Quelles excursions faire à partir de Marrakech ?

Dernière mise à jour : 2 juin




Place Jemaa el-Fna, Palais de la Bahia, Palais el Badii, Medersa Ben Youssef, souks, quartier des tanneurs, Jardin Majorelle ... Tous ces noms nous donnent envie de découvrir Marrakech. Et pour cause, cette ville est magnifique. Dans un premier article, je vous ai listé les incontournables à faire à Marrakech.


En lire plus


Néanmoins, quoi de mieux que de varier les plaisirs durant un séjour dans la ville ocre ?

La vie trépidante de la médina peut aussi nous fatiguer. Il n'y a rien de mieux que de faire des pauses et s'extraire de toute cette agitation.

Je vous liste, dans cet article, mon top 8 des excursions à faire à partir de Marrakech. Et vous ne serez pas déçus. Je vous propose de découvrir les alentours immédiats de Marrakech sous un autre point de vue, mais aussi de réaliser une randonnée en montagne, ou encore de partir découvrir cascades, vallées et village ayant servi de décor de cinéma, pour finir par rejoindre la côte Atlantique. Le programme vous plait ?

Alors c'est parti pour découvrir toutes ces curiosités extérieures à Marrakech.



Sommaire

  • 8 excursions à faire à partir de Marrakech

  • Notre avis sur les excursions à faire autour de Marrakech

  • Vos retours


 

8 excursions à faire à partir de Marrakech


Comme il est toujours plus facile de se repérer à l'aide d'une carte, voici un plan situant les différentes excursions autour de Marrakech. Attention, il s'agit d'une liste de 8 découvertes qui pourra s'enrichir au fil de mes prochains voyages au Maroc.


Situé au cœur de la plaine du Haouz, Marrakech est le point de départ idéal de nombreuses excursions. Paysages verdoyants, routes bordées de noyers ... les cascades d'Ouzoud à l'Est, figurent parmi les escapades préférées des Marrakchis. La montagne n'est pas loin non plus. En quelques tours de roue, on peut s'offrir le luxe en hiver de quelques schuss sur les pentes enneigées de l'Oukaïmeden, au Sud. Vous êtes plutôt mer ? Que diriez-vous d'une journée à Essaouira, sur la côte atlantique ?


Avant de s'éloigner trop de Marrakech et partir à la journée pour explorer le sud, il existe quelques curiosités à découvrir que je vous propose ci-dessous.




La Palmeraie


C'est un jardin extraordinaire dont la luxuriance défie le désert alentour. Le palmier-dattier, son arbre symbole, protège des ardeurs du soleil les arbres fruitiers. Mais aujourd'hui, la palmeraie recule et ne couvre plus que 44.000 ha au Maroc.


A Marrakech, la palmeraie ne s'étend plus que sur 6.400 ha. En 70 ans, elle a perdu 60% de sa superficie ! le "bouclier vert" de la ville rouge est en train de disparaître. En raison de la sécheresse mais également trop urbanisée et victime de l'avidité des promoteurs immobiliers, cette zone, pourtant "classée et protégée", ne présente plus guère d'intérêt : en majeure partie, on y circule entre des murs aveugles ! Des hôtels et des villas somptueuses ont été édifiés au milieu des palmiers et des roses blanches. Les golfs se multiplient. Une zone non constructible a cependant été préservée, dotée d'un plan de reboisement. Mais on y a abandonné quasiment la culture d'arbres fruitiers, de légumineuses et de produits de maraîchers. Il n'est plus rentable aujourd'hui de louer sa terre à un agriculteur. Le réseau de khettaras, mis en place par les Almoravides, et qui avait créé cette palmeraie, est laissé à l'abandon.

