Route du mimosa : A la recherche du Soleil hivernal de la Côte d'Azur




Première floraison à la fin de l'hiver, le mimosa apporte immédiatement du soleil dans nos maisons et dans nos cœurs. C'est aussi pour cela que c'est la fleur fétiche du Carnaval de Nice avec ses corsos fleuris et ses lancers de fleurs. Ces petites boules jaunes duveteuses sont synonymes de gaité et de bonheur.

Alors quoi de mieux, en cette période de pandémie bien triste, que de partir le temps d'une petite semaine, dans le sud de la France découvrir la route du mimosa ?

Ça vous dit de découvrir tout cela avec nous ? C'est parti !



Sommaire

Il était une fois le mimosa ...




Dans les terres d'exception de la Côte d'Azur, la Route du Mimosa s'étend sur 130km de Bormes-Les-Mimosas à Grasse. Cet itinéraire touristique à découvrir de janvier à mars est typiquement le symbole d'une Côte d'Azur hivernale.



Un peu d'histoire ...

Autour de 1880, le mimosa, originaire d'Australie, fait son apparition sur les pentes de la Croix des Gardes à Cannes, vraisemblablement introduit par l'un des grands hôtes hivernaux, comme le Duc de Vallombra, le Marquis de Morès ou Lord Brougham.

La Société d'Horticulture et d'Acclimatation contribue alors largement à sa promotion. Les mimosistes vont, dès lors, se multiplier dans la région, à Mandelieu, Pégomas, Tanneron ou La Roquette. Des gares de Cannes et de Mandelieu, le mimosa est expédié dans toutes les grandes villes de France et d'Europe.



Le mimosa entre nature & culture !


Favorisées par un climat d'une grande douceur et par une lumière d'exception, plantes et fleurs poussent sur la Côte d'Azur à profusion. C'est en hiver que la région réserve sa plus belle surprise, une surprise voluptueuse, d'or et de lumière, la floraison du mimosa.

De la corniche des Maures au Massif du Tanneron en passant par l'Estérel, pentes, collines et jardins se couvrent de fleurs duveteuses. Suivre la Route du Mimosa, c'est vivre une expérience unique et une explosion de couleurs et de senteurs.


Des jardins d'exception ...

Des jardins d'exception vous invitent à découvrir les essences méditerranéennes mais également à voyager à travers le monde. Paysages du Chili, d'Argentine, d'Afrique du Sud ou d'Australie et ses collections de mimosa s'offrent à votre regard ...

Quelques lieux enchanteurs : le Parc Gonzalez à Bormes-Les-Mimosas, le Domaine du Rayol au Rayol-Canadel-sur-Mer, le Jardin Botanique des Myrtes à Sainte Maxime, le Jardin des Mimosas à Pégomas, ou les Jardins du Musée International de la Parfumerie à Grasse.



Des randonnées et des balades nature ...

Le mimosa, le pin, l'olivier ... autant d'essences qui participent au paysage des massifs de la Côte d'Azur mais qui sont le fruit d'un long voyage.

La "Route d'Or" qui serpente dans la plus grande forêt de mimosa d'Europe, les Massifs des Maures et de l'Estérel, la Corniche d'Or offrent des paysages sublimes du bleu profond de la mer aux sommets enneigés des Alpes du Sud et mille et un sujets d'intérêts à découvrir seul ou accompagné.



Le mimosa en gastronomie !


Dans les terres azuréennes se perpétue un savoir-faire unique. Les produits du terroir, la gastronomie gorgée de soleil, les étals des marchés, les recettes simples et authentiques gardiennes de la tradition aux plats plus subtils des artisans cuisiniers contribuent à un art de vivre ancestral.

Dans ce bouquet coloré de senteurs et de saveurs, le mimosa exalte les papilles ...

Sirops, bonbons, chocolats et délicates pâtisseries aux notes fleuries sont autant de gourmandises sucrées à découvrir et à consommer sans modération !



Le mimosa en parfumerie !


Les plus grandes marques de la Parfumerie française ont utilisé le mimosa dans leurs fragrances les plus célèbres ...

Les fleurs de mimosa, particulièrement prisées pour l'élaboration de parfums, sont composées d'une multitude de molécules différentes. Mais seules certaines de ces molécules contribuent à l'arôme de mimosa. Le mimosa a une note ressemblant étonnamment à la violette, en plus subtile et plus aérienne et aux senteurs plus fleuries, poudrées et vertes.


Notre itinéraire




Comme il est toujours plus facile de se repérer à l'aide d'une carte, voici un aperçu de notre itinéraire.

