top of page

Expérimenter le bain de forêt dans le Massif des Vosges

Dernière mise à jour : 18 janv.


Expérimenter le bain de forêt dans le Massif des Vosges

Un travail intense, une activité de blogueuse, une vie citadine, le bruit des voitures ... Tout cela contribue à un stress continu. Les journées se suivent et se ressemblent sans qu'on ait le sentiment de pouvoir se ressourcer, de prendre soin de soi. Un état d'anxiété constant s'installe et la déprime peut vite surgir sans qu'on y prête attention.

Avant d'en arriver là, il faut réussir à dire stop et s'octroyer la pause si nécessaire à son équilibre. Et quoi de mieux que de se plonger dans un bain de nature pour se faire du bien ?

Je vous partage ici, une expérience que j'ai vécu dans le Massif des Vosges, justement à un moment où tout commençait à partir de travers et où j'ai eu besoin de prendre soin de moi. Je vous emmène vivre des expériences de déconnexion au milieu de cette nature grandiose.



Sommaire



 

Notre itinéraire de 3 jours dans le Massif des Vosges



Comme il est toujours plus facile de se repérer à l'aide d'une carte, voici un aperçu des lieux où nous avons séjourné lors de ce séjour bien-être dans le Massif des Vosges.


Faisons un petit point géographie. Le Massif des Vosges est un territoire qui s'étend sur deux régions (la région Grand-Est et la région Bourgogne-Franche-Comté) et sur six départements (Collectivité Européenne d'Alsace, Territoire de Belfort, Haute-Saône, Vosges, Meurthe et Moselle et Moselle). Un territoire étonnant où la nature règne en maître avec de magnifiques forêts de conifères.

Troisième région la plus boisée de France, le Massif des Vosges offre de jolis coins de nature, avec ses cascades, ses lacs et ses sources thermales. Des paysages qui procurent à la fois du bien-être et des émotions intenses. Ici, la déconnexion est au rendez-vous. Oubliez tous vos tracas du quotidien, oubliez votre prochaine réunion ou le travail que vous avez à rendre demain, oubliez votre liste de course ou le diner que vous devez confectionner. Ce moment dans le Massif des Vosges est le vôtre. Lâchez prise et ressentez les bienfaits de la nature !


Pour nous aider à organiser ce séjour, FORêT l'Effet Vosges propose des expériences basées sur la déconnexion et le bien-être (des hébergements sélectionnés, des thermes, des spas ainsi que des expériences en bain de forêt) et les ressources naturelles (fruits, plantes) locales révélant toute l'étendue de leurs bienfaits. Avec FORêT l'Effet Vosges, vous êtes sûr de vivre une expérience 100% plaisir et bien-être. C'est grâce à leur catalogue que nous avons vécu 3 expériences magnifiques et découvert des hébergements de haute qualité.


Je vous propose de vivre 3 jours de bien-être à expérimenter diverses techniques pour pratiquer le bain de forêt dans le Massif des Vosges (ou ailleurs, bien sûr!)



 

Notre expérience de bain de forêt dans le Massif des Vosges



Durant ce séjour dans le Massif des Vosges, j'ai eu l'opportunité de vivre 3 expériences différentes de bain de forêt. Chaque intervenant a sa propre approche, sa propre sensibilité. Aussi, avoir vécu ces trois moments différents a permis de se découvrir sur plusieurs aspects, de percevoir ce qui nous convient le mieux, mais aussi et surtout de percevoir les différentes techniques mises à notre disposition pour se sentir mieux dans cette nature qui nous entoure et nous régénère.




Sophrologie en pleine nature


C'est accompagnés de Carole MICHEL que nous faisons notre première expérience de bain de forêt. Carole est sophrologue et nous propose de vivre, comme un jeu, un moment d'immersion dans la forêt des Vosges où des expériences sensorielles nous sont proposées pour éveiller quiétude et calme instinctif au contact des éléments naturels.

Nous pénétrons dans la forêt et sommes tout de suite saisis par la quiétude des lieux. Nous nous déplaçons en silence pour profiter au maximum de cette tranquillité bienfaisante. Les brindilles craquent sous nos pas, nous entendons la pluie qui tombe (eh oui, la météo n'était pas avec nous), les odeurs de mousse et de pin nous montent aux narines. Nous nous arrêtons face à une ancienne carrière de grès qui est aujourd'hui un plan d'eau. Des bancs et un ponton en bois nous invitent à nous poser.

