top of page

Anjou : 4 jours autour de Saumur

Dernière mise à jour : 8 mars



Moins connu que la Touraine, le Maine-et-Loire a pourtant beaucoup à offrir. C'est sur le territoire de l'Anjou et plus précisément autour de Saumur que je vous propose de poser nos valises.

Châteaux, abbaye, vignobles, troglodytes, Loire ... Voilà bien des curiosités qui font la richesse du pays Saumurois. Je vous partage un petit road-trip de 4 jours en van aménagé pour explorer cette magnifique région.



Sommaire



 

Itinéraire découverte de 4 jours autour de Saumur



Comme il est toujours plus facile de se repérer à l'aide d'une carte, voici un aperçu des points d'intérêt lors de notre découverte de l'Anjou et plus précisément du pays Saumurois.


Lors de ce séjour de 4 jours en pays Saumurois, nous avons découvert de magnifiques paysages naturels, d'autres façonnés par l'homme, mais aussi un patrimoine culturel et architectural remarquable.

Pendant 4 jours, c'est aussi la liberté que nous offre notre van aménagé loué chez Van Away de Tours : pouvoir s'arrêter où l'on veut quand on veut, ne pas tout préparer à l'avance et faire suivant ses envies. Y-a-t-il meilleures sensations en voyage ? Je vous raconte tout un peu plus loin dans l'article.

C'est parti pour 4 jours de découvertes en Anjou et plus précisément dans le Maine-et-Loire, près de Saumur.




Saumur


On démarre la découverte de la région par Saumur directement.


Rentrons tout de suite dans le vif du sujet en visitant son château situé sur un promontoire dominant la Loire.


"Château d'Amour" reposant sur "sa roche émeraude" pour le roi René, le château de Saumur, qui a accueilli en ses murs des rois comme des prisonniers, est un des plus beaux et derniers témoignages intacts de l'architecture princière du Moyen-Age.

Faisons un ...


Point culture :

Pour vous situer dans l'histoire du château, voici les grandes dates clés à retenir.

  • 962 : Construction d'une fortification "castrum salmuri" autour de l'abbaye bénédictine de Saint-Florent fondée en 950. Elles sont brûlées par Foulques Nerra en 1026.

  • 1068 : Foulques le Réchin, comte d'Anjou, fait construire une tour maîtresse (donjon) de forme barlongue et munie de contreforts.

  • 1203 : Philippe Auguste s'empare de la tour. Le château est transformé : quatre tours rondes reliées par des courtines entourent le donjon.

  • 1230 : Saint Louis part de Saumur pour reconquérir l'Anjou sur les Plantagenêts. Il leur reprend Angers et y fait édifier la forteresse qui existe encore.

  • 1360 : Jean II le Bon érige le comté d'Anjou en duché pour son fils Louis Ier d'Anjou (territoire qu'il avait reçu en apanage en 1351).

  • 1368 : Louis Ier décide la transformation du château en palais : les tours sont rehaussées, les corps de logis sont érigés contre les courtines d'origine. Les travaux se poursuivent sous Louis II, Louis III et René d'Anjou. La miniature des Très Riches Heures du duc de Berry représente le château tel qu'il était au début du XVe siècle.

  • 1480 : Mort du roi René ; l'Anjou retourne au domaine royal sous Louis XI, neveu du roi René.

  • 1589 : Saumur devient place de sûreté pour les protestants. Philippe Duplessis-Mornay est nommé gouverneur. Il organise la défense de la ville et du château en faisant construire des fortifications dites à redans et bastions. Duplessis-Mornay s'installe au château en 1596.

  • 1621 : Après la disgrâce de Duplessis-Mornay, le château sert à la fois de résidence aux gouverneurs catholiques successifs et de prison jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.

  • 1808-1814 : Napoléon Ier ayant décidé la transformation du château en prison d’État, d'importants travaux sont réalisés.

  • 1815-1889 : Sous la Restauration, Louis XVIII affecte le château au ministère de la Guerre ; il sert de dépôt d'armes et de munitions.

  • 1862 : Le château est classé monument historique.

Les dates clés bien en tête, nous pouvons désormais faire la visite des lieux. Pénétrons dans la cour d'honneur. C'est incontestablement ici que nous avons la plus belle vue sur la Loire et sur la ville en contrebas. Observez le pavage dans la cour. Un tracé bien distinct permet d'identifier l'emplacement originel du donjon.


Nous empruntons ensuite un escalier nous menant à une salle souterraine où étaient entreposées les vivres.

Puis nous gravissons les marches de l'escalier d'honneur qui nous mènent à l'étage supérieur avec l'aile nord, l'oratoire, l'aile est, la chambre du roi et un accès au belvédère.

En redescendant par l'escalier de l'aile Sud, prenez le temps de contempler la beauté de la cour d'honneur, des bâtiments qui l'entourent et d'admirer la vue qui nous est offerte de ce point d'observation.