Bon plan voyage :

Bien qu'ayant perdu de sa splendeur, il est quand même intéressant de venir découvrir la palmeraie. Il existe plusieurs moyens pour la visiter :

- la voiture mais vous resterez sur les routes et n'aurez pas un bon aperçu de ce qu'est la palmeraie

- le quad. Cela peut sembler une bonne approche pour parcourir une distance plus longue mais c'est ajouter pollution et dégrader encore un peu plus les lieux qui sont déjà bien fragiles

- le dromadaire. Certains diront que ces animaux sont maltraités. Je ne saurai juger de l'ensemble des éleveurs mais ceux avec qui nous avons fait l'excursion étaient aux petits soins avec leurs animaux. Ils étaient bien nourris, à l'ombre et ne présentaient aucune trace de maltraitance. De plus, ces animaux sont habitués aux conditions difficiles du désert et vivent à l'état sauvage dans un tel environnement. Enfin, j'estime que la découverte de ces lieux est plus naturelle et plus respectueuse de l'environnement sur le dos d'un dromadaire qu'à bord d'un véhicule motorisé.


Prestataire : Civitatis

Durée : 2h

Tarif : 25€




Vol en montgolfière


Vous aimez les sensations fortes mais vous n'êtes pas sportif ? Vous aimez en prendre plein les yeux tout en restant dans votre confort ?


J'ai ce qu'il vous faut ! Pourquoi ne pas tenter l'expérience d'un vol en montgolfière au dessus de la campagne marrakchie ?

Le vol vous permet d'assister à un magnifique lever de soleil sur ce paysage étonnant. Il vous est donné de vivre un moment d’exception et de douceur à bord de la montgolfière avec une vue « imprenable » sur le désert, la palmeraie, les villages et la majestueuse chaîne des montagnes de l’Atlas.


Pour clôturer cette jolie expérience, vous profiterez d'un copieux petit déjeuner, préparé par les habitants de ces villages, qui vous attendra après votre vol sous une tente berbère parfaitement aménagée pour vous accueillir.

Anecdote Voyage :

Avec un réveil à 4h du matin, la journée a démarré difficilement pour Jean (je ne sais pas si je vous l'ai dit, mais il n'est plus du tout matinal). Bien qu'il ait découvert la surprise que je lui faisais, je crois qu'il ne s'attendait quand même pas à vivre ces moments incroyables.

Notre chauffeur vient nous chercher à notre riad et une fois sortis de Marrakech, nous empruntons des pistes de terre. Il fait nuit et nous ne distinguons rien dans les parages. Puis une tente berbère apparait avec de jolis éclairages à la bougie. Une table est dressée nous invitant à prendre croissant et café. Ouf, nous ne partirons pas le ventre vide.

La lumière du soleil levant commence à poindre à l'horizon. Le balai des remorques se met en place et les montgolfières se gonflent d'air. Ça y est, elles sont prêtes. En même temps, le soleil se lève et offre un magnifique spectacle même vu du sol. Nous embarquons. Par chance, nous ne sommes que 6 à bord alors que les 2 autres montgolfières contiennent 12 passagers. Nous avons beaucoup de place, c'est vraiment très agréable. Nous débutons l'ascension tout en douceur et Jean est déjà sous le charme. Je crois qu'il vit un moment inoubliable.

Notre pilote est portugaise. Oui, vous avez bien lu : une femme aux manettes. Elles se font bien rares dans le métier. Nous échangerons avec elle pendant tout le vol.

Alors que le soleil monte dans le ciel offrant de magnifiques couleurs dorées, nous apercevons la chaine de montagnes Atlas. Nous survolons de petits villages berbères et découvrons la vie dans les champs. Au petit matin, la vie parait bien tranquille.

Le vol dure 45 minutes. Notre ballon atterrit dans un champs. Nous sommes de nouveau pris en charge pour un retour jusqu'à la tente berbère où nous savourons un petit-déjeuner plus consistant fait de spécialités locales. On se régale. Il est malheureusement temps de retourner à notre riad. Ce vol a été magnifique et on peut le dire, un très beau moment plein de douceur dans la campagne marrakchie.