Nous prenons position pour un premier exercice de détente. Debout, les jambes écartées de la largeur des épaules, les genoux souples, nous commençons par assouplir nos cervicales, en faisant des mouvements de tête de gauche à droite et inversement, puis d'avant en arrière et d'arrière en avant, puis des cercles dans un sens puis dans l'autre. On enchaine sur les bras avec de petits mouvements avant de les amplifier, mais toujours en douceur. L'objectif est de se détendre mais pas de faire du sport ! Puis le bassin, les genoux pour finir par les chevilles. Le corps est ainsi dénoué des tensions accumulées.


Sophrologie à deux

Puis nous nous asseyons sur les bancs, fermons les yeux et nous laissons guider par la voix de Carole. Les pieds bien à plat, le dos droit, les mains posées sur le ventre, nous amorçons des exercices de respiration. Inspirer par le nez et expirer par la bouche. Ressentir l'air pénétrer par les narines, descendre dans la gorge, parcourir la cage thoracique et gonfler les poumons avant de parcourir le chemin inverse et ressortir par la bouche. Nous sentons le mouvement de gonflement du ventre sous nos mains et ce ballon qui se dégonfle à l'expiration.

Remettons-nous debout pour découvrir la respiration des 4 saisons. L'objectif est de mettre un rythme à notre respiration, de la séquencer afin d'en retirer le plus de bienfaits. Tout comme les saisons de l'année, certaines périodes sont propices à la mise en activité et d'autres au repos. Ainsi, le printemps se charge en énergie. Dans la respiration, c'est le moment de l'inspiration. Puis l'été, la végétation est à son paroxysme, elle demande moins d'énergie. C'est un moment de pause dans la respiration. L'automne est une période où la végétation amorce sa mise au repos. C'est l'expiration. Enfin, l'hiver, tout est calme, la végétation s'endort. C'est un nouveau moment de pause. En adoptant ce principe de respiration en 4 temps (on inspire par le nez et on expire par la bouche avec des pauses d'une seconde entre chaque phase), le corps s'oxygène mieux et le rythme cardiaque est correctement cadencé. C'est un petit exercice à faire au calme.


Contempler la nature

Puis nous nous dirigeons vers un bosquet d'arbres. Carole nous invite à choisir celui qui nous attire le plus, de s'en approcher et d'y apposer notre main. Certains font des "câlins" aux arbres, mais cela n'a pas beaucoup de sens. En effet, couverts de nos vêtements, nous ne pouvons ressentir l'énergie qui s'en dégage (bien que la période hivernale ne soit pas non plus la meilleure période pour tenter cette expérience, les arbres se vidant de toute énergie). Néanmoins, ce moment de communion, entre l'arbre et nous, nous permet de nous vider la tête, de ne penser à rien d'autre qu'au moment présent, de ressentir une grande sérénité, comme si l'arbre nous donnait de sa force. On en ressort apaisé, vidé de tout stress. Un vrai sentiment de bien-être.


Embrasser un arbre

La seconde partie de cette séance de sophrologie se déroule à notre hôtel Le clos des Sources (dont je vous parle plus amplement dans le chapitre "Infos pratiques") qui dispose d'un spa. Quel endroit rêvé pour effectuer des exercices de relaxation, vous ne trouvez pas ? Dans un premier temps, nous nous installons en mezzanine pour réitérer les exercices de respiration pratiqués en forêt mais je ne reviendrai pas dessus. La partie la plus intéressante est quand Carole nous invite à descendre et pénétrer dans la piscine, munis d'un masque de nuit sur les yeux afin de nous ôter le sens de la vue. C'est bête à dire, mais sans la vue, nous nous sentons très vulnérables. L'eau est un espace sécurisé où nous apprenons à évoluer en écoutant nos autres sens. Nous ressentons des sensations plus intenses. Tout ce qui nous entoure semble plus intense : les mouvements de l'eau sur notre peau, le clapotis sur le bord de la piscine, les conversations des autres clients de l'hôtel, l'odeur des huiles essentielles, la texture du sol sous nos pieds, les corps qui se frôlent ... Une expérience inédite que nous avons beaucoup apprécié expérimenter.