Actuellement et ce jusqu'au 5 novembre 2023, une exposition temporaire intitulée "Tolkien - Le pouvoir de l'imaginaire : d'Aubusson à Saumur, voyage en Terre du Milieu" a pris place dans les pièces du château. Grâce au prêt exceptionnel d’œuvres de la tenture Tolkien tissée par la Cité internationale de la Tapisserie, Aubusson, le Château-Musée embarque ses visiteurs pour un voyage dans l'univers du créateur du Seigneur des Anneaux et explore le monde prolifique de la fantasy.

Tarif : 8,50€



Indissociable de Saumur, le Cadre Noir est une institution à ne surtout pas manquer. Enfin, c'est un avis personnel, mais en tant qu'amoureuse des chevaux et ayant pratiqué l'équitation durant 10 ans, il était inconcevable pour moi de ne pas m'y rendre pour honorer le magnifique travail qui est réalisé ici.

Mais qu'est-ce que le Cadre Noir ?

Le Cadre Noir, c'est LA grande école française d'équitation qui a pour vocation de former les plus grands maîtres écuyers de France et de faire rayonner l'équitation à la française à travers le monde. Pour cela, discipline, excellence et transmission sont les valeurs du Cadre Noir.

L'équitation à la française se retrouve dans 3 grandes disciplines : le dressage, le saut d'obstacle et le concours complet. Ce sont ces mêmes disciplines qu'on peut contempler dans les grandes compétitions comme par exemple aux prochains JO de 2024. Compte-tenu du niveau d'excellence du Cadre Noir, l'équipe de France est régulièrement composée de membres du Cadre Noir. Alors soyez au rendez-vous en 2024 pour admirer le savoir-faire français !

Le Cadre Noir ne se limite pas qu'à ces 3 disciplines. En effet, le développement de l'art équestre français a permis de développer des figures qui sont devenues la signature de l'école. On retrouve ainsi la courbette, la croupade, la cabriole etc ainsi que des chorégraphies comme la reprise des sauteurs en liberté ou la reprise des manèges. Vous pourrez assister à de belles représentations lors des Matinales du Cadre Noir ou lors des Galas. N'hésitez pas à consulter leur programme de représentation sur le site internet de l'ICFE.

La visite que nous avons réalisée est une visite guidée d'une heure qui permet de découvrir l'histoire du Cadre Noir, ses valeurs et sa mission. Nous nous sommes promenés sur le site et avons vu la carrière de travail ainsi que le manège (vous aurez peut-être la chance d'assister à des séances d'entrainement) ainsi que les écuries. Et là, quel plaisir d'approcher ces magnifiques spécimens, de les caresser et même de les taquiner, quand ceux-ci se prennent au jeu.

Tarif : 8€



Impossible de venir en pays Saumurois sans faire une visite de caves. En effet, la région est connue pour ses vignobles de qualité et ses caves troglodytes. Alors quand on peut concilier les deux en une visite, on ne refuse pas ce plaisir.

Notre choix s'est porté sur les caves de Bouvet Ladubay. Forte de 170 ans d'histoire, la maison Bouvet Ladubay a développé un savoir-faire reconnu entre tous. C'est ainsi que la visite nous permet de faire un saut dans le temps en découvrant les archives et la collection d'étiquettes (fut un temps où chaque acheteur pouvait personnaliser son étiquette, sans même faire mention de la maison Bouvet Ladubay). On peut également contempler d'en bas la grande verrière industrielle de style Eiffel qui donnait sur le Bureau d’Étienne Bouvet. C'est d'ici qu’Étienne supervisait le conditionnement du pétillant et son étiquetage.

Descendons désormais dans les caves. Une petite laine est la bienvenue pour supporter les 13°C constants à l'année. Attendez un peu. Je ne vous propose pas une visite classique, mais plutôt d'arpenter les tunnels à vélo. Oui, en voici une sympathique façon de visiter les caves. C'est donc en selle et munis d'une petite lampe que nous parcourons les 3km ouverts au public. Un arrêt à la Cathédrale Engloutie nous permet de découvrir la folie du maitre des lieux. Des colonnes à chapiteaux ont été sculptées dans la pierre de Tuffeau donnant l'illusion de nous trouver dans un monument historique. Original et tellement plein de charme. N'hésitez pas à observer les détails comme cette petite souris qui nous surveille. Saurez-vous la retrouver ?

De retour à la surface, on termine cette visite par l'incontournable dégustation. Saviez-vous qu'il y avait du pétillant blanc, rosé et même rouge ? Je ne connaissais pas du tout cette dernière version. Bien que peu amatrice d'alcool, j'ai trouvé le blanc agréable en bouche. Je commence à faire des progrès.