Prestataire : Maroc Montgolfière

Durée : 4h

Tarif : 170€




Randonnée à Tahanaout


Tahanaout ? Un nom presque imprononçable où il faut s'y prendre à 2 fois avant de réussir à le dire sans se tromper. Je vous mets même au défit de le dire avec l'accent local. Bon, trêve de plaisanterie, de quoi s'agit-il ? C’est un petit village situé à une heure de Marrakech, au pied du Haut-Atlas. On vient de poser le paysage. Vous avez l'image en tête ?


C'est à partir de ce joli petit village que nous nous préparons à réaliser une randonnée de 12km dans les montagnes. Le chemin est clairement tracé. Il permet de rejoindre plusieurs villages berbères. Ici, aucun véhicule motorisé ne passe. Tout se fait à dos d'âne ou à pied. On imagine facilement le dur labeur des habitants que ce soit pour aller en ville, se ravitailler ... Nous croisons des troupeaux de moutons, des ânes ... Nous sommes seuls au monde dans ce paysage rocailleux et aride.


Nous traversons donc deux petits villages berbères. Leurs habitants semblent avoir déserté les lieux. Sont-ils dans les champs ? Les enfants à l'école ? Des poules nous confirment que la vie existe encore ici. Une dernière montée et nous voici surplombant une vallée où l'on distingue encore ici ou là quelques villages. La couleur des maisons se fond dans le paysage. Ce sont les pierres issues de la montagne qui ont été utilisées pour la construction. On ne peut pas faire plus local.


Il est temps de faire notre halte déjeuner. On ne peut rêver meilleur panorama pour savourer notre sandwich du jour. C'est ainsi que l'on prend le temps de contempler ce paysage de folie. Imaginez que vous ayez face à vous les montagnes du Haut Atlas. Les sommets sont enneigés, le ciel totalement dégagé, aucune brume à l'horizon. On ne peut espérer meilleures conditions. Bon on en parle de ce méga coup de soleil pris en ce début mars ?


Il est temps de prendre le chemin retour. Comme il s'agit d'une boucle, ce sont de nouveaux paysages que nous découvrons. On marche quelques temps à l'ombre des arbres (ouf, ça fait du bien), puis face à nous de magnifiques reliefs aux couleurs incroyables. Du bleu, du vert, du gris, de l'ocre. On en prend plein les yeux. Notre randonnée se transforme vite en une exploration pour découvrir de belles pierres riches de cristaux. Plus de piste tracée, mais nous avons un repère : un palmier au milieu d'un oued. C'est là qu'il faut tourner. Mouais, après quelques temps de marche, nous ne repérons pas distinctement par où passer. Le terrain se fait plus accidenté mais nous réussissons quand même à regagner notre point de départ : Tahanaout.

Je ne sais si vous connaissez l'hospitalité légendaire des marocains mais laissez moi vous en compter deux mots. A la fin de notre excursion, Clément, notre hôte de Riad Mazaya qui nous a organisé cette excursion et nous a servi de guide, nous propose de prendre le thé chez son ami Ibrahim. C'est devenu un rituel, après chaque randonnée, il passe le voir et prendre une petite douceur. Un moment d'échange cher à son cœur et qui le sera aussi aux nôtres.


Ibrahim nous accueille immédiatement les bras grands ouverts. Il nous invite à visiter sa maison qu'il a construit lui-même. Du reste, il était en train de bâtir un escalier quand nous l'avons "dérangé". Puis nous prenons place sur sa terrasse qui surplombe la rivière. La vue est superbe et apaisante. Cela fait beaucoup de bien de nous poser après cette longue marche. Ibrahim, vêtu de ses plus beaux habits, apporte tous les ingrédients nécessaires à la confection du thé traditionnel et réalise sa préparation sous nos yeux. De petits gâteaux et des cacahuètes accompagnent le thé. Et nous voilà à discuter longuement de la vie dans ces villages isolés, des changements qui s'opèrent, de l'avenir qui se dessine pour ses enfants ... Un si joli moment de partage qui fait la richesse d'un voyage.