Sophrologie au spa



Marche afghane


Cette fois-ci, nous sommes accompagnés d'Alain NIQUET pour cette nouvelle découverte de bain de forêt. Alain est guide/accompagnateur de moyenne montagne. Autant dire que la forêt et le Massif des Vosges, c'est son domaine de jeu. C'est donc un expert de la marche en milieu difficile. Adepte de la marche afghane (je vais revenir dessus très rapidement), il enseigne les bonnes techniques de marche. Eh oui, ce n'est pas parce que nous mettons un pied devant l'autre et que nous nous déplaçons que nous savons marcher correctement. Alain va revenir sur les fondamentaux qui font que nous serons capables de marcher sur tout terrain et dans toutes conditions.


Forêt enneigée

Mais avant cela, Alain nous invite à nous arrêter à l'orée de la forêt. Habituellement, il procède à une cérémonie pour demander à la forêt la permission de nous avancer et progresser en son sein. En cette fin d'année, il n'a plus de sauge à disposition mais nous demandons, intérieurement, à la forêt de bien vouloir nous accueillir. Nous nous dirigeons ensuite vers le plus vieil arbre de la forêt, un magnifique sapin de plus de 100 ans qui s'élève droit vers le ciel. Il faudrait être 3 adultes, bras écartés pour réussir à l'embrasser dans sa globalité. Aujourd'hui, il neige. Un grésil blanc tombe de façon discontinue et recouvre le sol et la végétation d'un doux manteau blanc. La scène est magnifique. Malgré le froid, Alain nous invite à ôter un gant et à poser notre main sur son tronc. Moment de communion entre le vieil arbre et moi. Malgré les conditions hivernales (l'arbre se met en hibernation et mes doigts sont transis de froid), je ressens malgré tout une énergie me pénétrer, une quiétude m'envahir, un sentiment de bien-être, de sérénité. La respiration se ralentit d'elle-même et le corps se détend. En pleine période d'énergie, Alain nous confie que l'on peut ressentir des fourmillements dans la main qui a été en contact avec l'arbre. Eh oui, les sensations sont bien physiques. C'est toute la magie de la nature.


Sentir l'énergie de l'arbre

Nous amorçons notre marche dans la neige, sous le couvert des sapins en nous initiant à la technique du 3-3. Il s'agit d'inspirer et d'expirer par le nez (contrairement à hier, si vous avez bien tout suivi) dans un rythme régulier de 3 pas. On inspire sur 3 pas, avant d'expirer sur 3 pas. Bon, pour moi, le rythme ne me convient pas. Soit je fais de trop petits pas, soit j'ai un rythme trop lent puisque je suis plus sur 5 pas. Mais c'est quelque chose que je devrai très certainement travailler. Dans cette première initiation, il est important de trouver son rythme mais surtout qu'il soit constant. C'est tout le secret d'une marche endurante. Une fois le rythme calé, Alain nous fait passer à l'étape suivante : 3-1-3-1. Souvenez-vous, dans l'expérience de sophrologie, j'ai évoqué la respiration des 4 saisons. C'est la même chose mais de façon cadencée. On inspire sur 3 temps, on marque un temps de pose, on expire sur 3 temps avant de faire un nouveau temps de pose puis de recommencer un nouveau cycle respiratoire. Dit ainsi, cela semble très simple. Quand nous sommes immobiles, cela se fait à peu près naturellement, mais en mouvement, c'est autre chose. On se concentre à la fois sur nos pas et sur notre respiration. Alors qu'on pense avoir compris le truc, oups, un dératé. Il faut également faire attention aux aléas du terrain qui nous déconcentrent et on doit reprendre notre cycle depuis le début. Finalement, l'exercice n'est pas simple. Comme quoi l'art de la marche n'est pas inné.

Cette technique 3-1-3-1 est appelée marche afghane. Elle a été étudiée sur des Afghans (ce n'était pas trop dur à deviner) qui ont l'habitude de parcourir de très longues distances à pied sans être fatigués. C'est le français Edouard G. Stiegler qui a étudié leur technique de marche et a constaté ce rythme de respiration très cadencé. Dans notre culture, on apparente cette technique à du "yoga de la marche" ou "marche consciente".