Tarif : 9€



  • Un tour en gabarre sur la Loire

Après la visite du Château de Saumur, du Cadre Noir et des caves, ne manquerait-il pas encore une découverte incontournable à Saumur ? Mais bien sur ! Faire une balade sur la Loire à bord d'une gabarre. Vous savez ces bateaux à fond plat qui permettaient le transport de marchandises ou la pêche sur ce fleuve calme mais dangereux en raison de ses nombreux bancs de sable.

C'est en fin de journée que nous montons à bord d'un bateau de Loire Évasion pour découvrir Saumur côté fleuve mais également voir les beaux paysages et la faune environnante. Hérons et aigrettes s'envolent devant nous au passage de la gabarre créant une atmosphère bucolique. C'est ainsi que nous longeons les bords de Loire et profitons de la vue sur le château qui nous surplombe.

Nous passons à proximité de la magnifique Chapelle Royale Notre-Dame des Ardilliers. Malheureusement en travaux lors de notre séjour, nous n'aurons pas la chance de la visiter. Nous passons sous un pont qui tracerait symboliquement une frontière entre la ville et la campagne. Le paysage change totalement. Ici et là, des bancs de sable. La végétation a pris le dessus sur certains ilots tandis que d'autres sont totalement nus puisqu'immergés en période de plus haut niveau d'eau. A bord de la gabarre, une jeune femme nous prodigue des informations sur la vie du fleuve, sur les monuments observés, en illustrant ses propos avec un livret plein de photos. Nous avons également droit à une coupe de crémant ou un jus de fruits bio pour les plus jeunes. Pendant une heure, nous naviguons et profitons de la quiétude de l'instant ainsi que de la beauté des paysages.

Il est déjà temps de rentrer sur Saumur. Encore une jolie découverte que je recommande vivement afin de profiter d'un moment de pause dans ce séjour riche en visites.

Tarif : 15€





La région de Saumur est réputée par ses habitats et caves troglodytiques. Ces dernières ont eu plusieurs usages et certaines se sont transformées pour devenir des champignonnières. C'est ce que nous allons découvrir dans celle du Saut aux Loups.


Mais quel drôle de nom. Allons comprendre de quoi il s'agit.

Le lieu-dit "Le Saut aux Loups" s'inscrit dans la continuité des deux autres toponymes situés un peu plus au sud dans la forêt de Fontevraud, à 1 kilomètre à vol d'oiseau, "Canteloup" puis "Pas du Loup" en ligne droite.

La présence du loup est attestée du Moyen-Age au XIX siècle.

Le "Saut" quant à lui représente à la fois la cascade, on imagine les loups débouler de la falaise pour se retrouver 30 mètres plus bas, et un passage aménagé de la Loire.

Le Saut aux Loups est un endroit d'où les animaux et les hommes peuvent sauter, sans enjamber la vallée, c'est-à-dire que le Saut aux Loups domine une zone de gué.

Les galeries du saumurois ont été creusées par l'homme depuis plus de 500 ans pour y extraire le tuffeau (pierre qui a permis la construction des magnifiques châteaux de la vallée de la Loire, mais également les nombreuses maisons de la région), puis furent ensuite récupérées par les champignonnistes au début du XXème.

Ils venaient souvent de Paris où l'on cultivait le rosé des prés en cave depuis plus d'un siècle (d'où le nom de Champignon de Paris). Mais à Paris, le fumier de cheval se faisait de plus en plus rare.

Et avec les travaux du Baron Haussmann, puis ceux du métropolitain, la place commençait à manquer ... C'est ainsi qu'en peu de temps, les caves saumuroises furent colonisées par les champignons !

Passons à la visite de la champignonnière. Pour cela, nous gravissons près d'une centaine de marches pour atteindre les caves. Eh oui, celles-ci ne sont pas creusées dans le sol, mais plutôt à flanc de coteau. Du plateau, on a une vue imprenable sur le fleuve. Nous pénétrons dans un couloir creusé à même la roche et des panneaux explicatifs nous permettent d'apprendre ce qu'est un champignon (c'est la base, non ?). Et si nous reprenions la définition issue du dictionnaire ? Être vivant aux tissus peu différenciés, sans chlorophylle, formés de réseaux de filaments, et qui se reproduit à l'aide de spores, portées en général par un carpophore. C'est plus clair pour tout le monde ? Pas de panique, des informations bien plus explicites sont dispensées au fil des salles que nous visitons. On peut ainsi se prendre pour un chimiste et assister, en laboratoire, à la croissance de ces champignons. Dans les salles de culture, on trouve ainsi des champignons de Paris, mais aussi des pleurotes de diverses couleurs (beige, rose, orange, gris), et des shitakés. Tous ces champignons ont des vertus incroyables, expliquées sur des panneaux descriptifs.

La balade dans les caves est sensorielle. Les odeurs viennent titiller nos narines, la fraicheur des lieux et les petits courants d'air nous enveloppent, procurant quelques frissons. Notre regard est attiré par cette grande variété de champignons mais également par des salles mises en scène. Des univers poétiques font apparaitre le champignon tel un acteur de conte de fée. Lumières et musiques nous plongent dans ces différents tableaux. Ne manquerait-il pas un dernier sens non exploré ? Le goût!

