Namibie : Voyage de 11 jours entre déserts et safari

Dernière mise à jour : il y a 6 jours



Si je vous dis Namibie, pas sûre que vous sachiez situer ce pays sur une carte et encore moins que vous connaissiez tous les attraits de ce magnifique pays.

Et pourtant, dans ce pays faiblement peuplé (une densité de 2 habitants par kilomètre carré), c'est la nature à l'état sauvage que nous nous apprêtons de découvrir. De grandes étendues de sable (avec pas moins de 2 déserts qui couvrent les 2/3 du pays), mais aussi une côte Atlantique battue par les vents, des animaux sauvages dans leur milieu naturel, voici une partie des trésors que la Namibie nous donne à découvrir.

Je vous emmène vivre un voyage d'une durée de 11 jours (voyage réalisé en août 2007) à la découverte des grands espaces, de la faune et de la flore de la Namibie.

Vous rêvez de déserts et de safaris ? C'est par ici que ça se passe. Je vous explique tout sur le déroulement de ce séjour.



Sommaire


Notre itinéraire



Comme il est toujours plus facile de se repérer à l'aide d'une carte, voici un aperçu de l'itinéraire que nous avons suivi pour ce voyage de 11 jours en Namibie.



Jour 0-1


Comme à notre habitude, nous préférons les vols de nuit afin que le trajet nous paraisse moins long. C'est donc un départ par un vol de nuit à partir de Paris qui nous permet d'arriver à Johannesburg en matinée. Mais ce n'est qu'une escale, nous reprenons rapidement un vol pour Windhoek.

Finalement, nous atterrissons à Windhoek en début d'après-midi mais nous ne sommes pas encore arrivés à destination. En effet, on reprend la route en direction du Kalahari.

Un peu fatigués par le voyage, nous prenons possession de notre lodge. Nous profitons de cette fin d'après-midi pour observer un magnifique coucher de soleil et des animaux sauvages qui paissent juste devant nos chambres. Le ciel étoilé est de toute beauté. On peut même voir avec netteté la voie lactée. C'est magique!

Dîner et Nuit à Intu Africa Camelthorne. Distance parcourue : 70km (+/- 45min)


Jour 2


Après une nuit glaciale (le lodge est une tente améliorée), nous faisons une marche matinale sur la propriété du lodge accompagnée par deux guides locaux bushmen. Ils nous livrent une partie de leurs connaissances sur la flore et la faune. Cette marche nous permet également de découvrir le mode de vie et les coutumes de ce peuple nomade, premiers habitants de l'Afrique Australe. C'est passionnant !

Nous réalisons ensuite une excursion en 4x4 dans les dunes rouges du désert du Kalahari. C'est ainsi que nous découvrons la flore et la faune particulières de ce site. Nous avons la chance d'observer un couple de lions. On vit enfin notre rêve africain !

Nous repartons en direction du désert du Namib et arrivons à Sesriem. ​​

Dîner et Nuit à Sossuvlei Lodge. Ce lodge est de toute beauté. Les chambres sont hyper spacieuses avec une salle de bain aussi grande que la chambre, une baie vitrée offre à contempler le paysage et des transats invitent à la détente. Distance parcourue : 300km (+/- 4h)


Jour 3


Ce matin, c'est un départ aux aurores qui nous attend. Objectif : assister au lever du soleil au milieu des dunes de Sossusvlei. Après avoir fait une portion de route avec notre véhicule, on réalise un transfert en navette 4x4 pour parcourir les derniers 5km vers le site de Sossusvlei. Auparavant inaccessible car faisant partie de la zone diamantifère interdite, Sossusvlei a été ouvert au public en 1977. Toute la splendeur du désert du Namib est concentrée à cet endroit. Un parc protégé avec une mer de dunes à vous couper le souffle. Des dunes géantes, parmi les plus hautes du monde, certaines atteignant 300m de hauteur. C'est ici que l'on peut admirer la dune 45, très photogénique en raison de sa crête formant une courbe harmonieuse mais également des arbres se situant à sa base.

On se dirige encore plus loin dans le désert pour découvrir Dead Vlei, un lac asséché au milieu des dunes. Le spectacle est magique, seuls quelques arbres morts subsistent au milieu d'un sol recouvert d'une croute de sel.

Dans l'après-midi, nous partons à la découverte du Canyon de Sesriem, une faille de 1km de long, profonde de 30m, sculptée par la rivière Tsauchab. En période de pluie, la rivière habituellement asséchée peut ressurgir avec force et tout emporter sur son passage. Gare aux crues dévastatrices. Il ne serait pas bon de se retrouver dans le canyon à un pareil moment !