Distance : 12k (500 D+)

Durée : journée

Tarif : 15€




Désert d'Agafay


Le désert d’Agafay se situe à une trentaine de kilomètres au sud de Marrakech et s’étend sur plusieurs centaines d’hectares. Ce désert, pourtant rocailleux, peut être assimilé à un désert de sable. En effet, ses dunes blanches se détachent du paysage et s’apparentent aux dunes du Sahara.


Il existe plusieurs moyens pour découvrir ce désert :

- la balade à dos de dromadaire. Nous avons déjà vécu l'expérience dans la palmeraie.

- en 4x4. C'est certainement le moyen de transport le plus confortable mais nous voulions un peu plus d'adrénaline.

- en quad. C'est cette option qui a retenu notre attention.


Nous sommes pris en charge dès notre riad. Un chauffeur vient nous chercher et nous emmène au loueur de quad. Encore une fois, nous avons beaucoup de chance puisque nous ne sommes que tous les deux avec notre guide, alors que nous apercevons d'autres groupes plus importants. Une fois l'engin maitrisé, nous voici à prendre les pistes qui s'enfoncent dans le désert. Les paysages sont sublimes. Nous en prenons tout se suite plein les yeux. Des dunes des roche à perte de vue. Ici et là, des hôtels hauts de gamme proposent des nuitées ou des prestations à la journée (déjeuner et accès à la piscine). Ce qui nous intéresse, c'est d'explorer ces paysages. Et notre guide a bien compris que Jean était à l'aise avec le quad. Il nous fait emprunter des passages en plein milieu d'oued, mais également des pentes abruptes. Rien ne nous résiste. Des pauses photos sont prévues pour nous permettre de contempler paisiblement cet environnement hors du commun.


L'activité est sportive. Aussi l'arrêt prévu pour nous faire profiter d'un thé et de gâteaux est le bienvenu. C'est à l'abri d'une tente berbère que nous nous installons face à un panorama de toute beauté. On se sent si bien dans un tel décor. On oublie tout, y compris le temps qui passe. Et pourtant, c'est déjà l'heure de repartir et faire le trajet retour. Au moment de restituer notre quad et équipement, nous sommes dans un état tout poussiéreux. Pas sur que notre chauffeur ait très envie qu'on salisse son intérieur de voiture. Mais pas de souci, le prestataire a tout prévu : un coup de pompe à air et nous voilà comme neuf (enfin, presque).

Anecdote Voyage :

J'avais très envie de faire profiter Jean d'une expérience un peu différente sur ce séjour et la découverte du désert en quad m'a tout de suite semblé la plus appropriée. Après notre séjour dans les Cyclades où nous avons circulé majoritairement en quad, ce type de transport n'a plus aucun secret pour mon homme. Et je dois dire que c'était assez confortable pour moi. Enfin, ici, l'expérience allait être toute autre ! Terrain chaotique, pas de dossier auquel s'appuyer, les jambes trop courtes pour se stabiliser ... Vous imaginez la scène ? Sans compter que je veux immortaliser chaque instant en filmant et photographiant. C'est donc d'une seule main que je peux me tenir. Heureusement que les paysages sont là pour m'en mettre plein la vue mais sinon, le quad, c'est clairement pas confortable pour le passager. Si j'ai un conseil, privilégiez le buggy ou chacun son quad, ça sera nettement mieux.


Prestataire : Excursion Quad Takerkoust Agafay

Durée : 5h

Tarif : 65€ pour le pilote + 25€ pour le passager




Cascades d'Ouzoud


Assez proches de Marrakech, les cascades d'Ouzoud, dans un écrin d'oliveraies, sont parmi les plus belles du Maroc. Via Imi-n-Ifri, c'est une magnifique excursion qui, par de bonnes routes goudronnées, permet de voir deux sites spectaculaires du Moyen Atlas, avec en prime, quelques traces de dinosaures !