Nous avons parcouru la route du mimosa d'Est en Ouest en commençant par Grasse pour finir à Bormes-les-Mimosas. Mais quelque soit le sens dans lequel vous la ferez, vous découvrirez des paysages de toute beauté. C'est parti pour 130km de découvertes ...



Grasse


Kilomètre 130 (borne touristique), on démarre notre road-trip le long de la route du mimosa à Grasse.


Découvrez le Pays de Grasse et laissez-vous séduire par son âme : l'authenticité des paysages, le charme des villages et des oliveraies, le savoir-faire des artisans, qui en font une Destination incontournable !


Accroché aux collines ensoleillées, "Le Pays de Grasse" découvre son charme à qui s'attarde pour flâner à la découverte de ses trésors.


Grasse, capitale mondiale des parfums, et son savoir-faire en matière de création de parfum, a été récemment inscrit au Patrimoine immatériel de l'UNESCO.

Anecdote Voyage :

Nous avons eu le privilège de visiter cette jolie ville de Grasse durant les premières heures de la journée. Pas un chat à l'horizon. Quel bonheur de déambuler au milieu de ces ruelles colorées, aux douces teintes d'ocre.

Malheureusement, en cette période de Covid, de nombreuses boutiques et musées étaient fermés. Nous n'avons pas pu visiter le musée du parfum. Et l'on pourrait déplorer le manque d'ambiance dans les rues. Mais nous aurons l'occasion d'y revenir pour redécouvrir cette région dans d'autres conditions.




Pégomas


Kilomètre 115 (borne touristique), on poursuit la route du mimosa jusqu'à Pégomas.


Pégomas, c'est l'histoire du mimosa. Sur la rive droite, les contreforts du massif du Tanneron, qui se couvrent d'or au milieu de l'hiver lorsque les mimosas fleurissent ; sur la rive gauche, une plaine, traversée par La Siagne et la Mourachonne, où naissent les collines du pays grassois. Dans cette plaine fut bâti Pégomas au XVIe siècle par des familles italiennes, qui y plantèrent oliviers, vignes et arbres fruitiers, apportant tout leur savoir-faire dans la culture des plantes aromatiques comme le mimosa.


Anecdote Voyage :

Pegomas ne nous a pas plus charmé que ça. Certes c'est un joli petit village, mais comme tant d'autres. Si votre temps est compté, vous pouvez en faire l'impasse. Les paysages, sont par contre très jolis mais il est impossible de s'arrêter en bord de route avec notre JeanDrine pour prendre quelques clichés. C'est pas grave, nous nous rattraperons à Tanneron.




Tanneron


Kilomètre 112 (borne touristique), on poursuit la route du mimosa jusqu'à Tanneron.


C'est la commune varoise la plus orientale du Pays de Faïence (à la limite des Alpes Maritimes) et la plus fleurie en mimosa, avec ses véritables "forêts jaunes". C'est le plus vaste territoire arboré de mimosa tant cultivé que sauvage en France !


Accrochée à des collines plantées de mimosa, fraisiers, de cultures florales, de bruyères, d'oliviers, de pins, de châtaigniers et de chênes lièges, la commune de Tanneron est formée de plus de 22 hameaux, éparpillés sur son territoire.


La culture du mimosa sur toute la superficie de Tanneron est aujourd'hui le plus beau fleuron de cette attachante commune.


Ces petites boules duveteuses, d'un jaune éclatant, si parfumées sont belles à voir dans leur environnement naturel. Tanneron se situe au km 122 de la Route du Mimosa. Tanneron, Terre de Mimosa !

Anecdote Voyage :

Nous voulions absolument réaliser une randonnée au milieu d'une forêt de mimosa. Et c'est bien à Tanneron que nous trouvons notre bonheur.

Pour vous y rendre, prenez la route vers Tanneron. Vous passerez de jolis petits villages nichés au milieu des collines fleuries. La route serpente et chaque virage offre une nouvelle fenêtre sur le paysage doré.

A moins que vous ne soyez les premiers sur places, il vous sera facile de repérer les lieux. De nombreuses voitures sont stationnées le long de la route. Dans la montée, le point de départ de la randonnée ou balade familiale (suivant la durée que vous souhaitez y consacrer) se situe sur votre gauche. C'est très bien balisé et la piste bien dégagée. Profitez des points de vue, découvrez cette plante qui sent bon le soleil de par sa couleur et son odeur.