Dîner et Nuit à Sossusvlei Lodge.


Jour 4


Aujourd'hui, nous prenons la route vers Swakopmund. Nous découvrons pendant 6km, sur la route qui traverse le Naukluft, le Kuiseb Canyon. La Kuiseb marque la limite entre les immenses plaines rocailleuses du Nord et la mer de sable qui rejoint le fleuve Orange.

En cours de route, nous nous arrêtons pour contempler la Vallée Choux Fleurs et découvrons des plantes millénaires, les Welwitschia mirabilis. Curiosité botanique qui se trouve presque exclusivement dans les zones de brouillard du désert du Namib. Certains spécimens sont vieux de plus de 1500 ans. On traverse ensuite les paysages spectaculaires de la "Plaine de la Lune". On se croirait sur une autre planète. Malgré l'importante aridité qui y règne, la vie n'est pas absente.

On s'offre un survol du désert du Namib en Cessna. Cela nous permet de prendre la mesure de la grandeur de ces paysages de Reg et d'Erg. Tarif : 130 USD pour 2H15

Dîner et Nuit à Walvis Bay au Pelican Bay Hotel. Distance parcourue : 400km (+/- 5h)


Jour 5


Journée consacrée à la découverte du site préservé de Sandwich Harbour. Pour cela, un 4x4 et son chauffeur nous attendent pour cette excursion dans les dunes. Avant d'atteindre le désert, nous faisons une halte le long de l'océan pour observer de nombreux oiseux : pélicans, flamants roses ...

Nous prenons ensuite la direction des dunes où notre chauffeur nous apprend à repérer des geckos, nous montre des antilopes du désert ... Nous montons et descendons les dunes comme sur un grand 8. Sur la dernière, nous coupons le moteur et laissons le véhicule glisser sur le sable. La dune se met à chanter. C'est magique !

Un déjeuner pique-nique est organisé au milieu de ce décor enchanteur. On nous sert des huitres, du champagne et d'autres mets raffinés. On se régale. La journée n'est pas terminée. Nous reprenons la direction de la côte pour admirer la mer qui se déchaine sur les dunes. Une leçon de pêche est proposée par notre chauffeur. Évidemment, elle se révèle infructueuse.

Dîner et Nuit à Walvis Bay au Pelican Bay Hotel. Distance parcourue : 30km (+/- 40min)


Jour 6


Route pour Cape Cross. C'est là qu'en 1485 débarqua Diego Cao, premier européen à poser le pied en Namibie. Il y érigea une croix qui fut rapatriée à Berlin. Cape Cross est également un sanctuaire pour quelques 80.000 à 150.000 otaries. Aujourd'hui, les otaries ont bien pris possession des lieux, entrant en concurrence avec les hommes au niveau de la pêche. C'est que ça mange ces petites bêtes, si charmantes soient-elles.

Nous reprenons la route et faisons une halte. Sur le bord de la route, de petites boutiques faites de branches sont tenues par des Herero Ladies qui vendent des souvenirs aux touristes. On y trouve principalement des poupées en tissu. Mais c'est surtout le contact avec ces personnes qui nous attire. Les femmes sont joliment vêtues et portent sur leur tête un chapeau en forme de corne de vache, symbole de richesse.

Dîner et Nuit à Uis à l'hôtel Twyfelfontein Country Lodge. Distance parcourue : 450km (+/- 6h).


Jour 7


A proximité du lodge se trouve Twyfelfontein. Ici, on peut observer la plus grosse concentration de peintures et gravures rupestres de Namibie, que l'on découvre dans une vallée de grès rouges. Elles ont été datées de la fin de l'âge de pierre. Elles témoignent des pratiques rituelles des communautés de chasseurs-cueilleurs dans cette partie d'Afrique australe, pendant au moins deux millénaires. On peut aussi admirer "les Tuyaux d'Orgues", tubes de basalte taillés par l'érosion.

Puis, on s'en va découvrir un autre musée à ciel ouvert : la Forêt Pétrifiée, composée de troncs d'arbres amenés par les crues, il y a 200 millions d'années. Certains atteignent 30 mètres de longueur et une circonférence de 6 mètres.

Dîner et Nuit à Outjo au Ombinda Country Lodge (Bungalows). Distance parcourue : 300km (+/- 4h).