Pour effectuer cette excursion, nous prenons la route pour rejoindre Demnate avant de nous diriger en direction d'Imi-n-Ifri (altitude 1037m) situé dans le contrefort du Haut Atlas. Nous sommes à 110km au Nord-Est de Marrakech et 150km au Nord de Ouarzazate par les cols (2500 m) du Haut Atlas.


Le village d’Imi-n-Ifri (200 à 300 habitants), essentiellement peuplé de Berbères vivant d’agriculture et de l'élevage dépend de la province d’Azilal, région de Benimelal et se situe à 6 km de la ville de Demnate. Une promenade à ne pas manquer, le Pont d'Imi-n-Ifri a été creusé par l’eau au cours des siècles. Le pont naturel (50m de haut sur 300m) est l'une des merveilles touristiques du Maroc.


Après la visite du village, nous poursuivons vers les cascades. Elles sont un des plus beaux sites du moyen atlas ; elles se jettent dans une cuvette de roches calcaires au milieu d'une végétation luxuriante où vivent des familles entières de singes macaques qui jouent et mangent dans de grands arbres (caroubiers) qui donnent des fruits savoureux dont ils raffolent. Un joli circuit pédestre d'environ 1h30 nous permet de découvrir ce site merveilleux.

Anecdote Voyage :

Nous avons fait cette excursion à deux reprises (2010 avec Excursion Prestige et 2022 avec ClickExcursions). En 12 ans, l'environnement des cascades a énormément changé. De nombreuses structures (hôtels, restaurants et boutiques) ont vu le jour gâchant quelque peu le plaisir de se promener en pleine nature. Mais je vous rassure, ces constructions ne sont présentes qu'à proximité imminente des cascades. De qui profiter quand même des jolis paysages qui les entourent.

En 2010, nous nous sommes promenés au milieu des oliviers, figuiers et caroubiers avant de longer la rive droite de la rivière.

En 2022, c'est par la rive gauche que nous sommes arrivés, surplombant la cascade. Deux approches différentes mais très intéressantes l'une comme l'autre.


Prestataire 2010 : Excursion prestige

Durée : une journée

Tarif : 65€ (tarif de groupe de 2010, tout inclus)


Prestataire 2022 : ClickExcursions

Durée : une journée

Tarif : 25€ (excursion en groupe)




Vallée de l'Ourika


Le désert et la campagne aux portes de Marrakech ...

Au Sud-Ouest, c'est plutôt aride. Tandis que vers le Sud-Est, avec ses villages au fil de l'eau, la vallée de l'Ourika est comme une petite Normandie verdoyante, où prospèrent peupliers et noyers.


Pour effectuer cette excursion, nous prenons la route en direction d'Ait Ourir pour rejoindre Tnine-de-l'Ourika. Un souk hebdomadaire y a lieu tous les lundis. Nous ne manquons pas de faire plusieurs arrêts photos, ainsi qu'une pause thé.

Avant de débuter la balade, nous faisons le choix de notre déjeuner parmi une des nombreuses gargotes présentes sur le site. La tagine va cuir pendant notre marche. C'est parti pour une randonnée d'une heure où nous empruntons un sentier sportif menant aux cascades. Moins impressionnantes que les cascades d'Ouzoud, elles constituent néanmoins un très bel objectif de sortie. On redescend par le même chemin emprunté à l'aller et nous posons pour le déjeuner. Installés en bordure de l’Oued, c'est un pur moment de plaisir que de déguster ce délicieux tagine qui a mijoté au feu de bois pendant notre effort.


Nous reprenons la route pour nous diriger vers Oukaïmeden. Une pause thé s'impose devant ce magnifique paysage.

C'est déjà la fin de cette belle excursion. Retour sur Marrakech en fin de journée.

Prestataire : Excursion prestige

Durée : une journée

Tarif : 65€ (tarif de groupe de 2010, tout inclus)




Aït Ben Haddou


Pour réaliser cette excursion dans le Sud Maroc, il nous faut partir tôt le matin de Marrakech. Notre chauffeur nous prend en charge directement à notre riad.