Marche afghane

Après ces exercices dynamiques, nous faisons une pause sur un petit ilot entouré par deux bras de rivière. L'emplacement est charmant et propice à la détente. La neige, qui recouvre le sol et la végétation, apporte une touche de magie supplémentaire. Alain nous invite à nous positionner debout, les jambes écartées de la largeur des épaules, les genoux bien souples, les épaules relâchées. Les bras légèrement écartés, les paumes vers le sol, nous venons capter l'énergie de la terre. Remontant les bras vers la tête, à hauteur des hanches, nous tournons les paumes vers le ciel pour capter son énergie. Les mains réunies au-dessus de la tête, nous les descendons devant nous pour nous imprégner de cette énergie. En fermant les yeux, il faut visualiser ce flux d'énergie que l'on capte puis qui nous pénètre jusqu'au ventre. L'exercice est à reproduire 3 fois pour un relâchement maximum.


Respiration

Un dernier exercice pour la route ? Après la technique du 3-3, puis du 3-1-3-1, je vous propose de découvrir la technique du 3-6-5. Franchement, c'est un peu barbare non, comme dénomination ? Pas de panique, elle porte aussi le nom de cohérence cardiaque. Ah là, c'est déjà un peu plus explicite. Cela consiste à pratiquer 3 fois par jour, pendant 5 minutes, 6 respirations par minute. On inspire pendant 5 secondes avant d'expirer sur 5 secondes (d'où les 6 respirations par minute). Pour cet exercice Alain nous donne des tops à chaque inspiration puis expiration. Et sincèrement, cet exercice procure vraiment beaucoup de bien. Cela aide à la détente, à la gestion du stress (exercice très efficace avant un évènement anxiogène) et à l'endormissement. Alors pourquoi se priver d'une telle aide quand on peut en retirer de tels bénéfices ?


Cohérence cardiaque



Éveil des sens


Pour cette troisième expérience de bain de forêt, nous sommes accompagnés de Muriel WOLF. Elle est accompagnatrice en bain de forêt d'éveil des sens. Plutôt un joli programme en perspective. Une nouvelle fois, nous sommes invités à réaliser un rituel avant de pénétrer dans la forêt. Par respect pour elle, nous nous nettoyons de toutes les impuretés qui nous encombrent. D'un mouvement de la main, nous balayons nos bras, notre ventre, notre dos, nos jambes de toutes les idées négatives qui sont en nous afin de laisser la place à la contemplation, à l'ouverture d'esprit et aux ondes positives.


Champignon souche

Habituellement, Muriel invite chacun à se mettre pieds nus pour bien ressentir l'énergie de la nature. Mais en ce mois de novembre, les températures hivernales (n'oublions pas que nous avons droit à de la neige) ne nous incitent pas à retirer nos protections contre le froid. C'est pourquoi, pour ce premier exercice, nous restons bien au chaud, mais un peu moins en contact de la nature pour expérimenter les techniques d'ancrage. Les pieds légèrement écartés, les genoux et les épaules souples, les bras le long du corps (mais ceux-ci peuvent se mouvoir comme ils veulent), on s'imagine ancré dans le sol. Des racines poussent sous nos pieds, commencent à faire des ramifications, s'allongent de plus en plus afin de former une base solide. Nos racines viennent à la rencontre des racines des autres arbres, s'entremêlent et finissent par former un réseau interconnecté. Nos bras sont des branches qui grandissent, s'élèvent vers le ciel. Les feuilles au bout des branches captent l'oxygène nécessaire à notre vie, à notre épanouissement. Les branches se touchent, les arbres plus grands protègent les plus petits. Je suis un parmi tous les arbres de la forêt. Cet exercice nous permet de nous sentir fort, de capter la puissance de la forêt, de se sentir protéger par toute cette bienveillance, cette sérénité qui nous entoure.