Jour 8


Nous prenons la route pour Etosha. Traversée d'Ouest en Est du Parc National d'Etosha, créé sur un ancien lac salé en 1907. Ses 22.270km² abritent une richesse et une variété d'animaux, qui en font un des parcs les plus prisés d'Afrique. 340 espèces d'oiseaux et 114 de mammifères, comme le Damara dik-dik, l'impala à tête noire et le vautour d’Égypte.​ C'est notre premier contact avec les animaux d'Afrique. Que dire de cette émotion qui nous envahit quand on voit des gnous, des impalas, des zèbres, des éléphants, des girafes cohabiter aussi paisiblement. Les points d'eau sont des lieux d'observation sans pareil, surtout en cette période sèche.

Dîner et Nuit à Etosha au Mokuti Lodge. Distance parcourue : 200km


Jour 9


Départ matinal pour assister au lever du soleil dans les plaines d'Etosha. Safari dans la partie Est du parc d'Etosha. Nous découvrons une multitude d'oiseaux, qui se font sécher aux premiers rayons du soleil.

Safari en fin d'après-midi dans la partie Est du Parc d'Etosha, réputée pour la diversité exceptionnelle de sa faune. Nous pouvons observer les mammifères vivant dans cette partie de l'Afrique, du plus commun au plus rare. ​Certains instants sont magiques, comme : le bain de poussière des éléphants, la bagarre entre deux zèbres pour définir le mal dominant, la prise de terrain par des lionnes autour d'un point d'eau qui fait déguerpir les girafes ... De telles scènes qui sont des moments de vie sauvage.

Nuit à Etosha au Mokuti Lodge.


Jour 10


Safari matinal dans la partie Est du Parc. La brousse prend un aspect magique à cette heure où la nature semble inviter ses habitants, proies comme prédateurs, à sa désaltérer au point d'eau pour étancher leur soif et se préparer pour la journée. ​Nous retrouvons ainsi nos lions de la veille au même point d'eau, mais qui semblent repus d'un bon repas. Nous découvrons encore de nouvelles espèces, telle que le dik-dik qui est la plus petite antilope sur Terre, ne dépassant pas la taille d'un lapin.

Découverte du lac Otjikoto, curiosité géologique et historique. Ce lac, profond de 55m, est à l'origine un trou causé par l'écroulement d'une gigantesque cave dans les dolomites.

Nuit à Otjiwarango au Otjibamba Lodge. Distance parcourue : 450km (+/- 5h)


Jour 11


Ça sonne la fin de notre séjour en Namibie. On reprend la route pour l'aéroport de Windhoek où nous prenons le vol retour avec escale à Johannesburg.



Notre Avis



  • Programme

En raison des trajets quotidiens qui peuvent être assez longs, il est impératif de ne pas surcharger les journées. De plus, cela vous permettra de mieux profiter de chacune de vos visites ou arrêts. J'ai énormément apprécié ces moments partagés avec les bushmans et les hereros ladies. De fait, je regrette que nous n'ayons pas intégré une visite dans un village Himba. Mais ceux-ci sont bien au Nord Ouest de la Namibie. Le détour était trop important pour ce séjour. Nous avons également pu intégrer à ce circuit un vol en Cessna qui apporte beaucoup en terme de nouveau point de vue sur ce magnifique désert du Namib.

  • Parcs

Les trois jours passés dans le parc d'Etosha rendent ce voyage magique ! Pouvoir observer tous ces animaux sauvages dans leur état naturel, cela n'a pas de prix. Nous avons eu la chance de pouvoir observer de nombreux oiseaux, mais également de magnifiques herbivores (grands et petits), de majestueux prédateurs. Des scènes de vie qui ne peuvent que nous émouvoir.

  • Villes

Les villes n'ont que très peu d'intérêt dans ce genre de pays. Au contraire, on y ressent même une certaine insécurité. Nous nous sommes vraiment concentrés sur la découverte des paysages et de la faune et la flore de ce merveilleux pays.

  • Routes

Plus que des routes, il s'agit principalement de pistes. Il vaut mieux être équipé d'un véhicule fiable. Outre l'état des pistes, souvent assez cabossées en fin de saison touristique (on a l'impression de rouler sur de la tolleondulée), nous avons subi une crevaison et un problème de refroidissement.Sachez que vous ne croiserez pas grand monde sur ces routes désertiques. Donc ne faites pas l'impasse sur l'assistance en cas de problème. Faites également le plein d'essence aussi souvent que possible. Là encore, il n'y aura personne pour vous dépanner.