Après 3 heures de route au milieu de paysages magnifiques (champs d'oliviers, villages berbères), on fait une première halte thé dans les montagnes de Tichka. Je me souviens comme si c'était hier de figues dégustées sur le bord de la route. Un régal !


Puis nous empruntons la piste de Telouet où nous réalisons plusieurs arrêts photos avec une vue imprenable sur les montagnes et les oasis.

Nous arrivons à l’ancienne Kasbah du Pacha Glaoui qui semble tenir encore debout avec grande difficulté. En parcourant le palais, nous admirons le travail sur le bois de cèdre des portes et plafonds, la minutie des motifs, la géométrie parfaite des mosaïques de zellige aux murs qui témoignent d’un passé fastueux du Pacha Glaoui décédé en 1956.


Après cette grosse matinée de route, nous voici arrivés à Aït Ben Haddou. Mais chaque chose en son temps ! Il est l'heure de déjeuner et pour cela, rien de mieux que d'aller chez l'habitant, dans un village berbère pour déguster un plat typique et traditionnel : le poulet au citron. Un vrai régal ! C'est également un moment privilégié avec toute la petite famille. On ne s'en lasse pas de ces rencontres chaleureuses.


Retour à Aït Ben Haddou où nous visitons enfin le ksar classé au patrimoine mondial de l'humanité. C'est ainsi qu'on déambule dans les ruelles, pénétrons dans les échoppes. Ici vivent encore 7 familles. Elles sont presque coupées du monde, vivent hors du temps, dans un véritable décor de cinéma. C'est ici qu'ont été tournés notamment les films Lawrence d'Arabie, Gladiator, La Momie, Game of Thrones.

Prestataire : Excursion prestige

Durée : une journée

Tarif : 85€ (tarif de groupe de 2010, tout inclus)




Essaouira


En prenant le bus à partir de Marrakech, il est possible de rejoindre la jolie ville d'Essaouira qui se situe près de l'océan Atlantique. La route est longue (2h30), aussi, il est préférable de passer plusieurs jours dans cette ville pour en profiter pleinement.


Blottie dans ses murailles rosées sur une presqu'île rocheuse dont l'avancée abrite une belle plage, Essaouira, ville intemporelle attire artistes et amateurs d'atmosphère. Il n'y règne jamais une chaleur accablante car le vent souffle en permanence. Les femmes s'enveloppent dans de lourds haïks de cotonnade blanche pour s'en protéger, tandis que les véliplanchistes profitent de sa constance.

Cette ville-bijou est classée au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2001.


Voici un petit guide rapide de ce qu'il y a à voir à Essaouira.

  • Le port

Les charpentiers y construisent de lourdes embarcations de pêche selon les méthodes ancestrales. Il règne, à l'heure de la criée, une animation haute en couleur et en odeur. Au moment de la sieste, les filets entassés servent de matelas aux marins. Passez sous la porte de la Marine, construite par un Anglais en 1769, qui reliait autrefois le port à la ville. Une escalier à gauche conduit à la sqala du Port, d'où la vue embrasse la ville, le port et les îles.

  • La médina

Au fond à gauche de la place Moulay-el-Hassan, prenez la ruelle voûtée appelée derb l'Commissariat, où vous dénicherez une coopérative d'ébénistes qui travaillent devant vous le bois de thuya. Elle débouche sur la rue de la Sqala. Continuez tout droit vers la sqala de la ville (ou de la Kasbah), dont le mur crénelé surplombe magnifiquement l'océan. Les canons de bronze, une vingtaine, ont été fondus en Espagne au XVIIIe s. C'est là que furent tournées par Orson Welles les principales scènes de son film Othello. Au-dessous de la plateforme, les anciennes casemates, où étaient entreposées les munitions, hébergent encore des boutiques-ateliers, notamment celles d'artisans en marqueterie, spécialité d'Essaouira : ils rehaussent le bois de thuya d'incrustations de citronnier, de cèdre, d'ébène, d'acajou, voire de nacre.