Même si vous voyez des personnes avec des brassées de fleurs, il est interdit d'en faire la cueillette sur la commune de Tanneron. En effet, il s'agit d'exploitations agricoles.




Mandelieu-La Napoule


Kilomètre 108 (borne touristique), on poursuit la route du mimosa jusqu'à Mandelieu-La Napoule.


Vous arrivez à Mandelieu-La Napoule par la route touristique de la Corniche d'Or, où vous pourrez vous arrêter pour regarder les magnifiques roches rouges qui se jettent dans l'eau turquoise de la Méditerranée.


Vous pouvez vous détendre dans le quartier de La Napoule en visitant le Château, en empruntant le sentier des douaniers ou en prenant un verre sur le port de plaisance avec vue sur Cannes et les Iles de Lérins.


Des itinéraires de randonnées dans l'Estérel ou le Tanneron vous sont proposés à l'Office du Tourisme ainsi que l'envoi de bouquets de mimosa à vos amis ou à vos proches en direct de chez le producteur.


Et si vous souhaitez un souvenir unique, laissez-vous tenter par la création de parfum.


Anecdote Voyage :

Ne faites pas comme nous et prenez bien la route du littoral. Nous pensions pouvoir accéder au massif de l'Estérel par l'intérieur et en fait, on ne voit rien du tout. C'est une grosse déception pour nous alors que nous étions impatients de découvrir ces magnifiques roches rouges se jetant dans la mer Méditerranée.

Mais comme on ne s'avoue pas vaincus, c'est sur que nous reviendrons découvrir ce massif.




Saint-Raphaël


Kilomètre 59 (borne touristique), on poursuit la route du mimosa jusqu'à Saint-Raphaël.


Saint-Raphaël, implantée aux portes du Massif de l'Estérel, vous invite à découvrir son littoral exceptionnel et sa nature préservée.


Ses 36 kilomètres de littoral vous conduiront de son cœur de villes les pieds dans l'eau, aux ports jusqu'aux criques secrètes de Boulouris, à l'Ile d'Or puis à la rade d'Agay.


Tandis que la Corniche d'Or, taillée dans la roche, surplombe les fonds marins d'une transparence extraordinaire.


Anecdote Voyage :

Ah Saint Raphaël ! Quel plaisir nous avons eu de trouver cette jolie petite plage. Nous avons stationné le JeanDrine sans problème et c'est donc libérés de toute contrainte (oui, il faut l'avouer, la Côte d'Azur déclare la guerre aux camping-caristes et interdit presque partout le stationnement de jour comme de nuit) que nous avons pu profiter de ce moment de calme et d'un joli coucher de soleil sur la mer. Dans un road-trip, il est important de s'octroyer quelques moments de repos et celui-ci était bien agréable.




Sainte Maxime


Kilomètre 42 (borne touristique), on poursuit la route du mimosa jusqu'à Sainte Maxime.


Avec ses 11 kilomètres de rivage méditerranéen, Sainte Maxime est un havre de quiétude où les flâneries au bord de l'eau invitent à savourer des moments que l'on voudrait éternels ...


Le charme de la Provence s'y dégage à travers ses maisons aux vieilles tuiles, son marché typique, ses ruelles commerçantes et sa promenade ombragée.


En famille ou entre amis, vous profiterez de ses nombreuses activités de loisirs et de ses grands évènements tout au long de l'année.


Anecdote Voyage :

Sainte-Maxime est une petite ville balnéaire très agréable. Malgré cela, cela ne constitue pas un incontournable sur la route du mimosa. A faire en été pour profiter de la plage ...



Rayol-Canadel-sur-Mer


Kilomètre 15 (borne touristique), on poursuit la route du mimosa jusqu'à Rayol-Canadel-sur-Mer.


Le Rayol-Canadel-sur-Mer est un charmant village, paisible où le bonheur est préservé ...


Créé de l'extension de la Mole en 1925 sur environ 300 hectares, devenue commune autonome en 1949, elle comprend actuellement 3 quartiers et s'étend sur environ 4 kilomètres le long de la Route Départementale 559.


Site exceptionnel où les collines boisée de la Corniche des Maures plongent dans l'eau bleue de la Méditerranée avec une vue imprenable sur les îles d'Or.

Anecdote Voyage :

Ce qui fait le charme de Rayol, c'est bien la vue sur la côte que l'on a depuis la petite église ou depuis le Pateck. Pensez à emprunter les escaliers qui mènent à la côte. Ceux-ci sont agrémentés de jolis pots de terre cuite ornés de fleurs apportant fraicheur et gaieté au paysage. Des bancs sont installés nous invitant à la contemplation et au farniente.