Forêt enneigée

Puis il nous est demandé de choisir notre arbre, celui qui nous plait le plus et de le découvrir en prenant notre temps. Le mien a une écorce très épaisse avec de gros motifs à sa surface. Rugueux, marron sombre, il dégage une force incroyable. Son aspect brut me donne l'impression d'avoir lutté contre les éléments pour grandir, pour survivre ... Côté nord, son écorce est recouverte d'une mousse. Là encore, il doit lutter pour respirer. Ce côté brut, meurtri lui donne encore plus d'attrait à mes yeux. Très élancé, son tronc monte haut dans le ciel, dépassant de nombreux arbres plus chétifs. Mon costaud, il en impose, il s'est battu dur, mais il est là et il tient bien sa place. Me voilà en train d'extrapoler, mais c'est justement cela le principe d'éveiller ses sens, de se laisser imprégner par la forêt et de laisser les ondes de la forêt rentrer en contact avec nous.


Détail tronc d'arbre

Poursuivons l'exercice d'éveil des sens. Cette fois-ci, notre attention n'est pas retenue par un seul arbre, bien au contraire. Laissons libre notre esprit pour butiner de fleur en fleur. Ah non pardon ... Laissons notre regard se poser là où il veut, regarder chaque détail : une goutte d'eau qui perle le long de la mousse, le grésil formant de petites billes blanches sur le sol, un champignon accroché à une souche ... Laissons courir nos doigts à la surface d'une feuille, sur un tronc d'arbre, une pomme de pin ... Écoutons le chant des oiseaux, le craquement des brindilles sous nos pas, l'eau d'un ruisseau qui coule ... Sentons l'odeur de la forêt, de la mousse, d'une pomme de pin, d'herbes coupées, de champignons ... Apprenons à observer la nature qui nous entoure, à nous imprégner de toutes ces sensations qui nous sont étrangères au quotidien, à nous laisser guider par nos sens, par nos instincts plutôt que par notre esprit. N'est-ce pas relaxant ?


Pour terminer cette expérience en forêt d'éveil des sens, nous nous bandons les yeux et évoluons ainsi dans l'obscurité totale. Tiens, ça ne vous rappelle pas l'expérience faite au spa ? Mais, là, le terrain est quelque peu accidenté. Pas de panique, Jean est à mes côtés, me tient la main pour me guider dans cette forêt de sapins. Là encore, les sensations sont décuplées. Nos pas s'enfoncent dans la mousse, nous évitons les obstacles, contournons les arbres, enjambons les troncs couchés au sol, faisons craquer les brindilles sous nos pas. Je perds tout repère, aillant entièrement confiance en mon guide. Sans la vue, nos perceptions sont totalement différentes et notre maîtrise remise à zéro. N'est-ce pas aussi ça, le lâcher prise ?


Marcher les yeux bandés



C'est sur cette dernière expérience de bain de forêt que se termine notre séjour dans le Massif des Vosges. J'espère que cette découverte du bien-être en pleine nature vous a plu. Je vous partage désormais les infos pratiques pour organiser votre séjour sur ce joli territoire.



 

Infos pratiques pour organiser son séjour bien-être dans le Massif des Vosges



  • Quand y aller ?

On ne peut pas dire que fin novembre soit la meilleure période pour réaliser cette expérience en bain de forêt. Je vous conseille de privilégier le printemps quand la végétation repart en force, diffusant une énergie incroyable. L'été et le début de l'automne sont également de bonnes périodes pour tenter l'expérience. Mais après, la végétation se met en sommeil et les effets ne sont pas aussi perceptibles sur notre organisme.


  • Comment se déplacer ?

Incontestablement, il vous faudra un véhicule pour vous déplacer dans le Massif des Vosges. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un massif montagneux avec de nombreuses forêts. Il n'y a donc que peu de gares qui desservent la région. Et une fois en gare, il faudra rejoindre les régions boisées pour expérimenter un bain de forêt. Donc, voiture obligatoire !


  • Où dormir ?

Durant ce séjour dans le Massif des Vosges, j'ai eu l'opportunité de tester 3 jolies adresses. Bien sûr, je vous les partage ci-après, afin que vous ayez tous les éléments pour organiser votre séjour bien-être dans la région.


Direction Ribeauvillé et plus précisément le Haut Koenigsbourg pour cette première halte bien-être. Nous nous situons à l'extrémité Est du Massif des Vosges, où l'on ressent bien l'influence alsacienne : de jolies maisons aux balcons en bois. En cette fin novembre, les décorations de Noël sont déjà installées, apportant une touche féérique au village.