Infos Pratiques


  • Météo

La saison des pluies (de décembre à février) en Namibie est de faible ampleur (petits orages en fin de journée) et n’empêche pas le tourisme. Cette saison correspond a l’été austral. Les cieux sont souvent plus intéressants sur le plan photographique (quelques nuages qui donnent du relief aux photos de désert). C’est également en saison des pluies que l’on peut voir les fleurs naître dans le désert du Namib. Enfin, c’est d’octobre à mars que les journées sont les plus longues !

Décembre/janvier : Possibilité de se baigner sur la côte car l’océan se réchauffe. Journées longues (de 6 h à 20 heures), avec une chaleur importante (environ 35 degrés) à l’intérieur du pays, moitié nord, entre 12 heures et 15 heures (sieste prévue). Sur la côte, temps frais et ensoleillé. Nuits agréables partout. Averses possibles mais pas systématiques (en 2000, 2001, 2002 la saison des pluies n’a commencé que fin mars). Il est très rare d’avoir des pluies à Sesriem. Saison des langoustes de novembre à avril sur la côte namibienne.

Février/mars : journées longues, avec une chaleur importante et un risque d’orages un peu plus important, notamment dans le nord du Damaraland et à Etosha / Windhoek. Idem que janvier pour le reste. Mois calme et donc agréable pour le tourisme (saison basse).

Avril : les journées commencent à raccourcir (nuit vers 18h30) et les nuits peuvent être fraîches mais restent agréables (un pull-over est suffisant le soir). Quelques orages possible en fin de journée dans le sud et le nord la première quinzaine du mois. La saison touristique débute. La concentration d’animaux autour des points d’eau n’est pas à son meilleur en avril à Etosha mais la quantité de faune sauvage observée dans le Damaraland est la plus importante de toute l’année.

Mai : saison calme et appréciable car les journées ne sont pas chaudes (idéal pour la randonnée) et les nuits fraîches mais pas encore froides. Les paysages sont superbes, ainsi que la faune revigorée par la saison des pluies. L’observation animale dans le Damaraland (zèbres de Hartmann, oryx, springboks, girafes .. et parfois éléphants et rhinocéros noirs) est bonne.

Juin : saison calme ; journées plus courtes (nuit vers 18h00) mais l’avantage réside dans l’intimité des lieux visités en raison de la basse saison. Les nuits peuvent être froides dans la seconde quinzaine. Observation animale de qualité à Etosha.

Juillet/août : journées agréables pour les randonnées car la chaleur est supportable et sèche. Soirées et nuits froides dans le désert. Faune de qualité à Etosha.

Septembre : saison calme et très agréable pour la randonnée, avec des températures idéales, jour et nuit... Etosha : concentration d’animaux autour des points d’eau. Belles scènes possibles. Chances de voir la faune dans les oueds du Damaraland.

Octobre/novembre : la chaleur augmente mais les randonnées sont possibles avec des itinéraires adaptés (lever de bonne heure et sieste en milieu de journée), qui sont réalisables en raison des longues journées retrouvées.


  • Visa

Pas de visa requis pour la Namibie. Le passeport en cours de validité d’au moins 6 mois après le retour suffit. Prenez, en cas de vol, une photocopie des premières pages. Attention : la législation française indique que les mineurs peuvent être sur le passeport de leurs parents jusqu’à l’âge de 15 ans. Au-delà, leur propre passeport est obligatoire.


  • Santé

Vaccinations : fièvre jaune conseillée. Être à jour des vaccinations courantes, DT polio, tétanos et vérification B.C.G. Paludisme : Les ministères de la santé des pays d’Afrique australe recommandent le traitement suivant : Nivaquine + Paludrine associés, ou Savarine. Les risques d’infection sont quasiment nuls de mai à septembre, et généralement, une bonne protection vestimentaire en soirée, associée à une bombe anti-moustique suffisent. Ces conseils de voyageur ne sauraient remplacer la consultation d’un médecin.

  • Courant électrique

Le système électrique fonctionne en 220 volts, 50 hertz. Toutefois, les prises sont différentes. Il vous faudra vous munir d'un adaptateur universel. De plus, sachez que l'électricité n'est disponible que de 18h à 23h et il préconisé de ne pas utiliser de sèche-cheveux ou tout autre appareil à résistance qui consomme énormément et pourrait faire sauter les plombs de toute l'installation.