Et celui-ci n'a pas été oublié puisque la champignonnière du Saut aux Loups a ouvert un restaurant où il est possible de déguster la spécialité de la maison : la galipette farcie. Il s'agit de gros champignons de Paris garnis de rillettes, andouille, saumon, fromage de chèvre, beurre persillé, etc cuits dans un véritable four à bois. Le plat est devenu un mets typique de Saumur, original et savoureux ! Pourquoi s'en priver ? Pas de panique, il existe aussi des plats sans champignon, végétariens et adaptés aux enfants.

Tarif visite : 8€

Tarif déjeuner (entrée + plat + dessert) : 28€





Impossible de découvrir la région de Saumur sans passer par l'Abbaye Royale de Fontevraud. Impossible pour moi d'imaginer qu'un tel lieu réputé pour sa spiritualité puisse avoir une page de son histoire si triste.

Pour mieux comprendre de quoi il s'agit, laissez-moi vous faire un ...

Point culture :

En 1101, Robert d'Arbrissel fonde l'abbaye pour accueillir une communauté de femmes et d'hommes. A sa mort, il place cette communauté double sous l'autorité d'une abbesse. L'abbaye devient rapidement la plus grande communauté de moniales contemplatives d'Europe. Elle a pu accueillir jusqu'à 700 personnes. L'ordre fontevriste est à la tête d'une centaine de prieurés principalement en France mais aussi en Angleterre et en Espagne.

La protection et la générosité des familles royales et aristocratiques, tout au long de son histoire, permettent le développement de l'ordre. Au XIIe siècle, Aliénor d'Aquitaine fait de Fontevraud la nécropole des rois et reines d'Angleterre. De 1491 à 1670, cinq abbesses issues de la famille royale des Bourbons se succèdent et signent un renouveau de l'ordre. Au XVIIIe siècle, ce prestige lui vaut d'accueillir en pension quatre des filles de Louis XV.

La Révolution française met fin à 700 ans de vie monastique et de rayonnement fontevriste. Devenus biens nationaux, les bâtiments sont convertis par décision de Napoléon en maison centrale pour accueillir les détenus de 9 puis 19 départements. Le travail alors considéré comme un des piliers de la rédemption, ce lieu de détention se transforme en une vaste manufacture.

N'hésitez pas à arpentez les différents couloirs de l'Abbaye, pour découvrir l'église abbatiale du XIIe siècle (comprenant la nécropole royale des Plantagenêts), mais aussi le cloître des XV-XVIe siècles, la salle du Chapitre du XVIe siècle, le Chauffoir, la Cour Saint-Benoît, le Grand Dortoir et le Réfectoire des XV-XVIe siècles, la cuisine du XIIe siècle, le Jardin potager ...

Tarif : 12€





Repartons découvrir une des caractéristiques de la région de Saumur : ses troglodytes ! Et il est un lieu assez incroyable où c'est tout un village qui a été construit sous terre. Eh oui, ce n'est plus à flanc de coteau, mais bien sous le plancher des vaches que les maisons ont été façonnées. Et encore, vous n'êtes pas au bout de vos surprises.

Le village de Rochemenier se compose d'environ 250 salles souterraines réparties sur une quarantaine de fermes. Celles-ci ont été creusées les unes après les autres, au fur et à mesure de l'accroissement de la population et de l'apparition de nouveaux besoins.

L'installation la plus ancienne date, semble-t-il, du XIIIe siècle. Le village souterrain s'est ensuite agrandi progressivement jusqu'au XIXe siècle.

La roche est le falun. Sorte de sable calcaire, il servait à amender les sols en neutralisant l'acidité des sols.


Au musée troglodytique de Rochemenier, on visite une partie du village : deux fermes ouvertes à la visite en 1967, abandonnées vers le début du XXe siècle. Les objets, meubles, outils et photographies présentent la vie des derniers habitants.

Après avoir franchi l'arche de falun, nous entrons dans la cour de la première ferme. L'entrée d'origine se situe à droite, en haut de la cour, là où se trouve un grand portail. C'est de cet endroit que l'on découvre le mieux l'aspect extérieur de cette ferme qui date de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle.

Dans le village de Rochemenier, tout est le résultat du travail de l'homme. En surface se trouve la plaine. A l'origine, les paysans y cultivaient un jardin. Les paysans ont d'abord creusé la cour, sorte de vaste carrière à ciel ouvert, puis tout autour de celle-ci, les maisons souterraines pour loger les habitants, pour abriter les animaux et le matériel, et pour travailler.

Tarif : 8€






Dernière visite de cette découverte du pays Saumurois : Le mystère des faluns. Je vous préviens tout de suite, vous allez en prendre plein les yeux. C'est même mon coup de cœur de la région tellement je ne m'attendais pas à ce que vous allez découvrir. Maintenant que vous êtes prévenus, passons à la visite.