Le Clos des Sources se situe au cœur du village et offre une vue dégagée sur la vallée. L'hôtel *** offre de très belles prestations dont un accès au spa, mais aussi des massages pour un séjour bien-être garanti. Et comme c'est totalement dans le thème de notre séjour, nous nous sommes sentis investis d'une mission : les tester. C'est ce qu'on appelle du dévouement, vous ne trouvez pas ? Trêve de plaisanterie, c'est ici que nous avons réalisé notre séance de sophrologie en spa avec Carole Michel.


Puis nous avons également testé une séance de massage de 45 minutes pour nous détendre définitivement. Les produits proposés pour les soins sont issus de la gamme FORêT l'Effet Vosges, pour une expérience 100% plaisir et bien-être. Les ressources naturelles (fruits et plantes contenus dans les produits) révèlent toute l'étendue de leurs bienfaits.


Les chambres sont décorées dans l'esprit chalet de montagne avec la présence du pin en tête de lit et de couleurs grises et rouges. La salle de bain est très confortable et moderne avec la mise à disposition de produits pour le corps de la gamme FORêT l'Effet Vosges. Le bien-être jusque dans la chambre.


Au rez-de-chaussée, plusieurs petits salons sont disponibles pour prendre un verre ou pour un moment de détente. La salle de restaurant offre une vue sur le spa. Comment ne pas avoir envie de prendre un dernier spa avant d'aller se coucher ? A table, des produits régionaux sont mis à l'honneur. Au menu : Filet de hareng mariné en entrée, puis Cuisse de canard rôtie sur lit de Choucroute avant de finir par un ananas rôti. Hum, un délice !


Après une douce nuit de sommeil, le petit déjeuner sous forme de buffet propose un large assortiment de pains, viennoiseries et gâteaux, mais également du salé avec des œufs, du jambon et du fromage avant de finir avec un délicieux jus d'oranges pressées. De quoi démarrer cette nouvelle journée dans les meilleures conditions possibles.


Tarif : Chambre à partir de 168€ la nuit (petit-déjeuner en supplément)



Imaginez que vous arrivez dans un paysage enneigé, entouré d'une jolie forêt de sapins blancs, avec de charmants chalets en bois pour refuge. C'est bien dans ce cadre féérique que nous posons nos valises pour la soirée. Nous sommes accueillis par Émilie qui gère le domaine et propose 5 grands chalets pouvant accueillir 6 à 8 personnes, et 3 petits chalets pour 2 à 4 personnes. C'est dans un de ces petits chalets que nous prenons nos quartiers. Véritable chalet de montagne, l'ambiance est cocooning à souhait. Le chalet offre un confort maximal : cuisine aménagée avec table pour manger, canapé pour se poser, salle de bain avec baignoire à pattes de lion (vous savez combien j'aime cette décoration), lit hyper confortable, mezzanine pouvant accueillir 2 personnes et le top du top, un poêle à granulés pour une ambiance encore plus cosy. La partie nuit est séparée de la partie jour par une cloison faite de troncs de bouleau. Cette écorce blanche apporte la touche déco charme à ce chalet.


Une fois bien installés et réchauffés, ne serait-il pas temps de tester une nouvelle expérience ? Décidément, ce séjour bien-être dans le Massif des Vosges est plein de surprises ! Émilie nous invite à profiter du jacuzzi. Oui vous avez bien lu. Il fait 0 degrés au compteur et nous devons sortir en maillot de bain afin de rejoindre le jacuzzi. La motivation de plonger dans une eau à 38°C est la plus forte. Je prends mon courage à deux mains, j'ouvre la baie vitrée et là, le froid me saisit. Je demande à Jean de rester devant moi au cas où je glisserai. Ce n'est quand même pas très sûr de marcher en tong sur un sol enneigé voire verglacé. Et bien entendu, Jean me barre le passage et ralentit l'allure afin que je puisse profiter encore plus pleinement du froid. Pas de chance, je suis surprise moi-même de résister si bien face aux basses températures. Même pas mal ! Bon, l'approche du bain chaud est quand même la bienvenue et je plonge avec délectation dans cette eau merveilleuse. Jean me rejoint avec plaisir et nous passons plus d'une heure dans cet environnement féérique : jacuzzi au milieu d'un paysage enneigé.