De la sqala, redescendez sur derb La'louj. Sur la droite, le musée Sidi-Mohammed-ben-Abdellah, établi dans une demeure seigneuriale du XIXe s., vous immerge dans l'histoire locale : les Gnaoua, les bijoux en filigrane, la marqueterie de thuya, le travail du bois peint.

La rue La'louj se prolonge par la rue el-Attarine. Tournez à gauche dans l'avenue de l'Istiqlal qui se prolonge par la rue Mohammed-Zerktouni avec les souks de part et d'autre de la rue. Les commerces sont rassemblés par spécialité : poissons, épices, vêtements, etc. Le souk des bijoutiers - situé près de la rue Mohammed-el-Qory, au coin de la rue Siaghine -, jadis prospère, ne présente plus qu'un intérêt limité.

Revenez à la place Moulay-el-Hassan par l'avenue de l'Istiqlal et l'avenue Oqba-ben-Nafii, où se trouve la galerie d'art Frédéric Damgaard. Une halte à l'une des nombreuses terrasses de café de la place viendra clore le tour de la ville ancienne.

  • La plage et l'île de Mogador

La plage s'étire sur plus de 6km ; c'est l'une des plus belles du Maroc, mais aussi la plus ventée. Des courants violents rendent la baignade dangereuse. Au large, les îles Purpuraires, dont fait partie l'île de Mogador, ne se visitent pas. Elles sont devenues une réserve ornithologique, abritant les derniers faucons Éléonore. Mais des croisières permettent de s'approcher de Mogador, où l'amiral carthaginois Hannon aurait accosté (Ve s. av. J.-C.). On aperçoit le minaret d'une mosquée et les ruines d'un bagne (XXe s.).



Voici mon top 8 des excursions à faire à partir de Marrakech. Bien sur, vous pouvez aller jusqu'à Ouarzazate et dormir une nuit dans le désert. L'expérience y est incroyable.

D'autres excursions sont encore à découvrir. Je ne manquerai pas d'actualiser cet article dès que je les aurai testé.




 

Notre Avis sur les excursions à faire à partir de Marrakech



Certaines distances peuvent être importantes et mon retour d'expérience serait de privilégier un road trip plutôt que de vouloir rayonner autour de Marrakech. Se prendre 5h de route en 1 journée, cela peut vite devenir fatiguant.

Hormis cette question logistique, j'ai eu de vrais coups de cœur et je pense que cela devrait constituer des incontournables pour la découverte du Maroc.

Ainsi voici mon top 4 :

  • Aït Ben Haddou, incontestablement un ksar magnifique. Ce n'est pas pour rien qu'il a été classé Patrimoine mondial par l'Unesco. J'ai déjà très envie d'y retourner.

  • Les cascades d'Ouzoud sont une bulle rafraichissante dans ce sud marocain aride. Je déplore malheureusement le tourisme de masse qui a dénaturé l'environnement direct des cascades avec toutes ces boutiques pour touristes.

  • Essaouira, autre cité marocaine au charme incontestable

  • Le désert d'Agafay. Malgré une expérience en quad plutôt chaotique pour le passager, les paysages sont grandioses et nous apportent beaucoup d'émotions.

Mais je pourrai encore citer la randonnée à Tahanaout et la rencontre inoubliable avec Ibrahim (des moments chers à nos cœurs de voyageurs) ainsi que le vol en montgolfière au dessus de la campagne marrakchie. Mais pour cette dernière, je la mets un peu à l'écart en raison de son coût élevé.


J'espère que toutes ces découvertes autour de Marrakech vous donneront envie d'explorer un peu plus le territoire marocain.

En tout cas, pour ma part, j'ai déjà envie de me programmer un road trip en camping car dans le Maroc profond afin d'aller à la rencontre de populations locales, découvrir des villages cachés et m'imprégner de cette culture.

Alors à très vite pour de nouvelles aventures marocaines.




 

Vos Retours



J'espère que cet article vous a plu. Si c'est le cas, n'hésitez pas à l'épingler sur Pinterest et à me laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

187 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout