en option. Que ce soit l'emplacement des sièges, mais aussi les bagages ou encore les repas. Alors c'est simple, nous avons choisi nos places une fois à l'aéroport (sans frais supplémentaires), et pour les repas, on a grignoté avant de monter à bord. De plus, nous n'avons pris qu'un bagage cabine chacun. Pour un séjour de 4 jours, c'est largement suffisant et surtout ça réduit considérablement le prix du billet.


  • Hébergement : 28% soit 136€/pers.

Pour l'hébergement, mon choix s'est orienté vers un studio en hyper centre. C'est un conseil que je vous donne. Choisissez bien l'emplacement de votre hébergement. Pour un séjour de courte durée, il est très important d'être situé près des centres d'intérêt. Vous perdrez moins de temps à visiter la ville.

Nous avons opté pour un logement avec une petite cuisine ce qui nous a permis de prendre nos petits déjeuners. C'est quand même très pratique quand on décide de partir tôt en visite et ça fait faire des économies. Donc un très bon plan. La nuit nous est revenue à 45€ par personne. C'est raisonnable compte tenu de sa situation géographique. Retrouvez cette bonne adresse dans le chapitre "Infos Pratiques".

  • Alimentation : 23% soit 115€/pers.

Si l'on regarde de plus près, ça revient à moins de 30€ par jour et par personne. On peut penser que c'est raisonnable et pourtant, je vous assure qu'on s'est fait plaisir. Nous sommes tous les deux de bons vivants et nous avons voulu tester des endroits réputés dans la ville. En effet, j'avais repéré des cafés ou restaurants historiques qu'il me tenait à cœur de découvrir. Alors, même si c'est pour une pâtisserie ou un thé, nous avons franchi la porte de ces belles enseignes. D'autres endroits atypiques sont également à découvrir et permettent de manger pour peu.

Il est donc facile de réduire la note.


  • Visites : 20% soit 71€/pers.

Il y a toujours la possibilité de visiter la ville sans faire le moindre frais. Mais pour cela, on passe à côté de certains endroits qui méritent le détour et surtout qui retracent l'histoire de la ville.

C'est ainsi que nous avons visité la grande Synagogue (comment passer à côté du passé juif de la ville voire du pays ?), mais aussi certains thermes si emblématiques de Budapest ou encore une croisière d'1h sur le Danube pour contempler le coucher de soleil et observer les rives du Danube de nuit.

Vous avez pu découvrir tous les détails de ces visites dans le premier chapitre de cet article "Nos incontournables à Budapest".



Ce qui fait un budget global de 495€/pers pour 4 jours.


 

Notre Avis sur Budapest



  • Programme

Alors qu'habituellement je construis mon voyage de A à Z, cette fois-ci, je me suis laissée porter par l'agence The Offline qui permet de réserver des voyages sur-mesure.

Mais pourquoi changer mes habitudes ? En toute honnêteté, parce que j'avais un bon de réduction (qui ne figure pas dans les prix que je vous ai indiqués). Il aurait été trop bête de laisser passer cette occasion. Et puis, cela m'a permis de découvrir cette structure qui œuvre au quotidien à réaliser votre voyage à votre image.

Le principe est vraiment très simple : vous prenez contact sur leur site internet. Un rendez-vous téléphonique est planifié. Pendant l'échange, vous indiquez vos souhaits en terme de destination, durée, centres d'intérêt, le niveau d'assistance désiré ... L'équipe revient vers sous une semaine après pour vous proposer une prestation et son montant. Une fois mis d'accord, vous vous laissez porter. Réservations et programme de visite, tout est pris en charge. Vous n'avez qu'à vous laisser porter. Pas mal, non? Surtout quand on n'a pas le temps de tout organiser soi-même, qu'on ne sait pas faire ou tout simplement parce que pour une fois, on veut déléguer. Quelques jours avant le départ, votre dossier vous est remis avec vos billets de train/avion, les infos liées à votre hébergement, un carnet de voyage détaillé avec toutes les idées de visite, les infos pratiques une fois sur place ...