Vous êtes souvent munis de plusieurs appareils électroniques qu'il vous faut recharger simultanément. Si vous n'avez pas plusieurs prises à disposition, je vous conseille dans tous les cas de vous munir d'une multiprise. Cela vous fera gagner du temps en chargement, et vous n'aurez pas à surveiller l'avancement de la charge pour positionner un nouvel appareil.


  • Décalage horaire

La Namibie est calée sur l'heure d'été. Ce qui signifie qu'en été, il n'y a pas de décalage horaire avec la France alors qu'en hiver, il y a 1h de plus en Namibie.

En complément du décalage horaire, je recherche très souvent, lors de l'organisation de mon programme de road-trip, à connaître les heures de lever et coucher de soleil. En effet, il y a des lieux qui sont merveilleux à ces heures bien précises. Sur le site Sunrise-and-Sunset.com vous pourrez trouver toutes les informations nécessaires, en fonction du lieu et de la date souhaitée. C'est super pratique !


  • Langue

L'anglais, la langue officielle, est parlé par une partie grandissante de la population. L'afrikaans, la langue des Sud-Africains, reste néanmoins la plus utilisée dans les échanges entre Blancs et Noirs et par les Afrikaners. L'allemand reste très présent chez les Européens. L'oshivambo est la langue la plus parlée par les Namibiens. Lesan, le nama et le damara sont des langues à « clics », sons claquants faits avec la langue.


  • Monnaie

L'unité monétaire namibienne est le dollar namibien, en abrégé NAD ou $N, divisée en 100 cents. Les billets en circulation sont de 5, 10, 20, 50, 100 et 200 $N. Les pièces sont de 5 cts, 10 cts, 50 cts, 1 $N et 5 $N. Attention, il faut savoir qu'une seconde monnaie est en circulation en Namibie : le rand sud africain. Celle-ci a la même valeur que le dollar namibien. Vous pourrez payer indifféremment en dollar namibien et en rand sud africain. Les deux monnaies sont acceptées partout.

Le taux de conversion peut fortement varier en fonction de divers facteurs. Il est donc intéressant de se renseigner sur le taux en vigueur au moment de votre départ. Pour cela, n'hésitez pas à consulter le site XE.com. Aujourd'hui, le taux de change est de 16 $N pour 1€.

Pour obtenir de la monnaie locale et donc changer votre argent, les seuls lieux fiables sont les banques ou les bureaux de change que l'on trouve dans les grandes villes. Méfiez-vous des passants qui vous proposeraient des taux attractifs. Vous en sortirez inévitablement perdant avec un nombre de billets en votre défaveur. Il y a pas mal de distributeurs en Namibie (ATM) pour retirer de l’argent : dans la rue mais aussi dans les hôtels, ce qui peut être plus rassurant. La carte Visa est souvent mieux acceptée que la Master Card. De plus en retirant directement auprès des distributeurs, vous aurez des frais de banque réduits.

Sachez également que pour vos règlements effectués par CB, suivant votre banque, vous aurez ou non des frais bancaires. Pour ma part, j'ai opté pour une carte Ultim chez Boursorama Banque. Elle me permet de faire des paiements et des retraits totalement gratuits. Les frais de carte sont également gratuits à condition de faire un paiement par mois (sans minimum d'achat). C'est le top! Si vous souhaitez un parrainage, n'hésitez pas à me contacter.

  • Téléphone

Pour communiquer en Namibie, il y a plusieurs solutions.

Vous disposez d'un forfait comprenant les pays d'Afrique comme état émetteur d'appel ou de données, dans ces cas là, c'est super ! Sinon, vous pouvez demander une extension de forfait auprès de votre opérateur téléphonique. Suivant l'opérateur, cela peut être plus ou moins intéressant. Gare aux dépassements de forfait qui peuvent vite coûter cher! Vous pouvez également acheter sur place une carte SIM pré-payée pour un certain volume de données. Vous pourrez ainsi envoyer des SMS, MMS ou utiliser internet dans la limite du forfait de votre carte. C'est l'option que nous avons choisie en faisant l'acquisition d'une carte SIM pour 15€. Attention toutefois, cela ne vous permet pas de passer des coups de fils. C'est uniquement un forfait data.

On peut aussi profiter du wifi des différents hôtels, généralement disponible à l'accueil ou espaces communs. Celui-ci est gratuit. Autrement, nous nous mettions hors réseau international afin de ne pas avoir de mauvaise surprise.


Vos Retours



J'espère que cet article vous a plu. Si c'est le cas, n'hésitez pas à l'épingler sur Pinterest et à me laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.