Mais la faim commence à pointer son nez. Pour cela, Émilie propose deux formules : soit une raclette soit un plateau à grignoter. Nous avons choisi cette dernière option et wow, mais il est gargantuesque ce plateau. Diverses charcuteries et fromages le composent, accompagnés de croutons, d'une crème au fromage (non mais là, j'en suis tombée à la renverse tellement c'était bon) et d'une bouteille de vin. Quoi demander de plus pour finir en beauté cette journée ?


Et pour le petit déjeuner ? C'est livraison à domicile d'un panier rempli de viennoiseries, pain, confitures et jus de fruits. Est-ce qu'on peut rêver meilleur service ?

Tarif : Lodge Nono à partir de 156€ la nuit



La résidence

Le dernier hébergement que je vous propose est situé dans le Val d'Ajol, dans le Sud-Ouest du Massif des Vosges. Il s'agit d'un hôtel 3* de charme. Quand on passe la porte d'entrée, on se trouve déjà face à un magnifique sol en carreaux de ciment et un escalier en pierre qui dessert les étages. Cette ancienne maison de maîtres en impose déjà. Direction le second étage pour prendre possession de notre chambre. Nous sommes situés sous les toits, ce qui apporte un coté cocooning à la chambre. La tapisserie panoramique située en tête de lit continue à nous sentir en pleine nature (bien qu'il s'agisse d'une nature plus exotique avec des palmiers). La salle de bain hyper spacieuse dispose d'une immense douche à l'italienne. Là encore, les produits de la gamme FORêT l'Effet Vosges sont proposés pour un moment de détente sous la douche. Quel délice cette odeur boisée !


En attendant le dîner, n'hésitez à prendre un verre au bar ou à profiter de la piscine sous sa véranda. Des petits coins détente sont disponibles dans l'hôtel et permettent de s'isoler un instant.


Dans la grande salle à manger, l'ambiance est chaleureuse, notamment grâce à cette immense cheminée qui trône au milieu de la pièce. Ses parois en verre permettent à chacun de profiter du spectacle des flammes qui dansent sur les buches. Aux murs, de magnifiques photos de montagnes enneigées invitent à la contemplation. A la carte, vous avez le choix entre plusieurs menus. Nos choix se sont portés sur des menus à 38 et 44€. Un rapport qualité prix indiscutable ! Il faut quand même que je vous parle du charriot des desserts. Sérieusement, c'est une tuerie. C'est une farandole des propositions sucrées qui se présente à nous. C'est tellement difficile de faire un choix. Adieu le régime maillot mais quel régal pour les papilles !


Après une belle grasse-matinée (ce matin, pas besoin de se lever à 7h du matin), nous sommes les derniers à rejoindre la salle de petit déjeuner. Un magnifique buffet nous attend. Et quel plaisir de se faire cuire des œufs à la coque ! C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup... (allez, j'espère que vous avez la référence) Sérieusement, un régal de débuter la journée avec plein de produits frais et une diversité telle qu'on a du mal à savoir quoi mettre dans son assiette. Encore, une jolie adresse que je vous recommande pour un séjour dans le Massif des Vosges réussi.

Tarif : demi-pension pour 2 personnes à 210€



 

Notre avis sur la pratique du bain de forêt



Faire cette pause bien-être au milieu du Massif des Vosges a été un des plus agréables moments de cette année 2023. Et ce ne sont pas de vains mots. Nous avions vraiment besoin de nous ressourcer et de prendre du temps pour nous. Aussi, quand on nous a proposé de découvrir la pratique du bain de forêt, je ne pouvais être que ravie. C'est avec Carole, Alain et Muriel que nous avons vécu ces trois moments, en expérimentant des techniques différentes et complémentaires. Que ce soit au travers de la sophrologie, de la marche afghane ou de l'éveil des sens, nous avons ressenti un bien-être nous envahir, une sensation de délivrance de toute la charge mentale accumulée et disons-le, ça fait un bien fou. Il parait qu'il faut renouveler la pratique toutes les semaines pour des effets durables sur le corps et l'esprit. Alors qu'est-ce qu'on attend pour se faire du bien ? Et si on commençait à voir la vie en Vosges ?


Collaboration - invitation.



 

Vos retours



J'espère que cet article vous a plu. Si c'est le cas, n'hésitez pas à l'épingler sur Pinterest et à me laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.


116 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page