Et rassurez-vous, une fois arrivés, vous n'êtes pas livrés à vous-même. En cas de pépin, il y a toujours une assistance pour vous dépanner et vous aider. Nous en avons fait l'expérience puisque nous ne trouvions pas notre hébergement. Clotilde était là pour nous rassurer et nous indiquer l'adresse de l'agence où récupérer les clés. C'est tellement précieux de savoir qu'on peut compter sur quelqu'un quand on arrive dans un endroit inconnu !

Vous l'aurez compris, je vous recommande vivement l'agence The Offline si vous vous sentez perdus pour organiser vos séjours de vacance.

Et puis, vous pouvez aussi faire comme moi, vous baser sur le carnet de voyage fourni et le remanier à votre sauce. Bah oui, on ne se refait pas.


Sur le contenu du programme du séjour, nous avons beaucoup arpenté la ville à pied (malgré le pass 72h). C'est ainsi que l'on s'imprègne le mieux de l'ambiance et qu'on découvre son architecture.

Pour éviter la foule dans des lieux très fréquentés (je parle principalement du bastion des pêcheurs ainsi que des thermes), privilégiez d'y aller tôt. Vous aurez tout loisir d'arpenter les rues en pleine journée.

Nous y étions 4 jours et je pense que c'est la durée parfaite pour bien découvrir Budapest.

  • Visites

A mon sens, il y a des incontournables à Budapest. Mais vraiment !

En premier lieu, sur la colline de Buda, je vous recommande vivement le Bastion des Pêcheurs. C'est une merveille architecturale. Juste à côté, ne faites pas l'impasse sur l'église Saint Mathias. Je crois que c'est la plus belle église que j'ai pu découvrir jusqu'à aujourd'hui. Enfin, ne ratez pas les thermes Gellert d'une beauté incomparable.

Du côté de Pest, comment passer à côté du parlement ?, mais également du mémorial des chaussures le long du Danube. Et pour compléter cet épisode tragique de l'histoire, faites la visite de la Grande Synagogue. Bien sur, les émotions seront très présentes mais on a tellement besoin de conserver en mémoire ces funestes années afin qu'elles ne se reproduisent pas.

Pour une note plus joyeuse, rendez-vous à l'Opéra ou dans les cafés et restaurants historiques. Les décors sont somptueux. Replongez dans les fastes années de Budapest.

Vous l'aurez compris, cette ville chargée d'histoire et de beauté a tant à offrir. Laissez vous transporter.



 

Infos Pratiques pour organiser votre city trip à Budapest




  • Climat

Le climat à Budapest est de type continental. Il y a donc des étés très chauds et des hivers froids. Préférez le printemps et l'automne avec des mois moins chauds et plus agréables pour les visites. Évitez les mois caniculaires de juillet et août, sauf si vous envisagez de passer vos journées aux thermes pour vous rafraichir.

Pour plus d'informations sur la météo à Budapest, vous pouvez consulter le site La chaine Météo.

  • Passeport/Visa

La Hongrie est membre de l'espace Schengen depuis le 21 décembre 2007 et les ressortissants de l'Union Européenne n'ont pas besoin de visa. Une pièce d'identité valide – passeport ou carte d'identité – vous permet ainsi de séjourner en Hongrie pour une durée de 90 jours.


  • Courant électrique

Pas de difficulté particulière pour nos différents branchements électriques. Le système électrique fonctionne en 220 volts, 50 hertz, avec des douilles européennes pour des prises à deux fiches rondes. Vous êtes souvent munis de plusieurs appareils électroniques qu'il vous faut recharger simultanément. Si vous n'avez pas plusieurs prises à disposition, je vous conseille dans tous les cas de vous munir d'une multiprise. Cela vous fera gagner du temps en chargement, et vous n'aurez pas à surveiller l'avancement de la charge pour positionner un nouvel appareil.

  • Décalage horaire

La Hongrie est sur le même fuseau horaire que la France. Néanmoins, situé plus à l'est, vous remarquerez que le soleil se lève plus tôt et par voie de conséquence, il se couche aussi plus tôt qu'en France. Si, comme moi, vous êtes sensibles à la lumière pour dormir, sachez qu'il n'y a pas de volets aux fenêtres. Juste des rideaux qui n'occultent pas bien la lumière. Aussi prévoyez un masque de nuit si vous ne souhaitez pas être réveillés à 5h du matin.

En complément du décalage horaire, je recherche très souvent, lors de l'organisation de mes séjours, à connaître les heures de lever et coucher de soleil. En effet, il y a des lieux qui sont merveilleux à ces heures bien précises. Sur le site Sunrise-and-Sunset.com vous pourrez trouver toutes les informations nécessaires, en fonction du lieu et de la date souhaitée. C'est super pratique !


  • Monnaie

Eh non, la monnaie hongroise n'est pas l'euro. Quel dommage ! L'unité monétaire hongroise est le forin hongrois, en abrégé HUF. Le taux de conversion peut fortement varier en fonction de divers facteurs. Il est donc intéressant de se renseigner sur le taux en vigueur au moment de votre départ. Pour cela, n'hésitez pas à consulter le site XE.com. En 2022, lors de notre séjour, le taux de change était de 403,27HUF pour 1€. Mais pour une facilité de calcul, on peut dire 1€=400MAD. Il y a de très nombreux bureaux de change à Budapest. Nous avons retiré un peu d'argent mais nous nous sommes rendus compte qu'on peut tout payer par carte. Donc ne vous embêtez pas à avoir de la monnaie que vous auriez des difficultés à échanger s'il vous en restait.

Privilégiez les paiements dans la monnaie locale, les taux de change vous seront toujours défavorables.

Sachez également que pour vos règlements effectués par CB, suivant votre banque, vous aurez ou non des frais bancaires. Pour ma part, j'ai opté pour une carte Ultim chez Boursorama Banque. Elle me permet de faire des paiements et des retraits totalement gratuits. Les frais de carte sont également gratuits à condition de faire un paiement par mois (sans minimum d'achat). C'est le top! Si vous souhaitez un parrainage, n'hésitez pas à me contacter.


  • Transport

L'aéroport international Ferenc Liszt de Budapest possède deux terminaux modernes situés côte à côté, à 24 km au sud-est du centre-ville. Le terminal 2A accueille les départs et les arrivées des vols en provenance des pays de l'espace Schengen. Les vols depuis/vers les autres destinations utilisent le terminal 2B, situé à côté.

Le moyen le moins cher (mais le plus lent) de gagner le centre-ville depuis l'aéroport est de prendre le bus n°200E (350HUF) - l'arrêt se situe sur le trottoir entre les terminaux 2A et 2B - jusqu'à la station de métro Nagyvarad tér, puis la ligne 3 du métro jusqu'au centre-ville


Budapest et ses environs sont sillonnés par un vaste réseau de bus circulant sur 268 itinéraires de jour et de nuit. Sur certaines lignes, le même bus peut comporter un "E" après son numéro : il s'agit d'un express qui marque des arrêts moins nombreux. Les services débutent vers 4h30 et s'arrêtent entre 21h et 23h50 selon les lignes.

Budapest possède quatre lignes de métro souterraines. Trois convergent à Deak Ferenc tér (uniquement). Premier départ des quatre lignes de métro vers 4h30 et dernier départ vers 23h30.

Les tramways sont souvent plus rapides que les bus et plus agréables pour admirer la ville. Il y a 32 lignes qui sillonnent la ville.


Si vous prenez souvent les transports publics, un forfait vous facilitera la vie. Il vous évitera d'acheter un billet à chaque trajet, d'avoir affaire aux contrôleurs (bien que nous avons été contrôlés 3 fois) et vous reviendra moins cher. Nous avons pris un forfait de 72h pour un tarif de 4150HUF.

  • Téléphone

Pour communiquer en Hongrie, c'est vraiment très simple. Avec la dernière règlementation, votre forfait téléphonique couvre la destination Hongroise. Donc pas de mauvaise surprise à l'arrivée. En plus, c'est tellement pratique pour utiliser le GPS. Une fois dans votre hébergement, pensez à activer le Wifi. Vous économiserez ainsi des données internet.


  • Où dormir ?

La localisation d'un hébergement est essentielle quand on planifie un city trip. En effet, il est primordial d'être situé dans l'hyper centre, ou du moins à proximité des lieux de visite pour perdre le moins de temps possible dans les transports en commun. C'est bête, mais gagner 2h par jour sur un séjour de 4 jours, c'est très important.

C'est pourquoi, notre choix s'est orienté vers un studio situé à proximité du pont de la Liberté. Nous sommes à deux pas du centre historique de Pest et les métros et tramways sont facilement accessibles.

Comme précisé plus haut, nous sommes passés par The Offline pour la réservation de l'hébergement. Le studio est géré par Budapest Holidays. Après un petit couac sur l'adresse de récupération des clefs (je vous mets la bonne adresse pour vous faciliter la vie si vous passez également par eux), nous avons pu prendre possession de notre studio. Au moment de la réservation j'ai vu des avis indiquant que la chambre était toute petite, qu'il n'était pas possible de circuler autour du lit ... J'ai donc eu de gros doutes et ai hésité, ne sachant si j'avais pris la meilleure option. Mais au final, l'espace est tout à fait correct. La chambre est très propre (et on circule bien autour du lit), le coin cuisine est fonctionnel. Largement suffisant pour se préparer des petits déjeuners (les autres repas ont été pris à l'extérieur). Il y a deux penderies pour mettre vos vêtements et la salle de bain très moderne. Cela nous a parfaitement convenu. Petit bémol sur l'absence de volets qui a perturbé mon sommeil ultra léger.

Tarif : 90€ la nuit

Adresse de retrait des clés : Curia Utca 4


  • Où manger ?

A Budapest, vous aurez vraiment l’embarras du choix pour trouver où manger. L'offre des restaurants est très développée. Que vous soyez amateurs de cuisine végétarienne, traditionnelle, exotique, street food, que vous soyez à la recherche d'environnements historiques, branchés ou classiques, vous trouverez forcément votre bonheur.

Je vous propose une petite sélection de restaurants et cafés qui ont retenu mon attention et que j'ai pu tester et valider durant mon séjour.


Fakanal

Vous voulez découvrir la cuisine traditionnelle hongroise dans un environnement populaire ? Pour cela, direction les Grandes Halles Centrales de Budapest et le restaurant Fakanal. Ici, pas de chichi : pas de carte ni de serveur. Tout se passe comme à la cantine. Vous prenez un plateau et devant vous, des plats en sauce, des pommes de terre, des pâtes gratinées ... Une fois votre choix fait, vous passez en caisse et vous vous installez à table. Côté déco, là aussi, c'est traditionnel. Tables, bancs et chaises en bois invitent à s'installer. Une superposition de nappes blanche et rouge à carreaux apportent cette touche chaleureuse. Sur les murs, des photos en noir et blanc ; suspendu au plafond, un étendoir avec des torchons à carreaux apportent une nouvelle note d'authenticité.

Nous prenons l'option de nous installer à l'extérieur pour profiter de la vue sur les Halles. La vie grouille en bas. Chacun fait son marché. Le spectacle est au rendez-vous.

Mais qu'il y a-t-il donc dans nos assiettes ?

Pour monsieur : un menu dégustation composé d'une soupe Goulash, de pickles faits maison, d'un gratin de pommes de terre et d'un ragout de bœuf : 4690HUF (11,80€)

Pour madame : un chou farci : 2590HUF (6,52€)


Mazel Tov

Nous nous situons en plein quartier juif et je vous recommande vivement le restaurant Mazel Tov. On y propose une cuisine israélienne de qualité. Les houmous m'ont ramené au Maroc ou en Égypte. Le décor est chaleureux avec cette grande verrière et ces plantes vertes. On a l'impression d'être en pleine nature et pourtant nous sommes bien en plein centre ville de Budapest.

Une pépite que je vous recommande chaudement. Toutefois, prévoyez d'arriver tôt ou mieux encore de réserver.

Comme d'habitude, je vous dévoile nos menus pour que vous ayez une idée des mets à déguster et de leur tarif.

Entrée pour madame : assiette spéciale houmous crémeux : 6,60€ + sabish - aubergines frites, salade israélienne, œuf mollet : 2,20€

Plat pour monsieur : agneau rôti lentement servi avec crème de shakshuka, aubergines rôties, sauce épicée maison, tahini et pita grillé : 17,50€


Café Central

Autre institution culinaire de Budapest, le Café central est un monument historique qui remonte à 1887. Plus discret que le New York Café, il conserve néanmoins un joli charme d'antan.

Tables en marbre, chaises en bois et banquettes en cuir, lustres de cristal et lampes en cuivre, tous ces détails apportent au café une ambiance chaleureuse des temps passés.

Je voulais tellement découvrir ces fameux restaurants et cafés historiques que je suis aujourd'hui en admiration devant de telles merveilles. Mais attendez de voir la suite.

Question cuisine, la carte s'est adaptée avec son époque. Ce sont donc des mets très contemporains que nous avons choisi.

Pour monsieur : nuggets de canard croustillants, crème de patates douces rôties : 4160HUF (12,60€)

Pour madame : grand burger : angus hongrois, foie gras, fromage de Vaszoly, frites : 4860HUF (14,70€)



New York Cafe

Il y a des lieux qu'il ne faut surtout pas manquer à Budapest et ses cafés historiques en font incontestablement partie. Je vous propose de découvrir ici le New York Café. Il a reçu au début du 20ème siècle un grand nombre d'artistes, poètes et écrivains. Et pour cause, avec son décor de style Renaissance italienne éblouissant composé de colonnes en marbre mais aussi de fresques et de lustres en cristal, il était le repaire de la haute société hongroise.

Aujourd'hui, le décor est resté intact. On prend donc plaisir à s'assoir à une de ses tables, à commander un chocolat chaud ou un café accompagné d'un de ses desserts glacés. On s'arrêtera à ce type de douceur, les prix étant alignés avec le faste des lieux. Mais quel plaisir de pouvoir vivre un moment d'histoire en s’imaginant un siècle en arrière.

Tous les desserts sont à 10€. Nous avons opté pour

- un nuage de noix de coco à la mangue

- un sorbet citron-framboise avec crumble à la framboise


Café Gerbeaud

S'il est un lieu très connu dans le monde de la gastronomie à Budapest, c'est bien le café Gerbeaud. C'est un peu comme La Durée à Paris ou encore le Café Pouchkine à Moscou. Impossible de faire l'impasse sur une telle institution.

Quand vous passez les portes du café Gerbeaud, maison fondée en 1858, vous pénétrez dans un endroit raffiné. Petites tables pour des tête à tête amoureux, tentures en velours rouge, dorures, miroirs et lustres scintillants vous en mettent plein les yeux. Le présentoir à gâteaux vous offre toute une panoplie de spécialités hongroises. Beaucoup à base de crème, mais au diable la diététique. Ne sommes-nous pas là pour découvrir Budapest et cela passe aussi par ses spécialités ?

Comptez 900HUF (2,30€) la boisson et 2000HUF (5€) la part de gâteau



J’espère que tous ces bons plans vous donneront envie de visiter la jolie ville de Budapest.

Si vous avez d’autres endroits à partager, n’hésitez pas à les rajouter en commentaire. Ça me fera très plaisir de les découvrir lors d’un futur séjour.



 

Vos Retours



J'espère que cet article vous a plu. Si c'est le cas, n'hésitez pas à l'épingler sur Pinterest et à me laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

185 vues8 commentaires

Posts récents

Voir tout