Et si nous commencions par raconter l'histoire, pardon, LA GRANDE HISTOIRE des lieux. Nous nous situons à Doué-la-Fontaine et tout remonte à 10 millions d'années. La région était habitée par des éléphants, des antilopes, des tigres et la mer qui s'étendait là, peu profonde, était peuplée de requins blancs et de baleines, de raies, de dugongs et de poissons-scies. Sous l'effet des marées, une dune sous-marine s'est stratifiée progressivement. S'y sont agglomérés avec un peu de sable, les restes de tous les animaux qui peuplaient l'endroit. Cette dune, dont on lit à l’œil nu les couches, constitue le gisement de cette roche qu'on appelle "falun". Puis l'homme est arrivé et a commencé à exploiter cette pierre, d'abord en extrayant des sarcophages puis, au XIXe siècle essentiellement, des pierres de construction.

Avec le mystère des faluns, nous sommes invités à plonger dans le monde sous-marin du site troglodytique des Perrières. De salles en salles, on découvre au travers de films, mais aussi de projections visuelles, de fonds sonores, de structures artistiques l'environnement dans lequel nous étions il y a 10 millions d'années. Une des pièces les plus fascinantes, à mon goût, est l'alignement des caves, hautes de plus de 20 mètres de haut. On a la sensation d'être au cœur d'une grande pyramide. Les jeux de lumières nous invitent à pénétrer dans cet univers intrigant.

Le circuit de visite nous invite à parcourir ces caves résultant de cette extraction, à découvrir un site et son histoire depuis les bouleversements géologiques qui l'ont vu naître, les animaux qui l'ont peuplé, les hommes qui l'ont creusé. Place à l'imaginaire.

Tarif : 8€




C'est sur cette visite des Perrières de Doué-la-Fontaine que ce séjour en Anjou se termine.

Nous avons pu découvrir à la fois des monuments prestigieux et chargés d'histoire (voire même qui ont vu leur histoire bouleversée), parcourir différents sites troglodytiques emblématiques de la région, déguster le pétillant saumurois lors d'une balade ludique à vélo, se laisser porter par le fleuve Loire et profiter de la beauté des paysages. Un séjour riche en découvertes dans une région bien trop souvent délaissée au profit des châteaux de la Loire.


J'espère que cet itinéraire vous a plu et vous donnera envie de découvrir ce joli territoire qu'est le pays Saumurois en Terres d'Anjou.



 

Infos pratiques pour organiser son séjour à Saumur



  • Quand y aller ?

On peut se rendre à Saumur toute l'année. C'est une région relativement douce au niveau du climat. Vous n'avez pas d'hiver trop rigoureux, ce qui vous permet de profiter toute l'année de Saumur et de ses environs. De plus, avec le fleuve Loire, les paysages changent suivant les saisons. Il est donc très plaisant de découvrir sa physionomie en hiver ou au printemps quand le niveau de l'eau est plus haut, couvrant certains bancs de sable. De plus, on ne le dira jamais assez, mais je préfère toujours privilégier les périodes hors saison touristique pour profiter pleinement et calmement des lieux.


  • Comment se déplacer ?

Là, je ne saurai trop vous conseiller de prendre un véhicule pour réaliser cet itinéraire.

De notre côté, nous l'avons parcouru façon road trip. Nous avons laissé notre camping car à la maison et avons opté pour un véhicule plus léger, maniable et passe-partout. Direction la concession Van Away de Tours pour prendre connaissance de l'ensemble des modèles proposés.

En février 2023, nous avions déjà testé un fourgon de type Camper Van Malaga. Pour rappel, voici notre itinéraire dans les Landes.

Mais pour ce road-trip, nous voulions plus de confort avec une vraie chambre séparée. C'est pourquoi, nous nous sommes orientés vers le Camper Van California avec son toit relevable. Et là, quelle merveilleuse surprise ! Sous le toit, un matelas hyper confortable offre un couchage pour deux adultes. Aucune sensation de claustrophobie puisque la toile peut s'ouvrir et offre de belles fenêtres. Et au réveil, quel bonheur d'apercevoir les beaux paysages face à nous. Dans l'habitacle, il y a tout ce qu'il faut pour se préparer à manger et conserver les aliments au frais : frigo, table de cuisson, évier sont astucieusement installés pour nous permettre une grande autonomie. La banquette arrière est amovible et peut donc servir d'assise pour déjeuner ou se transformer en second couchage. Et oui, le van est adapté pour 4 personnes. De quoi se faire une agréable virée en famille ou entre amis.

Durant les beaux jours, il est également très agréable de pouvoir pique-niquer dehors. Dans le Camper Van California de Van Away de Tours, tout est prévu ! Des chaises sont stockées dans la porte arrière du fourgon et une table sous la banquette. Que manque-t-il pour passer de merveilleuses vacances ? De quoi se laver ? Mais non, figurez-vous qu'une douchette est également disponible avec sa cabine portable, très utile pour se mettre à l’abri des regards indiscrets. Franchement, niveau confort, on est au top !