Bormes les Mimosas


Kilomètre 0 (borne touristique), on termine la route du mimosa à Bormes les Mimosas.


Dans un site enchanteur, au bord de la mer, à l'entrée du Massif des Maures, Bormes-Les-Mimosas est reconnu comme un des plus beaux villages fleuris de France, village médiéval du 12e siècle qui compte quelques 700 espèces végétales rares.


De janvier à mars, la cité médiévale se pare d'une longue "écharpe bouton d'or" avec ses 90 espèces de mimosas. Tout près, les célèbres plages de Cabasson, Brégançon, l'Estagnol et Pellegrin offrent plus de 17 kilomètres de sable blanc et eaux cristallines.


Anecdote Voyage :

Fin de cette magnifique route du mimosa. Bormes-les-Mimosas est un charmant village dont le centre historique se situe en hauteur. Les quartiers plus récents n'ont que peu d'intérêt. Prenez le temps de déambuler dans les petites ruelles pavées de la vieille ville, vous serez charmés. Vous pouvez également vous détendre sur l'une des plages de la ville.

Nous y avons piqueniqué et qu'il est bon de se laisser bercer par le bruit des vagues ...



Infos pratiques



  • Quand y aller ?

Avec son climat méditerranéen, la région Provence est très agréable quelle que soit la saison. Mais pour effectuer la route du mimosa, il vaut mieux y aller pendant la floraison de la dite fleur, sinon cela manque un peu d'intérêt.

Ce parcours touristique, recommandé de janvier à mars, est typiquement le symbole d'une Côte d'Azur hivernale qui propose sous un climat doux, une sorte de villégiature itinérante entre bleu azur et jaune soleil ...



  • Combien de temps faut-il prévoir pour parcourir la route du mimosa ?

Nous avons consacré trois jours à la découverte de la route du mimosa (130km de long). Bien sûr, vous pouvez y consacrer plus de temps si vous voulez découvrir en détail tous les villages ou randonner le long de la côte.

Pour nous, cela fera l'objet d'un ou plusieurs autres séjours.

Nous avons réalisé ce road trip de Grasse vers Bormes-Les-Mimosas. Mais vous pouvez le réaliser dans l'autre sens, comme le recommande la région Provence pour suivre le cycle du mimosa en finissant par les distilleries de Grasse.

Nous avons intégré ce circuit à notre road trip d'une semaine dans la région Provence Alpes Côte d'Azur d'une semaine que vous pouvez retrouver très prochainement.



  • Comment se déplacer ?

Longue de 130km, vous aurez besoin d'un véhicule pour effectuer cette route. Si vous venez en train jusqu'à Toulon ou Cannes, vous pouvez louer un véhicule auprès des agences de location.

Bien sur, vous pouvez le faire à vélo, mais là, il en faut dans les mollets !


De notre côté, nous avons effectué ce road trip à bord du Jeandrine, notre cher camping car. C'est un choix que nous avons fait entre les deux premiers confinements pour gagner en liberté et être plus serein par rapport à cette pandémie.


Si vous circulez en camping car, je vous recommande l'application Park4Night. Elle vous permettra de trouver les lieux où vous pourrez faire les pleins en eau et recharger les batteries, mais également les vidanges. Vous pourrez également trouver vos lieux de stationnement en journée mais encore vos lieux de couchage, qu'ils soient payants ou gratuits, suivant les services proposés. Cette application nous a été utile à de nombreuses reprises avec découvertes de lieux d'exception.



Notre avis




Premier road trip pour nous dans la région Provence Alpes Côte d'Azur à la découverte du mimosa en parcourant la route du même nom.


Nous avons adoré découvrir les paysages du Sud ornés de ces jolies couleurs jaunes, si caractéristiques de cette période hivernale. Le must a été notre randonnée dans les collines de Tanneron où nous avons évolué au milieu d'une forêt de mimosa en fleur. Un régal pour les yeux et le nez. A proscrire pour les allergiques, malheureusement.


Petit coup de gueule au passage : de plus en plus de villes interdisent le stationnement des camping-cars de nuit comme de jour. Il est de plus en plus difficile de se garer, même pour accéder aux commerces ou visiter la ville. Les camping-caristes sont de plus en plus tenus à l'écart des villes alors que nous sommes des touristes comme tout le monde. Donc nous vous conseillons de prendre avec vous des vélos. Vous pourrez ainsi vous garer à l'extérieur des villes et revenir en vélo.