Anecdote Voyage :

Lors de notre séjour en Saumurois, alors que nous partions pour une nouvelle visite, arrêtés à un feu rouge, nous nous sommes faits rentrer dedans par un autre véhicule. Quand nous avons constaté les dégâts, il n'y avait pas trop de mal pour nous. Le parechoc arrière avait quelques traces, par contre, les radars de recul étaient HS. L'autre véhicule a eu plus de dégât. C'est à ce moment-là qu'on note la qualité du véhicule à absorber les chocs. Nous avons immédiatement contacté l'agence pour leur signaler l'accident. On n'est jamais tranquille dans ce type de situation. Mais notre interlocuteur a tout de suite su nous rassurer et nous conseiller pour remplir le constat à l'amiable. Tout s'est fait sereinement avec l'autre chauffeur. Au moment de rendre le véhicule, un état des lieux a été fait. Tout était conforme au constat à l'amiable et l'assurance a pu prendre en charge les réparations. Aucun supplément ne nous a été demandé. En conclusion, nous avons pu tester la qualité de l'accompagnement de l'agence durant toute notre période de location et nous validons à 100%.



Tarif location : à partir de 70€ par jour


  • Où dormir ?

Vous l'aurez compris, lors de ce séjour en pays saumurois, nous avons pris le parti de loger dans notre super van aménagé de type California avec toit relevable réservé auprès de Van Away de Tours. Jean et moi aimons beaucoup la liberté qu'offre ce type de véhicule, de pouvoir stationner dans des endroits exceptionnels.

Pour les néophytes, sachez que vous pouvez vous faire aider pour trouver ces endroits parfaits, au calme et avec des paysages de folie. L'agence Van Away de Tours a pris un abonnement France Passion, ce qui vous permet de loger dans des fermes. C'est vraiment top pour aller à la rencontre des petits exploitants, découvrir leurs produits et dormir dans des endroits reculés, loin de l'agitation de la ville.

La seconde solution est d'utiliser l'application Park4Night qui vous donne toute une liste de spots pour dormir avec les avis des utilisateurs. Vous aurez également le prix ainsi que les services disponibles. Une vraie mine d'or cette application.


Pas de panique si vous ne souhaitez pas dormir dans un van aménagé et plutôt profiter du confort d'une vraie chambre. J'ai deux adresses exceptionnelles à vous proposer.


Si vous recherchez un lieu intimiste, plein de charme, décoré avec beaucoup de goût et un accueil chaleureux, j'ai l'adresse qu'il vous faut. Située en plein cœur du quartier historique de Saumur, la Maison Gaspard a été fondée par deux sœurs amoureuses des belles et bonnes choses. La Maison Gaspard, c'est l'association de chambres d'hôtes, d'un salon de thé et d'une boutique de décoration. Et vous allez voir que l'union des trois fait sens.

Partons découvrir la suite Gaspard. Pour cela, il nous faut monter un escalier en bois dont le doux craquement sous les pas résonne en nous comme des souvenirs d'antan. Nous poussons une porte et arrivons dans une petite cour au milieu des immeubles, au calme du tumulte de la vie saumuroise. Même lors de la fête de la musique, nous n'entendions pas un bruit malgré les fanfares et autres concerts de rue. Plantes vertes et salon de jardin invitent à la paresse. Mais poussons la porte qui se trouve face à nous et pénétrons dans la fameuse suite Gaspard. Tout de suite, nous sommes charmés par la beauté des lieux. Chaque pièce constituant l'ameublement et la décoration a été sélectionnée avec soin. La tapisserie au motif végétal invite à l'exotisme et au voyage, les couleurs et matières naturelles ont un côté cocooning. Les objets de décoration designs contrastent et apportent modernité. La salle de bain n'est pas en reste avec des matériaux hauts de gamme se mêlant à merveille avec quelques pièces chinées comme le lavabo. Si vous avez envie de remporter un bout de la déco, sachez que tous les objets sont en vente dans la fameuse boutique de la Maison Gaspard.

Pour le petit déjeuner, rien de plus simple. Descendez l'escalier pris la veille et ouvrez la première porte à droite face aux miroirs. On dirait comme une chasse au trésor. Et c'est un peu ça. Le trésor se cache derrière. Mis en appétit par les effluves gourmandes, nous poussons la porte et pénétrons dans une salle à l'ambiance intimiste. Une multitude de miroirs orne les murs. Tables et fauteuils dépareillés apportent chaleur et convivialité aux lieux. Des luminaires par dizaines parsèment le plafond de points lumineux et chaleureux. Et en fond sonore, une douce musique jazzy nous enveloppe. Notre table est dressée d'une jolie vaisselle blanche ornée de fleurs et dorure. Ça a un côté vaisselle anglaise que nous trouvons très charmant. Et question gourmandise, tout est là, petit déjeuner salé ou sucré, vous aurez l'embarras du choix. Jus d'orange pressé ou jus de fruits local, pâtisseries maison (cake, madeleine, brioche, cookies...) et pain encore chaud sur lequel le beurre vient fondre tout en douceur. N'hésitez pas à passer en boutique pour réserver votre gouter.

Tarif : 95€


Pour la second adresse de qualité, ça se passe chez

Située à la Chapelle aux Naux, à seulement 20 minutes à l'Ouest de Tours, la Batelière sur Loire propose des hébergements insolites : cabanes perchées dans les arbres et Toue. C'est ce dernier hébergement que nous vous recommandons afin d'être 100% dans le thème de notre séjour, à la découverte du pays Saumurois, près des bords de Loire. Selma vous accueille avec un grand sourire et vous guide le long de la Loire jusqu'au ponton où est amarré la Toue Reine (notez le jeu de mots avec Touraine ...). Il s'agit d'un très joli bateau à fond plat qui servait autrefois au transport de marchandises ou à la pêche sur la Loire. Aujourd'hui, elle a été aménagée comme une petite maison sur l'eau. Sur le pont du bateau, une table et des banquettes permettent de profiter du paysage. A l'intérieur, c'est vraiment tout confort. Il y a une partie cuisine et salle à manger. La banquette peut également servir de lit d'appoint. Puis une salle de bain avec une vraie douche et des toilettes sèches permet de se rafraichir après une journée de visites. Et enfin nous passons à la partie nuit avec un immense lit en hauteur, hyper confortable. Les hublots face au lit offrent une vue sur la Loire tout en restant allongé. Idéal le matin pour trainer au lit.

Flâner sur le pont, siroter un petit jus et profiter de la vue sur la Loire, il n'y a rien de mieux pour finir ou débuter la journée. Aigrettes et hérons cendrés volent au ras de l'eau en quête d'un poisson à choper. Le chant des grenouilles apporte une douce mélodie à la scène (enfin quand ce n'est pas de nuit ...). Le coucher de soleil se fait à l'arrière du bateau et offre de magnifiques couleurs roses au paysage. Mais le moment le plus magique reste le lever de soleil. Mettez bien vos réveils pour ne pas manquer ce moment incroyable. C'est ainsi qu'à 5h30 du matin en cette fin du mois de juin, je me lève et laisse dormir Jean (qui n'a clairement pas envie de se lever si tôt). Direction le pont à l'avant du bateau. Malgré la fraicheur du petit matin, le spectacle est saisissant. Une brume légère effleure la surface de l'eau. Le ciel rose du matin (alors que le soleil n'est pas encore levé) enveloppe le paysage d'une infinie douceur. Les minutes passent et le ciel se fait encore plus flamboyant avec la montée du soleil au dessus de la surface de l'eau. La boule de feu nous éblouit de tout son éclat. Le spectacle une fois terminé, il est temps de retourner se coucher quelques heures avant de profiter du petit déjeuner. Celui-ci nous est livré par Selma, directement à la Toue, dans un joli panier en osier. Croissants, pains au chocolat, pain, confitures, yaourts, jus de fruits, café, lait. Il y a absolument tout pour constituer un petit déjeuner réussi. Vous ne trouvez pas qu'on est bien ici, sur le pont, à grignoter nos tartines face à la Loire ?

Tarif : à partir de 170€ la nuit

  • Où manger ?

Grâce à notre van aménagé de Van Away, nous avons pu faire de belles économies sur les repas. C'est toujours appréciable en voyage. Mais nous avons quand même pu tester quelques adresses.


Situé en plein cœur de Saumur, l'Auberge Saint-Pierre est une institution. Son décor a lui seul vaut le détour. Installé dans une magnifique maison à pans de bois, la salle revêt un décor médiéval. Grande cheminée, armoiries et armures nous transportent dans une autre époque. Côté cuisine, c'est une cuisine traditionnelle qui est proposée. Il y a comme des airs de bouchon lyonnais avec abats et bas morceaux longuement mijotés pour en ressortir toutes leurs saveurs. Mais pas de panique, vous trouverez aussi des mets plus classiques tels que burgers, salades, viande rouge ...

Nous avons opté pour une salade de chèvre chaud et des pieds de cochon grillés (devinez qui a pris quoi) et en dessert un soufflet glacé au Cointreau et un crémet d'Anjou. Le tout pour 58€.


Pour cette seconde adresse, nous prenons la direction des bords de Loire, dans le village de Turquant. Ce village plein de charme a une offre gourmande de qualité. Et c'est donc à l'Hélianthe que nous avons décidé de satisfaire nos papilles. Le cadre est vraiment très sympathique puisque c'est dans une maison troglodytique que tout se passe. Encore une découverte typique de la région comme nous affectionnons tant. Le restaurant est tenu par une famille très charmante qui fait tout pour que les clients se sentent bien. La carte propose des entrées à 10€, des plats à 19€, et des desserts à 8,50€. C'est vraiment très raisonnable. Mais qu'avons-nous mis dans nos assiettes ? Minute papillon, on y arrive.

  • Entrée

    • Pour madame : Paris-Brest à la mousse d'asperges blanches, Sorbet betterave rouge

    • Pour monsieur : Feuilleté d'escargots, Crème de Réglisse, Compotée de poireaux et Jus de persil

  • Plat

    • Pour madame : Filet mignon de porc poêlé, Purée de fèves et Crème de cumin

    • Pour monsieur : Pavé de Sandre rôti sur peau, Mousseline de céleri et fèves e Soja, Jus au lard et baies de Timut

  • Dessert : Fine meringue, Mousse de Cassis, Tiramisu mangue/ananas

Nous nous sommes régalés.


La dernière adresse que je vous propose est située près de l'Abbaye de Fondevraud. Le domaine de Roiffé est un domaine rassemblant de nombreux services touristiques : gites, parcourt de golf 18 trous, salle de mariage, pépinière d'entreprises mais également un restaurant. Tout cela a été mis en place en réhabilitant des bâtiments historiques.

En effet, en 1848, la colonie pénitentiaire de Saint-Hilaire ouvre sous le nom de colonie de Boulard, constituée de l'ancienne ferme de Mestre louée par l’État, afin d'y accueillir les mineurs de 16 ans, détenus jusqu'alors à la Maison Centrale de Fontevraud, et de les former aux métiers agricoles.

Aujourd'hui, ce n'est pas moins de 20.000 m² de bâtiments en pierre de Tuffeau qu'il faut entretenir. A titre d'exemple, les maisons des familles de surveillants ont été transformées en gites et accueillent des touristes toute l'année.

Mais je vous parle ici du Domaine de Roiffé pour son restaurant l'Alcove qui propose des déjeuners en terrasse ou en salle. La déco est raffinée et le salon invite à la détente. Un piano est même disponible pour toute personne souhaitant exercer ses talents de musicien. Des plats façon bistrot sont proposés. Une cuisine sans prétention qui ravira toute la famille.

Tarifs : menus entre 19€ (entrée-plat ou plat-dessert) et 24€ (entrée-plat-dessert)




 

Notre avis sur l'Anjou



Pour ce road-trip en van aménagé, nous avions envie de découvrir une région qui nous faisait de l’œil depuis quelques temps : l'Anjou et plus particulièrement le pays Saumurois. En préparant notre itinéraire, je ne pensais pas que la région était aussi riche. Et lors d'échanges avec les locaux, un constat fait jour : les touristes ne passent qu'une journée ou deux dans la région. Il s'agit souvent d'une ville étape entre les châteaux de la Loire et Angers ou Nantes. Mais quelle erreur !

La région a tellement à offrir. Des paysages absolument magnifiques entre coteaux et bords de Loire. L'homme a su exploiter au mieux ce territoire en y installant des vignes, en creusant la pierre pour y extraire le minéral, façonner des villages ou des caves champignonnières. L'Histoire a également marqué la région avec des constructions illustres qui perdurent aujourd'hui dans le temps.

Vous l'aurez compris, cette région nous a ébloui et nous avons déjà hâte de revenir l'explorer.



 

Vos retours sur cet article



J'espère que cet article vous a plu. Si c'est le cas, n'hésitez pas à l'épingler sur Pinterest et à me laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.


435 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 Comments


rathier_myriam
rathier_myriam
Sep 11, 2023

Magnifique reportage sur la région.

Cela donne vraiment envie de découvrir cette belle région, d'autant que ce n'est pas très loin de la maison. Et puis j'ai très envie d'aller voir le Cadre Noir et leur spectacle.

Les loulous seraient certainement très intéressés par les faluns.

Cette région offre donc de multiples possibilités pour satisfaire tous les membres de la famille.

Like
EspritGlobeTrotteuse
EspritGlobeTrotteuse
Sep 11, 2023
Replying to

C'est certain. Il y a tellement à découvrir dans la région. On se régale. Que ce soit les sites historiques, les balades bucoliques, la visite des différents troglodytes et le cadre noir, tout est fantastique à faire en famille. Ca s'y prête vraiment !

Like

Guest
Sep 10, 2023

Très joli documentaire, très détaillé.

Le côté historique de la Région n'est pas oublié, bien au contraire.

Paysages et visites passionnants.

Côté gastronomie, bonne mise en bouche entraînant l'envie de savourer ces merveilles culinaires.

Like
EspritGlobeTrotteuse
EspritGlobeTrotteuse
Sep 10, 2023
Replying to

Merci beaucoup pour ce joli retour. Je suis ravie que cette découverte Saumuroise vous ait plu.

Peut-être un futur séjour en Anjou à planifier ? ☺️